Tomates et courgettes dans la serre...

Mes cultures bio début été 2014

La saison avance. Faisons ensemble un petit point sur mes cultures légumières biologiques en ce début d’été…

 

Encore quelques plants en pépinière

Pour une production étalée, j’effectue des semis de salades tous les 10-15 jours… il y a donc encore des plaques alvéolées de laitues batavia et pommées, mais aussi les premiers semis de chicorées (des Pains de Sucre).

Mon semis de céleri-rave a souffert… ils sont donc toujours en pépinière et reprennent un peu de vigueur suite à une pulvérisation de purin de consoude.

Des concombres, issus d’un dernier semis, seront très prochainement mis en terre.

Notez que tous ces plants ont été mis à l’ombre afin de les préserver de trop fortes chaleurs.

 

Les cultures en place

Sous abri

Tomates et courgettes dans la serre...
Tomates et courgettes dans la serre…
Les Cœur de Bœuf commencent à rougir..
Les Cœur de Bœuf commencent à rougir..

 

Les tomates, concombres, courgettes, poivrons et aubergines occupent toute la surface de ma grande serre.

Les premiers poivrons sont jolis...
Les premiers poivrons sont jolis…
et les concombres sont sains...
et les concombres sont sains…

 

Tout se développe parfaitement et aucune maladie n’est à signaler… Les récoltes de ces légumes-fruits ont débuté vers la mi-juin.

 

 

Les carottes, radis et salades qui se trouvaient dans la serre ont été récoltés.

 

De même pour les pommes de terre nouvelles cultivées dans la serre attenante (désormais libre pour les plantations de laitues d’automne et d’hiver, les épinards ou encore la mâche).

 

En extérieur

Les courges sont superbes...
Les courges sont superbes…

Ma grande parcelle est elle aussi désormais complètement occupée.

Des courges variées (potimarrons Red Kuri, potimarrons verts, courges musquées de Provence et Butternut) se développent harmonieusement et les premiers fruits commencent à se développer.

Les courgettes (Ronde de Nice, Vertes de Milan et Zuboda, petites grises d’Alger et jaune Gold Rush) produisent abondamment.

Les pommes de terre de conservation sont en fin de cycle. A noter une légère attaque de mildiou peu préjudiciable à ce stade de développement ainsi que la présence modérée de larves de doryphores (merci les Doryphora 30CH – voir les commentaires ici). Les récoltes ont commencé.

Les premiers choux-cabus sont pommés
Les premiers choux-cabus sont pommés

Sont également en place des choux pommés (cabus pointu Coeur de Boeuf) et Milan de Pontoise, mais aussi des choux de Bruxelles de Rosny, des choux Romanesco (vous savez, ces choux-fleurs pointus et vert pâle ?) ou encore des choux feuilles.

A côté des choux, on trouve des blettes, des salades et du céleri-branche.

Une première série de betteraves est déjà terminée (un délice simplement râpées). La suivante prendra bientôt le relais.

Les carottes et les oignons voisinent pour les protéger de leurs vers respectifs...
Les carottes et les oignons voisinent pour les protéger de leurs vers respectifs…

Une planche de carottes de Colmar a été entamée et les récoltes sont déjà très satisfaisantes… la dernière, destinée aux récoltes hivernales sera semée en fin de semaine prochaine. Les oignons jaunes Sturon et rouges Red Baron seront bientôt récoltés et mis à sécher pour la conservation hivernale.

Enfin, des haricots sont en fleur…premières récoltes très bientôt.

Ah oui, j’oubliais les panais…et pour cause : un échec total (le seul de la saison à vrai dire) ; la planche a été envahie par les herbes avant que la culture ne lève et j’ai abandonné le suivi (trop de travail de désherbage pour un résultat qui aurait sans doute été bien médiocre). Mes fidèles clients britanniques (ils sont les seuls à vraiment apprécier le panais) vont être déçus…

 

Sur la petite parcelle, il reste encore beaucoup de place : Quelques buttes-lasagnes accueillent des tomates, concombres, aubergines et poivrons… bien en retard par rapport aux cultures sous serre, mais en bonne santé, bien que les limaces m’est causé quelques soucis sur les cultures sur buttes…

Sur plastique noir, des melons (Petits Gris de Rennes et Cantaloup Charentais) ainsi que des Pastèques Sugar Baby se développent de fort belle manière et promettent des récoltes abondantes et je l’espère succulentes…

On trouve également sur cette parcelle des artichauts semés en mars (premières récoltes la semaine prochaines), des fraises Mara des Bois également plantées au printemps (et dont la dégustation est pour le moment réservée à ma fille et moi-même), des topinambours, de la consoude destinée à mes purins et au paillage ainsi que quelques aromates et fleurs.

Cette petite parcelle accueillera bientôt les séries suivantes de salades (laitues et chicorées), du fenouil (semis prévus la semaine prochaine) ou encore des navets et radis d’hiver…

 

Petite précision : pratiquement toutes les cultures en place ont bénéficié d’au moins un traitement au purin de consoude…

 

Les récoltes

Dans l’ensemble, les récoltes sont déjà très satisfaisantes.

Ainsi, mes paniers garnis comprennent en ce moment systématiquement des tomates précoces (Monda), concombres, courgettes, salades, carottes, pommes de terre, poivrons, oignons rouges ou jaunes, ail*, échalotes, et en alternance des choux, betteraves ou encore des blettes.

A venir très bientôt les tomates de pleine saison (que des variétés anciennes), des aubergines, des haricots et des melons…

* L’ail est récolté mais, contrairement à ce que je constate habituellement, cette année l’ail planté au printemps s’est avéré beaucoup plus productif que celui planté à l’automne. La raison ? une fin d’hiver très pluvieuse qui a visiblement nuit au développement de la plantation précoce.

 

Et chez vous-même, comment se présentent les choses ?

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le

    12 réflexions sur “ Mes cultures bio début été 2014 ”

    1. Bonjour,
      Dans mon potager je suis en retard sur Rosh les curcus car les 150 pieds repiques en pleine terre en Avril on fondu out ere mange par les limaces. Le repos de relancer les semis…j’ai cette fois ci protégé les plants des limaces avec des corolles faites avec des pots plastiques dont j’avais décalotté le fond, cela a bien fonctionné.
      Les haricots a rame pre germés ont énormément de peine a se développer cette année je ne sais pas pourquoi…
      Sinon je lance des légumes racine 1 / mois
      J’ai planté pour la première fois des oignons en bubille a l’automne dernier, je constate que les oignons en fleurs réduisent complètement les bulbes!… Donc pas d’oignons! Pouvez vous le dire si il faut attendre ou la fleur est au détriment de l’oignon? Merci de votre retour
      Bonne journee

    2. Bonsoir et merci pour votre commentaire.

      En effet, les oignons plantés à l’automne ont facilement tendance à monter à fleurs, en particulier si l’hiver ou le printemps sont doux (c’était le cas cette année).
      Dans ce cas, il faut casser les tiges fleuries, sinon le bulbe se vide complètement…
      Personnellement, je ne plante que les oignons blancs à l’automne ; les oignons de couleur sont par contre mis en place en fin d’hiver (si possible à partir de la mi-février).

      Cordialement,
      Gilles

    3. Bonjour Gilles,
      J’ai un soucis avec les tomates de la grande serre. J’en ai planté 18 puis j’ai fait des boutures avec des gourmands que j’enlevais des pieds mère.
      Les premières poussent bien, beaucoup de végétation mais peu de bouquets et le peu de tomates est long à venir et à rougir.
      Quant aux boutures, elles fleurissent bien plus vite que les autres. Je me demande bien pourquoi.
      Amitiés.
      Yvon.

      1. Bonsoir Yvon,

        Une déficience de floraison peut avoir plusieurs causes :
        – une carence en potasse au niveau du sol ;
        – une fertilisation trop azotée (c’est souvent le cas lorsque l’on booste trop avec du purin d’ortie par exemple) ;
        – un trop grand soin apporté aux plantations ; En effet, pour fleurir correctement, une plante a besoin d’un certain stress – ce qui peut d’ailleurs expliquer la plus belle floraison des plants bouturés…voir ici - !
        Que les tomates aient du mal à mûrir est par contre normal avec ce temps peu ensoleillé… chez moi, c’était bien parti mais depuis quelques jours, ce n’est pas terrible non plus ! ça ira mieux dès que le soleil va revenir…

        Amicalement,
        Gilles

    4. Bonjour Gilles,
      Merci pour ton site qui fourmille des conseils pertinents d’ un pro.
      Concernant mes tomates je voudrais ton avis. Dans une terre peu fertile (moutarde et phacélie poussent avec peine…) un mélange de 5l de compost maison+3l de terreau mélangé à la terre du trou 30/ 30 est t’il trop riche? De plus j’ ai mis du purin d’ ortie 2 fois au démarrage à 15 jours d’ intervalle. Mes plants sont géants et les feuilles vert sombre et craquantes, mais j’ ai des fruits.Heureusement j’ ai stoppé l’ engraissage à l’ ortie à temps.Que faut t’il diminuer pour l’ année prochaine? MERCI

      1. Bonsoir Marie,

        C’est plutôt une bonne fertilisation pour une terre pauvre…
        Un apport complémentaire de purin de consoude, après ceux de purin d’ortie (2 apports au démarrage c’est parfait), sera également apprécié pour renforcer la plante et pour sa teneur en potasse (élément important pour la floraison et teneur en sucre des fruits).

        Cordialement,
        Gilles

    5. Bonjour à tous les jardiniers.
      Cette année j’ai déplacé mon jardin et le tout dans l’urgence.
      Le résultat n’est tout de même pas mal
      La salade est présente en abondance , frisée, laitue scarole,feuille de chêne, Les courgettes ont commencées a donner mis juin, les tomates commence à colorer. Aujourd’hui fenouil au menu
      Les choux de milan sont superbes et les choux rouge arrivent
      Des concombres un jour sur trois, cote de blette magnifique.
      J’ai semé mon persil sur un lit de terreau, j’ai bien fais, pas de “mauvaises” herbes et il a poussé vite.
      J’ai nourri ma terre avec fumier, purin de consoude et la majorité de la surface est couvert de mulch. j’ai arrosé et pulvérisé 2/3 fois avec les E.M. (micro organismes)
      Aucun problème si ce n’est attaque de pucerons sur mes haricots rames et un pommier, je traite au savon noir.
      Tout cela grâce a toi Gilles, qui à bien su m’orienter et me motivé par ton analyse.
      Juste une question: pourquoi mes choux rave ont éclatés, alors qu’ils étaient bien partis?
      Merci et bon courage à tous

    6. Bonjour Christian et merci pour ton témoignage.

      Les aleurodes (voir ici) peuvent être responsables de l’éclatement des choux rave… c’est une vraie plaie dont il est très difficile de se débarrasser en bio. Des pulvérisations de purin de menthe poivrée ou de savon noir seraient efficaces… mais je ne peux te le certifier, n’ayant jamais été confronté à ce problème.

      Amitiés,
      Gilles

    7. Bonjour à vous tous jardiniers,
      Ici, en terre de beauce (eure et loir) nous avons installé une serre tunnel l’an dernier, dans laquelle nous constatons que la vie du sol semble avoir disparu, malgré un paillage d’été sur les légumes. Et l’ajout de compost comme dans le potager extérieur. Devons nous mouiller le sol l’hiver aussi pour l’ entretenir? En bref comment conserver la vie dans la terre de la serre ?

    8. Bonjour Laure,

      L’avantage d’une serre est aussi de pouvoir cultiver en hiver… ce qui aura également pour effet de maintenir de la vie dans la serre, et les arrosages ne seront alors pas à perte !
      Les cultures possibles en hiver sous serre ? salades, épinards, mâche, fenouil, carottes (semis en novembre), navets, radis, pois, fèves…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>