Conseils pour l’élimination des mauvaises herbes à l’aide d’un herbicide

Avertissement :

Non, vous ne rêvez pas ! Des conseils en utilisation d’herbicide sur mon blog dédié au bio !

Attention danger !

 

En fait, j’ai décidé de partager cet article paru sur Fruitymag (site de partage d’article) pour montrer jusqu’où pouvait aller la cupidité, car bien sûr, bien que l’auteur soit conscient des dangers des herbicides (voir les derniers paragraphes) l’article renvoie vers un site de vente de désherbant bien connu…

Je vous invite à réagir à ces propos. La première phrase me fait personnellement bien rire. Qu’est-ce qui est le plus dangereux pour l’environnement : les « saloperies » vantées par ce monsieur ou des herbes ???

Les mauvaises herbes sont une menace pour l’environnement. Elles absorbent la nourriture du sol et arrêtent la croissance de l’herbe et d’autres plantes du jardin. Il est absolument nécessaire de les éliminer et c’est pourquoi il est important de connaître les différents types de désherbants proposés.

De nombreuses personnes préfèrent ne pas utiliser les désherbants et éliminent les mauvaises herbes à la main. Cela ne convient qu’aux petits jardins ou aux personnes qui ont beaucoup de temps devant elles, et la tâche est particulièrement ardue. Même après que toutes les mauvaises herbes ont été arrachées, de petites parties de racines peuvent subsister, et les mauvaises herbes repoussent aussitôt. La seule manière d’éliminer les mauvaises herbes consiste à utiliser un bon désherbant.

Un bon désherbant est le moyen le plus rapide et le plus efficace d’éliminer les mauvaises herbes de votre jardin. Les types de désherbants sont au nombre de deux : biologiques et chimiques. Dans ces deux catégories se trouvent des variantes correspondant aux différents types de mauvaises herbes, aux différentes tailles de parcelles à traiter et aux différentes parties du jardin, à savoir la pelouse, le patio, etc. Tous ces désherbants sont disponibles sous forme de gel, de liquide ou de granulés et il est important de faire le bon choix avant d’acheter un produit.

Chaque type de désherbant est accompagné d’instructions pour l’application : la dilution dans l’eau et l’application à l’aide d’un seau, l’application directe sur les mauvaises ou l’application au râteau sur la pelouse. La chose essentielle à retenir est de toujours lire les instructions attentivement, pour ne pas nuire aux zones du jardin qui ne doivent pas être affectées. Si le mauvais type de désherbant est sélectionné ou si le désherbant choisi est appliqué de manière incorrecte, il risque de nuire gravement à vos plates-bandes en fleurs ou à vos précieux légumes ! Un désherbant peut également avoir un effet durable en contaminant le sol.

—————–

par Xander (19/04/2011)

Voici la chose importante à retenir lorsque vous sélectionnez un herbicide faites des recherches et vérifiez que le produit convient à l’usage que vous souhaitez en faire, car tous les produits ne sont pas identiques. Encore plus important, lisez toujours les précautions d’emploi sur l’emballage du herbicide vous avez choisi, pour assurer la sécurité de vos plantes, mais aussi du milieu naturel et des personnes.

Source: Fruitymag

  • Bonjour Gilles,

    Effectivement voici un article très discutable 🙂 On trouve de tout sur le net !! Beaucoup de jardiniers continuent à utiliser tout ces produits, mais heureusement d’un autre côté les pratiques évoluent dans un sens totalement différents.
    ce qui me fait plaisir, c’est de voir des personnes comme toi, qui jardine d’un point de vue professionnel et responsable.

    Merci et à bientôt
    Amitié
    Yannick

  • Bonjour Yannick,

    Personnellement, ça me scandalise : les désherbants chimiques devraient purement et simplement être interdits, leur nocivité tant pour l’environnement que pour celui qui les utilise étant largement démontrée…
    J’espère que cela un jour le cas.
    Bonne journée,
    Gilles

    • Bonjour tout le monde!
      C’est Mr Mosanto qu’a écrit ça? Les « mauvaises herbes » n’ont comme défaut d’ètre des plantes comme les autres,es-ce grave? Moi je parle de plantes adventices. Bien sur,il faut limiter leure propagation mais il est inutile de vouloir les éradicer. aucun désherbant, même « total » (glyphosate) n’en viendra à bout. Inutile de dépenser de l’argent pour des produits néfastes;pour les grandes cultures,il éxiste des sarcleuses tractées par un tracteur.De tels propos sur les herbicides prouvent que certains n’ont encore rien compris.
      Ps: J’ai trouvé ce blog sur le forum « nature et jardin bio » mon pseudo:JM70

      • Bonjour Joël,
        Bienvenue sur mon blog.
        J’ai trouvé cet « article » sur Fruitymag (un site de partage d’article) et n’ai pu résister à l’envie de la publier pour dénoncer de tels propos.
        Visiblement, l’auteur de l’article vend (voir le lien dans son article) cette saloperie de désherbant bien connu que beaucoup continuent à utiliser…pour leur malheur (les émanations en sont très toxiques).
        En tout cas, je partage à 100 % ton point de vue.
        Cordialement,
        Gilles

        • Bonjour,

          Concernant les herbicides je trouve annormal et même inadmissible que ces produits soient en vente libre et donc accessibles par tout un chacun. Certains amateurs n’ont aucune connaissance relative à leur utilisation et augmentent la dose pour,croient-ils,plus d’éfficacité ou,ayant appliqué un désherbant aujourd’hui,en remettent une couche 3 jours après pensant venir enfin à bout des mauvaises herbes.
          Les produits chimiques utilisés pour l’agriculture et le jardinages ne devraient ètres vendus uniquement à des personnes formées à leur utilisation; seuls les médecins peuvent prescrire des médicaments non?
          Malheureusement,il semble plus facile d’interdire le purin d’ortie ou de nous interdire l’échange de semences ou encore de déclarer des varietés anciennes « potentielement dangereuses » sous prétexte qu’elles n’entrent pas dans le cadre du catalogue officiel!
          La loi dit toujours « OUI » aux marchands de mort car la loi a un maitre trés puissant:L’ARGENT.
          Grace à ma formation agricole,je sais utiliser ces produits toxiques mais comme je ne m’en sert pas,le poblème est réglé!
          Voila,c’est tout pour l’instant et VIVE L’HUMUS!

          • Voilà un commentaire très pertinent !
            Le pouvoir est encore malheureusement entre les mains de quelques firmes qui n’ont que faire de l’Humanité et de la Nature…
            Merci Joël

  • « Les mauvaises herbes sont une menace pour l’environnement. » Celle-là il fallait oser la faire!Combien de victimes alors ? C’est un article de promotion pour les désherbants tout simplement.

    • Il fallait en effet oser.
      Un petit tour sur le site de vente en question met bien à jour les contradictions : ce produit n’est pas dangereux mais il est à utiliser avec précaution…

      « Chez l’homme et les animaux, les acides aminés aromatiques doivent être fournis par l’alimentation. Le site de fixation du glyphosate n’existe donc pas chez eux. Ainsi, si le glyphosate devait se retrouver dans l’organisme, il n’aurait pas de cible pour se fixer. Il n’en reste pas moins que le glyphosate, comme les autres produits phytopharmaceutiques, n’est pas un produit anodin et qu’il doit être utilisé avec toutes les précautions. »

      (source : http://www.roundup-jardin.com/PDF/Roundup-BROCHURE-Idees-re%C3%A7ues.pdf)

      • SVP AU SECOURS! HELP!
        Arretez immédiatement de tirer sur Mrs MosantoVilmorin sinon ces messieurs n’auront bientot plus les moyens de de payer le beurre pour leures tartines!(snif!)

        • Joel a tout à fait raison! La situation de Monsanto est si grave qu’ils vont investir quelques dizaines de millions d’€ sur leur site dans le midi de la France.