Mes courgettes avortent… Elles jaunissent et pourrissent… pourquoi et comment y remédier ?

Des jardiniers expérimentés me demandent fréquemment : « Mes courgettes avortent. Quelles en sont les raisons ? »

Et quand il s’agit de jardiniers moins expérimentés, ne comprenant pas ce qui se passe, la question est posée autrement : « L’extrémité des fruits commence par jaunir puis finit par pourrir. Pourquoi ? »

Quelle que soit la formulation, c’est une question qui me revient souvent.

Et pour cause, l’avortement spontané des courgettes est un phénomène très courant et même normal en début de culture…

Mais évidemment, ça ne l’est plus lorsque le problème perdure.

On peut voir ici ou là que la seule et unique cause à l’avortement des courgettes (car c’est de cela qu’il s’agit) est une mauvaise pollinisation…

Or, même si c’est en effet très souvent la raison, ce n’est pas la seule.

Mais c’est ce que nous allons voir maintenant.

Pourquoi les courgettes avortent-elles ?

Parfois, les courgettes avortent en raison de carences…

Une carence en éléments minéraux est fréquente pour les premiers fruits.

Très souvent, la plante n’est pas encore suffisamment développée pour alimenter correctement les fruits qui apparaissent (son faible système racinaire ne va pomper bien loin).

Ou alors, et c’est également très fréquent, le sol étant encore frais au moment des premières floraisons, les éléments minéraux du sol ne sont pas libérés correctement…

Cette carence est alors ponctuelle.

Mais voyons cela concrètement avec le premier plant de courgette, planté dans ma serre ce printemps :

 

courgette avortée
La première courgette a avorté sur ce jeune plant… il y a pourtant des abeilles qui pénètrent dans ma serre…
Première courgette a avorté mais pas la deuxième
Sur ce même plant, une deuxième courgette s’est bien développée
2 courgettes bien développées
Et une troisième courgette est maintenant très belle

Ici tout va bien donc…

Malgré un premier fruit avorté, les choses sont rapidement rentrées dans l’ordre.

Le sol est bien pourvue en matières organiques.

Il n’y a pas de véritable carence au niveau du sol, mais simplement un défaut de libération des éléments nutritifs en début de culture, avec pour cause probable le manque de chaleur du sol (mois de mai très frais et pluvieux…).

Je pouvais également exclure d’entrée le défaut de pollinisation, étant donné que les abeilles étaient déjà actives dans la serre (ouverte tous les jours), avec d’ailleurs des tomates alors déjà bien formées.

Mais ce n’est pas forcément le cas chez vous…

Peut-être qu’une deuxième, voire une troisième courgette ont également avorté (ou avorteront si vos plants de courgettes sont moins avancés).

Vous pourriez alors en déduire qu’il y avait une carence réelle du sol (nous verrons plus loin comment y faire face).

Ou alors un défaut de pollinisation….

Les courgettes avortent également par défaut de pollinisation

La courgette est une plante monoïque (un même plant porte à la fois des fleurs mâles et des fleurs femelles) à fleurs unisexuées (il y a des fleurs mâles et des fleurs femelles distinctes, en opposition aux fleurs hermaphrodites).

Voici comment distinguer les fleurs femelles des fleurs mâles sur un plant de courgette (cette distinction n’est pas vraie sur toutes les espèces) :

 

Fleur femelle

Fleur femelle de courgette. Va t-elle avorter ?
Fleur femelle – La corolle contient plusieurs stigmates formant ce que l’on appelle le pistil
Fleur courgette femelle - embryon visible
Sur une fleur femelle, l’embryon du fruit est visible à la base de la fleur

 

Fleur mâle

Fleur courgette mâle - 1 étamine
Sur une fleur mâle, la corolle contient une seule étamine
Fleur courgette mâle - pas d'embryon
Il n’y a pas d’embryon de fruit à la base d’une fleur mâle

 

Ce sont les fleurs femelles qui produiront des courgettes.

Mais pour que le fruit puisse se développer correctement, la fleur femelle doit avoir été pollinisée.

Et pour cela, les fleurs mâles sont elles aussi indispensables : les abeilles ou autres pollinisateurs vont en effet prélever du pollen sur ces fleurs mâles, que ce soit sur le plant ou sur un autre plant, pour aller ensuite le déposer sur les fleurs femelles.

C’est seulement ainsi que la fleur femelle pourra être fécondée et donner un beau fruit.

On comprend alors qu’il peut y avoir 2 causes à un défaut de pollinisation :

  • pas de fleurs mâles dans les environs (soit sur le plant lui-même, soit sur un autre plant dans les environs)
  • pas de pollinisateurs – ce peut être le cas pour une serre fermée, pour une culture très précoce (les abeilles ne sont alors pas encore actives) ou encore pour cause d’environnement très pollué ou avec peu de nature…

Dans la première situation, il n’y a rien d’autre à faire que d’attendre que des fleurs mâles apparaissent sur vos plants de courgettes (ou d’autres plant d’ailleurs…).

Dans la seconde situation, vous pouvez agir… Nous verrons comment un peu plus bas.

Comment remédier à l’avortement des courgettes ?

S’il s’agit d’une première courgette sur un jeune plant, l’avortement spontané est très courant… laissez faire la nature.

Vous pouvez néanmoins supprimer cette première courgette lorsqu’elle commence à pourrir afin de l’empêcher de pomper davantage d’éléments nutritifs.

Par contre, si vos 3 ou 4 premières courgettes avortent, il y a probablement un problème réel, soit de carence, soit de pollinisation.

Il est alors possible d’agir rapidement :

En cas de carence

En début de saison, il ne s’agit en général pas d’une carence à proprement parlé, mais d’un blocage des éléments minéraux.

Comme nous l’avons vu précédemment, ce blocage est lié à un sol trop frais.

Si vous avez paillé, écartez provisoirement le paillage pour permettre au sol de se réchauffer… Les choses devraient s’arranger assez rapidement.

Mais si le problème perdure, la cause est alors à chercher ailleurs.

  • soit votre sol est réellement carencé : apportez alors du compost au pied du plant ou arrosez-le avec une préparation à base de consoude – Mais surtout vous devrez à l’avenir fertiliser votre terre de façon adaptée (je ne peux ici entrer dans les détails de la fertilisation naturelle… mais sachez que cela constitue un axe central de Mon Potager au Naturel)
  • soit il y a un problème de pollinisation…

En cas de mauvaise pollinisation

Nous partons ici du principe que des fleurs mâles sont bien présentes, soit directement sur le plant, soit dans les environs (sachant qu’un plant de courgette peut être pollinisé à partir d’un autre plant – même d’une autre espèce de légume appartenant à la famille des cucurbitacées* – se trouvant à plusieurs centaines de mètres !).

Comme nous l’avons vu, le défaut de pollinisation est alors dû à un manque de pollinisateurs.

Si vous cultivez sous serre et que vous n’ouvrez jamais la serre, il va de soi que les insectes pollinisateurs ne peuvent y pénétrer. Ouvrez simplement en grand la serre…

Les courgettes ne devraient plus avorter.

Et sinon, que ce soit sous serre ou en extérieur, vous allez tout simplement jouer le rôle du pollinisateur !

Mais je vous montre ça en vidéo :

 

 

*A défaut de fleurs mâles sur vos plants de courgettes, vous pouvez même prélever du pollen sur un plant d’une autre plante de la famille des cucurbitacées… le fruit obtenu sera bien une courgette !

Par contre, si vous voulez conserver les graines pour semer l’année suivante, c’est raté, car il y aura alors eu un croisement (voyez cet article sur la reproduction des semences de courges).

 

16 commentaires au sujet de “Mes courgettes avortent… Elles jaunissent et pourrissent… pourquoi et comment y remédier ?”

  1. Bonjour Gilles,

    Merci pour ce partage, même si je n ai jamais rencontré ce type de problème après 4 années de cultures en suivant vos conseils et d autres ….
    Vous lire est toujours très intéressant et enrichissant… Et me voilà donc averti sur cette problématique en particulier
    Bien cordialement et bonnes récoltes ! 👍🙂

    Répondre
  2. salut Gilles , cela arrive souvent que les courgettes avortent au début pour touts les causes que tu à si bien cité s’est pourquoi je pollinise moi même avec un pinceau et sa fonctionne très bien ,toujours content de te lire ,bien à toi

    Répondre
  3. Merci Gilles pour ce tour complet sur le sujet…qui me laisse cependant dubitatif sur mes premières courgettes qui doivent faire 10 cm de long pour un diamètre de 2 cm! Des plants greffés d’un pro local!
    Je vais les doper à la consoude mais j’ai bien peur que le problème soit dans le plant? Je n’ai jamais connu pareil échec dans mon terrain où tout réussit!

    Répondre
  4. Merci encore Gilles encore une bonne vidéo qui sera certainement utile à plusieurs et…comme toujours ton soucis d’être intéressant et plus que serviable envers toute la communauté des jardiniers amateurs (le plus souvent venant de familles citadines, ce qui est le plus commun de nos jours…)
    Je te confirme que le bug de ce matin est maintenant réglé. C’est décidément courant ces jours-ci depuis le dysfonctionnement des appels des services d’urgences …

    Répondre
  5. Bonjour Gilles,

    Au début de votre article vous employez le terme « unisexué  » : je suis étonné car la définition c’est « un seul sexe ».
    Ne serrait-ce pas bisexué ( Qui porte les organes des deux sexes) puisque vous faites remorquer qu’il y a mâle et femelle sur le même pied ?

    Cordialement.
    Gilles.

    Répondre
    • Bonjour Gilles,
      En effet, je me suis mal exprimé (et vais corriger cela dans l’article); ce sont les fleurs de la plante qui sont unisexuées (en opposition aux fleurs hermaphrodites), pas la plante elle-même…
      Merci pour la correction.
      Cordialement,
      Gilles

      Répondre
  6. Bonjour merci pour cet article car c’est un problème que je rencontre régulièrement en début tout de saison
    J’en profite pour poser une question l’annee Dernière je n’ai pas eu de fleur femelle sur mes différentes courges butternut en particuliers.Auriez vous une explication et encore merci pour tous vos conseils

    Répondre
  7. De nouveau, un article bien intéressant. Je me demandais toujours pourquoi mes courgettes avortaient de la sorte.
    J’ai maintenant la réponse. Merci Gilles !

    D’où l’intérêt également de préserver la biodiversité et de favoriser et laisser pousser çà et là des fleurs mellifères attirant les pollinisateurs.

    Répondre

Laissez un commentaire (si c'est pour faire de la pub, ne perdez pas votre temps... je ne publierai pas)