La Culture de l’Aubergine

Originaire d’Asie, contrairement aux autres solanacées (pommes de terre, tomates, poivrons) qui proviennent d’Amérique, l’aubergine est une plante ayant besoin de beaucoup de chaleur.

Au XVème siècle, son utilisation en cuisine était déjà répandu en Italie.

Choisir les variétés d’aubergines

Comme d’habitude, je déconseille les hybrides (vous ne pourrez pas reproduire les graines et le goût est rarement à la hauteur).

Très peu de variétés sont cultivées dans la partie nord de la France.

En fait, en dehors des hybrides, je ne connais que la Violette de Barbentane (longue) qui soit suffisamment précoce pour réussir, en extérieur, dans ces régions.

Dans la moitié sud, la Violette Longue Hâtive ainsi que la Ronde de Valence sont de très bonnes variétés anciennes, relativement productives.

Semer l’aubergine

Commençons par la production du plant.

Semez en en janvier/février en terrine.

L’aubergine est relativement longue à lever et nécessite une température supérieure à 20 °C pour germer (25°C étant la température idéale).

Pour cette raison, je vous recommande de semer les aubergines sur couches chaudes ou en intérieur (éventuellement dans un bac de germination).

A défaut, placez les semis dans une pièce chaude de la maison.

Repiquez dès l’apparition des premières feuilles vraies (après les cotylédons) dans des godets de (8×8 cm) remplis d’un mélange de compost, de terreau de repiquage et de terre de jardin.

 

culture aubergine permaculture

Conditions de culture de l’aubergine

L’aubergine a besoin de chaleur et de lumière pour produire. Sa culture en extérieur dans le nord de la France est incertaine. Il est alors préférable de cultiver l’aubergine sous abri.

Cette plante est gourmande. Un apport important de compost avant la plantation est fortement recommandé.

Dans les sols pauvres en potasse, un apport complémentaire de vinasse de betterave ou autre engrais organique biologique riche en potasse pourra être nécessaire (ne dépassez pas les doses prescrites).

Planter l’aubergine au jardin

Dans votre jardin en permaculture :

  • Plantez l’aubergine à partir du mois d’avril sous abri et fin mai en pleine terre, à bonne exposition (sud)
  • Environ 3  semaines avant la plantation en pleine terre, préparez les trous et placez-y une poignée d’ortie au fond (ne refermez pas les trous avant la plantation).
  • L’aubergine étant gourmande, plantez suffisamment espacé : 90 cm entre ligne et 70 cm sur la ligne.
  • Comblez les trous avec un mélange de compost et de terre.
  • Arrosez copieusement à la plantation.
  • Recouvrez de feuilles de consoude.

Entretenir la culture

Paillez dès que la terre est suffisamment réchauffée.

Traditionnellement, on taille l’aubergine au dessus de la 5ème feuille vraie (cela permet de hâter la production, ce qui est peut être indispensable dans le nord ?). Personnellement, habitant dans la moitié sud, je ne taille pas car je considère que cela expose la plante aux maladies.

Comme pour les tomates, on supprime les gourmands naissant à l’aisselle des feuilles de base (celles poussant sur la tiges principale). Là aussi, je m’abstiens. Les calibres sont peut-être moins réguliers mais la plante reste indemne de maladie…

L’aubergine n’aime pas  le froid. Arrosez au pied et plutôt le matin afin que le sol puisse se réchauffer (ce qui n’est pas le cas en arrosant le soir comme il est recommandé pour la plupart des cultures). N’arrosez pas trop souvent mais copieusement. Avec un bon paillage, un arrosage tous les 10/15 jours est largement suffisant.

Protéger la culture

Le doryphore aime les aubergines…

Comme pour la pomme de terre, le principal ravageur sévissant sur les aubergines est le doryphore.

Les aubergines s'attaquent aussi aux aubergines
Doryphores ; adulte (à gauche) et larve (à droite)

Les larves surtout sont à craindre car elles sont capables de détruire un pied d’aubergines en quelques jours.

Le meilleur moyen pour s’en débarrasser est le ramassage systématique à la main des adultes, avant qu’ils ne se reproduisent. Éliminez également les œufs présents sous les feuilles mais attention à ne pas le confondre avec les œufs de coccinelle…

Si des larves apparaissent, un traitement avec un insecticide végétale à base de pyrèthre n’est pas à exclure (bien que je déconseille en général ce genre de solution).

Le ricin est semble t’il relativement efficace pour éloigner les doryphores mais les graines sont extrêmement toxiques  pour l’homme et les animaux ! A éviter donc.

L’ail, en association avec l’aubergine, aurait également un effet répulsif…D’autres association comme les haricots,les soucis, les capucines, l’aneth ou encore le basilic sont conseillées. A vérifier !

Le mildiou

Comme les autres solanacées, l’aubergine est sensible au mildiou. Cultiver sous abri suffit en général à résoudre ce problème.

Évitez le fumier et les engrais trop riches en azote et préférez une fertilisation équilibrée à base de compost

L’apport de feuilles dorties et de consoudes à la plantation, mais également en pulvérisation, renforce les défenses de la plante contre cette maladie.

De même, des arrosages au pied avec une décoction de prêle (3 fois par semaine) protègent préventivement contre les maladies cryptogamiques (champignons) telles que le mildiou.

A titre informatif, les traitements à base de cuivre (bouillie bordelaise) sont autorisés en bio (sans doute plus pour très longtemps) et protègent contre le mildiou. Je déconseille personnellement leur utilisation, en particulier parce que le cuivre s’accumule dans le sol…

La pourriture grise

L’aubergine peut également être atteinte par la pourriture grise, maladie causée par un champignon. Le collet, ainsi que les fruits pourrissent. Cette maladie est en général due à une mauvaise gestion des arrosages. Arrosez le matin et aérez suffisamment (cultures sous abri).

La verticilliose

Cette maladie, également causée par un champignon, se reconnait aux tâches jaunes sur les feuilles ainsi qu’à un dessèchement de la plante. Je ferais ici les mêmes recommandations préventives que pour le mildiou…sans plus de conviction que cela, n’ayant jamais été confronté à ce problème. On préconise également d’utiliser des plants greffés plus résistants à cette maladie…

Viroses sur aubergines

Des viroses (virus) peuvent également nuire à la culture de l’aubergine. Les symptômes observables sur l’aubergine sont une décoloration du feuillage en mosaïque ainsi que des tâches annulaires sur les fruits. Les viroses sont souvent propagés par les pucerons…

Récolter les aubergines

Quand elle est mûre l’aubergine a une coloration nette et uniforme et se détache assez facilement.

On la récolte au fur et à mesure de ses besoins.

36 commentaires au sujet de “La Culture de l’Aubergine”

  1. Bonjour, je reste au Québec Canada. Je cultive des aubergines en pot depuis 3 ans. Cette année, j’ai des aubergines qui fendillent et pourrissent vis à vis de la fente.
    Que faire et pourquoi font-elles ça

    Répondre
  2. mes aubergines, que je viens de planter dans ma serre : aubergines violettes, ne se développent pas bien : les bordures de feuilles s’enroulent; que faire ? merci pour votre réponse

    Répondre
    • Bonsoir Martine
      C’est difficile à dire comme ça…
      Mais vous dites que vous venez de les planter… ce qui implique un stress passager (et la végétation marque alors un petit arrêt dans son développement)
      Sinon, à priori, soit les plants manquent d’eau, soit il fait trop chaud dans la serre (aérez-la au maximum).
      Il peut aussi y avoir des pucerons en cause…
      Gilles

      Répondre
  3. Bonjour, je suis dans le Nord de La France est je peux vous dire qu’il n’y a pas que la barbentane qui y pousse, chaque année je fais pousser des aubergines et j’ai des récoltes plus que correctes l’an dernier j’ai fais de la Monstrueuse de New-York, de La Dourga, de La Tsakoniki, de La Black Beauty et tous on donné très bien…..

    Répondre
  4. Bonjour, ce rtaines aubergines prennent une teinte brun marron et ne murissent pas sur des plants sains. Traitees au cuivre et soufre,arrosees… aubergines de Barbentane de semis ou achetees cultivees e Languedoc. Merci

    Répondre

Laissez un commentaire (si c'est pour faire de la pub, ne perdez pas votre temps... je ne publierai pas)