Espace Formation du Jardinier Bio

Installation en maraîchage Bio

 

Module 3 : définir ses objectifs et moyens humains

 

Après avoir défini les grandes lignes de votre projet, il est maintenant important de vous pencher sur vos objectifs, personnels et professionnels, et de définir les moyens humains nécessaires à votre activité.

Objectifs Personnels

Il est primordial, dans un premier temps, de définir vos objectifs en fonction de votre situation personnel et de vos souhaits de vie.

Le reste de votre projet en découlera.

Situation familiale

Vivez-vous en couple ? Avez-vous des enfants ?

Si oui, vos proches vous soutiennent-ils dans votre projet ?

Et ont-ils conscience que vous risquez d’être moins disponible pour eux ? Mais également que les vacances d’été avec vous, c’est une chose à oublier (en tout cas les premières années)… Avez-vous vous-même déjà pris conscience des ces aléas ?

Loin de moi l’envie de vous décourager.

Mais mieux vaut se poser ces questions, et bien entendu, en discuter avec les personnes concernées, avant de commencer une activité de maraîchage !

Par ailleurs, votre conjoint(e) s’engage t-il avec vous dans ce projet ou bien est-il(elle) disposer à vous donner un coup de main ne serait-ce qu’occasionnellement (coup de bourre pour les récoltes, plantations à effectuer d’urgence…) ?

Alors, peut-être vivez-vous seul(e). Vous êtes donc libre de consacrer le temps que vous voulez à votre activité de maraîchage. Mais n’en oubliez pas pour autant votre vie personnelle ! Et les choses peuvent changer… cela dit, la personne qui choisira alors de partager votre vie le fera en connaissance de cause…

Disponibilité

Il est évident que vos objectifs ne pourront être les mêmes selon que vous disposiez de tout votre temps, ou que vous ayez des charges familiales importantes (par exemple si vous vivez seul(e) avec un ou plusieurs enfants), voire un autre emploi.

Aussi, commencez par définir le temps hebdomadaire que vous pensez pouvoir consacrer au travail  que vous pensez pouvoir effectuer : 35 heures (pas trop réaliste, même si on peut y arriver avec de l’expérience…) ? entre 40 et 50 heures ? entre 50 et 60 heures ? plus de 60 heures ?

Bon, soyons clairs. Au début tout au moins, si vous voulez en tirer un revenu décent, vos journées de travail dépasseront très probablement les 50 heures, voire les 60 heures par semaine… Mieux vaut le savoir (et le faire savoir à vos proches) avant de vous lancer.

Qualité de vie

Il ne faut pas se leurrer, la charge de travail d’un maraîcher bio est considérable et votre temps libre risque d’être considérablement réduit.

Mais en contrepartie, vous pourrez vous-même gérer vos journées comme bon vous semble (si vous étiez auparavant salarié, vous apprécierez cela).

Et surtout, vous travaillerez au grand air ! Et cela n’a pas de prix.

En d’autres termes, qu’est-ce qu’une vie de qualité à vos yeux ? Disposer de temps libres importants ou passez la majorité de vos journées dans un environnement plaisant et à faire ce que vous aimez ?

Objectifs Professionnels

Chacun a des objectifs particuliers, que ce soit en terme d’ambition ou tout simplement de besoins (par exemple, si votre conjoint(e) travaille à l’extérieur, vous n’avez pas forcément la nécessité de tirer un « vrai salaire » de votre activité… un complément de revenu vous suffira alors peut-être)

Temps de travail

Nous avons déjà parlé de la charge importante en terme de temps de travail, mais par rapport à vos objectifs personnels.

Il s’agit ici de reconsidérer la chose par rapport à vos objectifs professionnels.

Grossièrement, si vos objectifs professionnels sont élevés, vous ne compterez pas vos heures… mais si votre objectif premier demeure de préserver un certain équilibre familial (ou simplement personnel) et une qualité de vie, peut-être devrez-vous vous imposer une limite de temps de travail, quitte à revoir à la baisse vos objectifs en terme de production et de ventes (donc de revenus)… ce sont là aussi des choses importantes à réfléchir et à discuter en famille.

Objectifs de Production

Vos objectifs de production dépendront tout d’abord du(des) mode(s) de commercialisation.

Si vous choisissez de vendre en direct, votre marge financière sur les ventes sera plus importante que si vous passez par des intermédiaires…

Et donc, pour tirer un revenu, vos objectifs en terme de volume de production pourront donc être moins importants dans le premier cas que dans le second.

Mais ces objectifs seront aussi directement dépendants de la surface cultivée, du matériel à votre disposition  (voir le module 4), de vos objectifs (personnels et professionnels) ou encore que vous aurez choisi et du temps de travail envisagé.

Nous essaierons de préciser vos objectifs de production dans le module 5

Objectifs de CA et de revenus

Le CA que vous pourrez générer par votre activité sera directement lié à vos objectifs de production ainsi qu’au mode de commercialisation choisi.

A quantité égale, votre production sera mieux valorisée si vous choisissez de vendre en direct. Et surtout, vous serez alors plus libre de choisir vos tarifs en fonction de vos objectifs de revenu.

A titre indicatif, la première années d’exploitation, un CA de 10000 serait déjà pas mal… et, après 3 ou 4 ans d’expérience, un CA de 15 à 25000 € pour une personne seule peut être envisageable. A ce CA, il faut retirer « grossièrement » 20 à 50 % de charges pour avoir un ordre d’idée de vos revenus.

Désolé de ne pouvoir être plus précis dans ces estimations, mais :

  • le CA varie forcément en fonction de la surface cultivée, de l’efficacité du maraîcher ou encore des moyens matériels et humains à sa disposition;
  • le pourcentage de charges par rapport au CA varie fortement d’une situation à l’autre, en fonction de l’expérience du maraîcher et donc de son efficacité, des moyens matériels et humains dont il dispose, de son mode de commercialisation ou encore éventuellement des amortissements d’achats de matériel).

A ce stade, il s’agit de toute façon simplement d’avoir un ordre de grandeur. Nous préciserons au mieux ces données, à travers l’établissement d’un bilan prévisionnel dans le module 6.

Le document ci-dessous, bien que basé sur une surface d’exploitation à mon sens trop importante pour une personne seule (on est là dans une optique productivisme) pourra vous fournir des indications intéressantes sur le niveau de charges ou encore le temps de travail.

 

Installation

 

Faire un budget prévisionnel est certes important (nous nous y attacherons dans le module 7), et même obligatoire si vous souhaitez demandé la DJA (voir module  6). Mais gardez à l’esprit que nous travaillons sur du vivant. La météo, en premier lieu, mais aussi des impondérables, comme des maladies ou attaques animales, auront forcément une incidence sur votre production, et donc votre CA réel (On ne peut donc avoir une estimation fiable comme on pourrait le faire par exemple dans une activité de production artisanale).

Je vous recommande donc de baser vos estimations sur une production minimale plutôt qu’optimale…

Après, la question à vous poser à ce stade est : à partir de quel revenu puis-je vivre décemment ?

Moyens humains

De nombreux maraîchers construisent leur projet initial en prenant en considération des aides extérieures bénévoles (stagiaires, woofers, relations familiales ou amicales…).

C’est à mon sens une grosse erreur.

Certes vous pourrez peut-être bénéficier ainsi d’aides ponctuelles… mais ne comptez pas sur cela dans vos projections de production.

Car si ces aides vous font défaut (et cela arrive beaucoup plus souvent que vous ne le pensez), c’est toute votre activité qui s’en trouvera déstabilisée… Vous aurez par exemple planté une grande quantité de fraisiers, pensant pouvoir compter sur une aide importante pendant la récolte (très chronophage), mais les woofers prévus ne seront pas là, ou pas vraiment énergiques dans le travail… et vous allez finalement vous retrouver avec une perte considérable (des fraises pourrissant sur pied) faute de pouvoir tout récolter en temps voulu…

Alors, il ne s’agit pas de refuser ces aides possibles. Mais je vous recommande vivement de ne pas les prendre en considération lors de vos planifications de cultures… Si ces aides sont bien là et efficaces, ce sera un plus. Mais si elles vous font défaut, vous n’aurez pas à en supporter de fâcheuses conséquences.

En d’autres termes, considérez à la base que vous êtes seul(e) sur votre exploitation (ou 2 ou 3 si vous décidez de vous installer à 2 ou 3…).

Le document ci-dessous présente des références techniques, économiques et sociales concrètes. Il peut je pense vous aider à faire le point sur ce que nous avons vu ici :

 

R%C3%A9f%C3%A9rences-techniques-%C3%A9conomiques-et-sociales-en-maraichage-2017-ABN

 

Où en êtes-vous ?

Je vous invite maintenant à faire le point :

  • Avez-vous réfléchi à vos objectifs personnels, en fonction de votre situation familiale, de votre disponibilité et de vos souhaits en terme de qualité de vie ?
  • Avez-vous réfléchi à vos objectifs professionnels : temps de travail, objectifs de production et niveau de CA et de revenu ?
  • De quels moyens humains disposerez-vous ? Travaillerez-vous seul(e) ou à plusieurs ? Pouvez-vous envisager des aides ponctuelles ? Lesquelles ?

Votre pense-bête

En cliquant sur le bouton ci-dessous, vous pourrez saisir  vos remarques personnelles sur vos objectifs et moyens humains envisagés. Vous pourrez par la suite modifier ou ajouter du texte comme bon vous semble…

[notepad]

 

Passons au module suivant : la définition des moyens matériels