Septembre au Potager

L’été touche à sa fin.

Les travaux sont moins nombreux au potager.

Mais il y a encore un peu de boulot si le cœur vous en dit.

Vous pouvez par exemple étêter et effeuiller les pieds de tomates pour favoriser la maturation des fruits restants (qui peuvent avoir un peu de mal à mûrir avec moins d’ensoleillement).

C’est aussi le moment de nettoyer les plates-bandes libérées.

Rassemblez les matières organiques (résidus de culture, déchets ménagers, fumiers, feuilles mortes, tontes…)  en tas pour préparer un nouveau compost.

On recommande souvent de brûler les plantes atteintes par des maladies…

Faites-le pour les maladies à virus.

Mais vous pouvez très bien mettre au compost les plants atteints par le mildiou (ou autres maladies cryptogamiques) – la montée en température du compost, ainsi que les gelées hivernales, détruiront les germes des champignons. Et, comme d’autres, je pense que le compost obtenu aura ainsi un effet « vaccin ».

Vous pouvez aussi tout à fait laisser les résidus de cultures directement sur les planches de cultures.

Et si vous voulez créer un nouveau potager, ou simplement une nouvelle parcelle de culture, ça va être le bon moment pour entreprendre les choses. Voyez ici pourquoi il est mieux de créer son potager à l’automne, et comment faire.

Votre pêcher de vigne fatigue, ou vous avez envie d’en avoir un autre ? N’hésitez pas enfin à récupérer les noyaux de pêche de vigne pour les multiplier.

Et si avez encore des envies de semis ou de plantations, en voici à effectuer au mois de septembre :

Semis en pépinière

En septembre, vous pouvez semer en pépinière : des choux pommés de printemps, des choux-fleurs de printemps, des laitues d’hiver ou encore des oignons blancs.

Semis en place

Des semis directs en place sont également possible : épinards d’hiver, mâche, navets hâtifs, engrais verts (moutarde, vesce, seigle).

Vous pouvez aussi semer des fleurs vivaces pour de belles floraisons dès le printemps prochain : rose trémière, centaurée, ancolie…

Plantations

En septembre, vous pouvez planter des choux brocolis, des choux-raves ou encore des fraisiers.

Pour se superbes cultures dans les années à venir, plantez de la consoude !

Récoltes

Les récoltes battent leur plein en septembre : aubergines, betteraves, blettes, carottes, chicorées frisées et scaroles, céleri, choux-fleurs, choux pommés, concombres, courges*, courgettes, fenouil, haricots, laitues, maïs, poireaux, panais, pommes de terre, tomates.

*les courges seront récoltées par temps sec et le plus tard possible (le fruit doit se détacher facilement) pour une meilleure conservation. Récolter avant les premières gelées.

 

Téléchargez gratuitement le calendrier du jardineur (cliquez sur l’image ci-dessous)

    • Salut Yannick,

      Ma liste n’étant pas exhaustive, vos précisions sont les bienvenues. Merci Yannick.
      Toutefois, concernant la culture de la fève, traditionnellement, les semis se font plutôt en novembre. En effet, un semis trop précoce aura pour conséquence une floraison également très précoce, avec les risques de gelées inhérents…

  • bonjour gilles,
    voici le temps de récolter les légumes mais aussi la question se pose pour la conservation.il existe plusieurs façon sillo cave moi je les mes dans du sable ,carotte navet panais betteraves mais je constate que tous se ramolli rapidement ,merci de m’éclairé par vos conseils toujours aussi avisé!
    cordialement

    • Bonjour Olivier,

      Que les légumes ramollissent une fois récoltés est normal. Pour ralentir ce processus, il faut éliminer les racines et humidifier un peu le sable (sans quoi, celui-ci absorbe l’eau des légumes, entraînant ainsi un ramollissement…).
      Mais le meilleur moyen de conservation demeure la terre. Personnellement, je laisse les carottes ou le panais en pleine terre pendant tout l’hiver. Il faut juste éviter de les récolter lorsque la terre est encore gelée, sinon cela pourrit.
      Si des gelées sont annoncées pendant plusieurs jours, je récolte une petite quantité que je stocke alors dans du sable humidifié, avec une bonne conservation pendant 2 ou 3 semaines… après effectivement, ça ramollit.
      Cordialement,
      Gilles

  • J ai planté 3 pieds de courgettes sur un terrain argileux et celles ci n ont rien donné. … elles ont fleuries et pas de fruits .pourquoi ?

    • Bonjour,
      Il est impossible de se prononcer comme cela… les raisons peuvent être nombreuses et variées :
      – chaleurs trop importantes (au dessus de 35°C, les fleurs « coulent » fréquemment)
      – manque d’eau… ou au contraire excès
      – carences en potasse
      – ravages animaux
      – maladies
      – traitements à la bouillie bordelaise ou au bicarbonate de soude sur la floraison…

  • bonjour
    je suis depuis longtemps votre blogue qui m’ont beaucoup aidé mais voila cette année pas grand chose pousse en plus j’ai un terrain argileux que j’essaye d’alléger avec des produit naturel coupe d’herbes et du compost maison cela fait presque deux mois que j’ai semer des salade des radis les betteraves des navet l’année dernière grasse a vous j’ai eu des récolte de tout cela mais cette année rien j’ai eu des tomates des melon quelque courgette quelque cornichons et c’est tout le restant n’est pas sortie mais bon la chaleur 45 degré
    merci de m’expliquer si possible

  • Bonjour Gilles,
    J’ai découvert votre site il y a peu et vous remercie pour vos partages très intéressants!
    J’ai une question concernant l’effeuillage/étêtage des plants de tomates dont les fruits ne sont pas encore à maturité : chez nous tout est tardif (1000m d’altitude) et les tomates donnent vraiment depuis 2 semaines environ. J’ai jusque là coupé quelques feuilles afin qu’elles aient plus de soleil, mais « jusqu’à où » peut–on effeuiller? combien de feuille par tige env.? c’est peut-être une question bête, mais je ne sais pas bien si le pied peut être presque nu où s’il s’agit de réduire le feuillage de moitié par ex. …
    Concernant l’étêtage, peut-ôn couper toutes les têtes des plants? cela n’affaiblit pas la plante trop tôt ? j’ai un peu peur d’en faire trop 😉

    • Bonjour Estelle,

      Ne vous précipitez pas, d’autant plus que vos plants commencent seulement à produire… cette pratique peut être utile en fin d’été, ou plutôt même début d’automne, lorsque le soleil se fait timide…
      Il s’agit alors juste de dégager un peu le feuillage ombrageant les fruits restants.
      L’étêtage permettra à la sève, moins « dynamique » à l’automne de refluer vers les fruits, afin là encore d’en favoriser la maturation. Mais on en est pas là; la sève circule encore pleinement…

  • C’est typique d’un problème de polinisation selon moi…. si les plantes sont saines en apparence (on ne parle pas de maladies) il y a un problème de fécondation des courgettes.. POur y remédier prendre un feuille mâle dont on enlève tous les pétales et aller frotter les fleurs femelles (celles au dessus des mini courgettes en cours de formation) à l’intérieur de la fleur dès leur ouverture. cela permet d’avoir des courgettes avec un bonne croissance et aussi éventuellement de garder des graines auto^produites aux caractétistiques génétiques stables pour l’année suivante.

  • Bonjour,
    J’ai récolté mes aulx , ils sont translucides et un peu mous ?
    C’était la première fois que j’en plantais et je suis déçue, d’où provient le problème ?
    Espérant une réponse.
    Merci