Etre Autonome au Jardin

L’autonomie au jardin est un objectif partagé par de plus en plus de jardiniers…

Nombreux sont ceux qui rêvent aujourd’hui de produire tous leurs légumes, leurs œufs ou même leur propre miel.

Mais évidemment, chacune de ces activités requiert un savoir-faire particulier ; savoirs-faire impossible à résumer dans un simple article.

Vous trouverez bien sûr sur ce blog pas mal de pratiques et techniques participant à cette recherche d’autonomie. Mon livre numérique « Mon Potager au Naturel » et plus encore les prestations de conseils personnalisés que je propose ont également pour objectif de vous accompagner sur cette voie de l’autonomie, du moins pour ce qui concerne le jardinage…

Mais je vous propose aujourd’hui d’aller encore plus loin…

L’autonomie au Jardin, le Guide de Terre Vivante

La question de l’autonomie au jardin est en effet extrêmement vaste !

couverture-guide-autonomie-jardinTerre Vivante a eu ainsi l’idée d’associer des spécialistes de différents aspects de l’autonomie (jardiniers, maraîcher, semencier, éleveur, apiculteurs, ornithologue, biologiste, ingénieur agronome) pour rédiger un livre référence sur le sujet de l’autonomie…

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est réussi !

C’est un véritable pavé que l’on a entre les mains (plus de 400 pages). Mais peu importe la quantité, ce qui compte avant tout c’est la qualité des informations… Et là non plus, nous ne sommes pas déçus. Le Guide Terre Vivante de l’Autonomie au Jardin regorge d’informations pratiques et détaillées, que ce soit sur le potager, l’élevage de poules ou encore l’apiculture.

Tout est parfaitement expliqué et illustré. Et de nombreux tableaux synthétisent utilement toutes les connaissances accumulées dans ce livre.

Bref, une véritable bible pour vous qui cherchez à devenir vraiment autonome !

 

La Permaculture

L’autonomie au jardin constitue l’une des idées centrales de la Permaculture.

Couverture-no-special-permacultureSi vous débutez sur le chemin de la Permaculture, je vous conseille vivement la lecture du Numéro spécial des « 4 saisons du jardin bio » (édité par Terre Vivante) consacré à ce sujet.

Ce numéro hors-série nous livre un panorama plutôt complet de ce qu’est la permaculture, et ce en évitant tout dogmatisme (je m’en réjouis!)

Alors, évidemment, vous ne deviendrez pas un spécialiste de la permaculture juste à la lecture de cette revue… mais vous en comprendrez les bases, présentées de façon très claire (sans doute un peu trop pour les plus « radicaux » du mouvement…).

La bibliographie figurant à la fin de la revue vous permettra d’aller plus loin.

Quelques Sites sur la Permaculture

La Permathèque, portail communautaire d’informations sur la permaculture.

Permaculteurs, le réseau social des permaculteurs francophones.

 

Citons enfin le site de mon ami Loïc Vauclin, spécialiste du Potager en Carrés.

 

Etes-vous vous-même autonome en fruits légumes, œufs, miel… ou bien vous engagez-vous dans cette voie ? Votre témoignage  nous intéresse !

  • Salut Gilles,
    Excellent 😀 Effectivement, je pense que c’est le « rêve » de beaucoup de jardiniers que d’avoir de l’autonomie dans le potager et au delà … mais pour cela, il faut du temps à consacré à ce projet (ce qui n’est pas simple à trouver dans notre monde moderne) mais aussi une certaine expérience comme tu le dis 😉
    Cependant, au fils des années et grâce aux nombreux ouvrages sur ces sujets, on peut obtenir plus aisément les connaissances.
    Je compte justement commander (comme prochain livre) l’autonomie au jardin 😉
    Merci pour ce partage et à très bientôt
    Amitié
    Yannick Hirel

  • L’autonomie peut-être mais au niveau de la « comunnauté », quelque soit le sens que l’on donne à ce mot. Mais sur un plan strictement individuel, ô le beau fantasme paranoïaque 😉
    La vie est faite de rapports entre gens, d’échanges, de « communion ». Et puis que veut dire autonomie au jardin si tu ne fabriques pas tes sabots et tes outils par exemple ?
    Cette semaine j’ai eu le plaisir de faire profiter des voisins moins chanceux, de quelques haricots, légumes du sud qui abondent sur mon lopin de terre. Mais se sera peut être l’inverse l’an prochain et puis je vieillis et mes forces m’abandonnent, alors la dépendance se profile à l’horizon.

    • Bonjour Raynald,

      Je suis tout à fait d’accord avec l’idée de partage que vous mettez en avant. Mais il me semble que vous confondiez autonomie et autarcie…
      L’autonomie n’a pas pour objectif d’exclure les autres, et de ne dépendre en rien de l’extérieur, bien au contraire.
      On peut par exemple être autonome en légumes dans un jardin « individuel » (cela n’a rien d’un fantasme parano…) et troquer ses surplus (ou les donner) contre du miel ou des œufs, ou même pourquoi pas du matériel…

      Cordialement,
      Gilles