De la laine de mouton en protection des limaces et escargots (test)

Il y a quelques jours, ma voisine m’a demandé si j’avais déjà essayé la laine de mouton en protection des limaces et escargots.

Non…

Mais l’idée m’a immédiatement paru excellente !

Car je vois en effet mal ces gastéropodes ramper sur ce type de matériaux…

Comment n’y ai-je pas penser moi-même ???

Avec le temps particulièrement pluvieux de ces dernières semaines (voire derniers mois… test effectué la première quinzaine de mai 2024), c’est en tout cas l’occasion d’expérimenter cela, tant en pépinière qu’au potager

De la laine de mouton pour protéger les plants des limaces et escargots en pépinière

Plants de légumes placés sur des planches suspendues... en protection des limaces
Afin de les protéger des limaces, ces plants de courges sont placés sur des planches suspendues…

Jusqu’à maintenant, je place les plants sensibles (salades, courges, concombres, jeunes plants de tomates, choux…) sur des planches suspendues par des cordes dans la serre (les limaces et escargots ne peuvent y grimper, contrairement à des tables ou même des étagères…).

C’est efficace, mais un peu fastidieux et surtout quelque peu “bancal” (il est arrivé que des plateaux se retrouvent par terre suite à de gros coups de vents…).

Donc, comme il se trouve que j’ai de la vieille laine brute à disposition (pas de mouton, mais de chèvres angora), je lance un test…

Soyons d’accord. On parle ici de laine brute, issue directement de la tonte… pas de laine déjà travaillée, ni même lavée (on verra plus loin qu’elle perd alors à priori en efficacité).

Laine de mouton en protection de plants de choux en pépinière
Laine entourant des plants de choux en pépinière… A ce jour, pas de limaces…

L’idée est donc de simplement entourer les plaques de semis, et autres plateaux contenant des jeunes plants, avec de la laine de mouton (ou autre) brute afin d’empêcher les limaces et escargots d’y accéder…

Il convient bien entendu de vérifier préalablement à la pose de la laine qu’aucune limace, ni aucun escargot, ne se trouve caché dans le plateau de semis, et notamment dans les interstices se trouvant sous les alvéoles.

2 semaines environ après avoir entouré des plants, notamment de choux avec de la laine, aucun gastéropode n’est venu boulotter des jeunes plants habituellement pris d’assaut si je les laisse à cet endroit (planches sur tréteaux à l’entrée de la serre ouverte) sans protection…

Sans vouloir trop m’avancer, l’expérience me semble d’ores et déjà concluante, d’autant que ce printemps 2024 est très probablement le plus pluvieux que je n’ai jamais connu…

De la laine de mouton pour protéger les plants des limaces et escargots au potager

Si cette méthode fonctionne pour la protection de plants en pépinière, il me semble également intéressant de l’envisager pour des cultures en extérieur… même si cela demandera évidemment des quantités plus conséquentes…

Un test réalisé sur un autre site

Cela dit, lors de mes recherches en vue de la rédaction de cet article, je suis notamment tombé sur un article-test sur le sujet.

 

La vidéo de test confirme à priori mon intuition :

 

Mais, plus loin dans l’article, on peut lire qu’après avoir été lavée par la pluie la laine devenait nettement moins efficace… Il semblerait que ce soit plus l’odeur que la texture de la laine qui dérange les limaces…

Mon test en extérieur 1ère quinzaine de mai 2024 (temps très pluvieux)

Cela dit, mes jeunes plants de tomates et de choux tout juste plantés en extérieur sont pour le moment (1 semaine après la plantation) bel et bien protégés des limaces, et ce malgré de nombreuses pluies (dont certaines intenses).

La laine de mouton protège mes jeunes plants de tomates des ravages de limaces
Aucune limace sur ce plant de tomate entouré de laine brute… malgré de nombreuses pluies.
Plant de chou entouré de laine de chèvre angora comme protection contre les limaces
Ce chou est également protégé des limaces par la laine…

Il y a bien quelques rares limaces observées sur les zones protégées (des centaines aux alentours)…

Quelques limaces en bordure de la barrière de laine de mouton
2 limaces hésitent à s’aventurer plus loin sur la laine…
limace sur plant de tomate malgré barrière laine.
Une limace a profité du plant de blette situé à côté pour atteindre ce plant de tomate (le seul attaqué !)

Mon premier constat est donc très largement positif : à part un plant de tomate (pour lequel la limace s’est servi d’un plant de blette adjacent), et malgré des pluies quasi continues depuis plusieurs jours, les cultures protégées par la laine sont indemnes de limaces !

Bien que je ne pense pas que cela change grand chose rappelons au passage que j’ai utilisé de la laine de chèvre angora, pas de mouton.

Nous sommes également en  droit de nous demander si les conditions “artificielles” du test en vidéo plus haut peuvent fausser la donne (pas d’autre choix pour survivre par exemple) ?

À suivre…

En guise de conclusion provisoire

On reviendra sur ce test de laine de mouton en protection des limaces et escargots lorsque j’aurai pu prendre un peu de recul sur son efficacité réelle (dans quelques semaines).

En attendant j’aurais tendance à dire que la méthode est très intéressante pour les plants en pépinière et les cultures sous abri (laine non lavée par les pluies).

Et, en début de culture au potager, en extérieur donc, la laine de mouton constituera tout au moins une protection efficace le temps que la pluie nettoie vraiment la laine… ce qui laisse de fait au minimum un petit répit aux plants pour se développer un peu plus, et par conséquent devenir moins appétant pour nos chers mollusques…

A défaut de laine brute à votre disposition, une SCOP ardéchoise (Ardelaine) propose des feutres de paillage en laine fabriqués à partir des rebuts de la laine utilisée pour la fabrication de leurs vêtements… Je précise que je n’ai aucun intérêt que ce soit avec cette entreprise, mais la démarche me semble parfaitement cohérente et intéressante au niveau écologique pour être partagée ici. Eux aussi affirment d’ailleurs que la laine protège nos cultures des limaces…

 

Si vous avez déjà testé cette méthode, vos observations sont évidemment bienvenues !

Et si vous pouvez récupérer un peu de laine brute, je vous invite à vous aussi tenter l’expérience, et à revenir partager ici vos conclusions…

S’abonner
Notification pour
guest
29 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner sur la boutique
      Calculer les frais de livraison