Comment protéger naturellement nos cultures des dégâts de lapins ?

Les lapins apprécient nombre de cultures, à commencer par les jeunes pousses, en passant évidemment par les carottes ou encore la verdure. Nous aimons tous ces charmants animaux… mais un peu moins lorsqu’ils détruisent notre travail au potager !

Voyons quelques méthodes pour protéger nos cultures des dégâts de lapins, à commencer par la régulation des populations.

Réguler naturellement les populations pour limiter les dégâts de lapins

Les chats

Les chats aiment les lapins....
Dans la nature, ça se passe rarement comme ça…

Les chats adorent aussi les petits lapins…

Mais pas vraiment comme nous…

Oui, ils aiment jouer avec, mais ce n’est que pour les mieux les épuiser…

Sans entrer dans le détail du sadisme de nos charmants compagnons, nous pouvons affirmer ici que les chats régulent à merveille les populations de lapins.

Les prédateurs sauvages

Les rapaces, les renards, ou encore les couleuvres… sont également de redoutables prédateurs pour les lapins.

Les buses sont de formidables régulatrices de populations de lapin
Les buses sont de formidables régulatrices de populations de lapin

Si vous avez la chance d’habiter dans une zone encore relativement préservée, vous pouvez compter sur cette faune sauvage pour maintenir les populations de lapins à un niveau raisonnable.

Mais, dans une région dans laquelle la Nature a encore droit de cité, les lapins se reproduisent très vite (on connaît l’expression qui en découle…).

Quelques mesures complémentaires ne seront alors pas de trop pour protéger nos cultures des dégâts de lapins.

Tenir les lapins éloignés des cultures

Par les odeurs

Les lapins, comme de nombreux animaux d’ailleurs, craignent l’homme.

Vous pouvez passer 24 heures sur 24 dans votre potager… Vous protégerez on ne peut plus efficacement vos cultures des dégâts de lapins…

Ou alors, vous pouvez faire croire aux lapins que vous êtes présents… Comment ? Avec votre odeur (ou celle d’autres humains).

Pour ce faire, épandez ici et là (et plus particulièrement au sein des cultures particulièrement appréciées des lapins (salades, carottes, épinards…) quelques touffes de cheveux (c’est là que perdre ses cheveux constitue un réel avantage dont je me réjouis…).

On trouve également dans le commerce des répulsifs contre les lapins, sous forme de corde (voyez par exemple ici), de granules, ou encore à ultra-sons. J’ignore ce que valent ces différents produits, mais vos avis sont bienvenus (sans marques SVP… sinon chacun y va de sa petite pub pour sa paroisse… et ce n’est pas le but de ce blog).

Par des barrières physiques

La méthode la plus efficace pour protéger nos cultures des dégâts de lapins consiste à les empêcher d’atteindre les cultures.

Vous pouvez par exemple entourer le potager d’un grillage à mailles fines en bas (souvent justement appelé grillage spécial lapins).

Des voiles ou des filets de protection, montés sur tunnel nantais ou posés directement sur les cultures à protéger, et dont on aura eu soin de bien fixer les bordures au sol, empêcheront également les lapins de dévorer les salades ou jeunes carottes.

Et vous-même, quelles sont vos pratiques pour protéger vos cultures des lapins ? Avez-vous des idées à soumettre ?

Crédits photos : https://depositphotos.com/

S’abonner
Notification pour
guest
8 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
CorinneAkMelu
CorinneAkMelu
4 février 2024 20 h 04 min

Les lapins bien sûr, j’en ai eu…mais j’en ai plus ! Quand j’ai commencé avec mes buttes de culture, du bois entassé sur le sol et recouvert, ça les a bien fait rire, ils ont eu de quoi faire des terriers tranquilles.
Depuis, je travaille à plat, j’ai des chats et maintenant des chiens. L’urine au jardin, c’est pas mal non plus… Quant aux grillages, un scoop : je les pose à plat, attachés si besoin au bas du grillage des enclos, car les lapins, ça creuse. (les renards aussi).

Région
Valence en poitou
Martine
Martine
4 février 2024 9 h 42 min

Bonjour, je confirme, les chats sont très efficaces, il y en a toujours 6 à 8 presque sauvages, donc il n’y a pas de lapin chez moi. Mais comment se protéger des chats ? Ils ont élu domicile dans une grande haie près de mon potager, mon chien arrive à les chasser, mais piétine mes plates-bandes… J’en conclue que les remèdes deviennent parfois maladie. Résultat, je me suis mise à la méditation et ça, ça marche, sur moi en tout cas ! Très bonne journée zen (je vais tout de même tester le truc des odeurs, ça doit bien exister pour les chats aussi)

Région
dordogne
alain
alain
4 février 2024 8 h 40 min

Très efficace : le goudron de norvège sur des batons plantes deci-delà !

Région
indre et loire
Alain
Alain
8 février 2024 18 h 53 min
En réponse à  alain

Bonjour,
C’est vraiment efficace le goudron de Norvège? Parce que je serais tenté d’essayer votre méthode. J’ai traité, il y a quelque temps, des arbres et arbustes avec ce goudron qui en effet sent fort. Et depuis lors, c’est vrai que je vois moins les lapins d’appartements d’une maison voisine qui les laisse proliférer et gambader gentiment chez les voisins. Serait-ce dû à cela? Je vais tenter l’expérience.

Région
Dordogne
Jay
Jay
3 février 2024 11 h 19 min

Excellents les renards pour nous protéger des lapins ! MAIS … quand ils viennent se coucher au soleil sur les jeunes plants, ou qu’ils creusent allègrement pour enterrer leurs proies (animales ou vos vieilles godasses) … c’est un peu tomber de Charybde en Scylla – je parle par expérience ! :D))

Région
Bruxelles
chris
chris
3 février 2024 10 h 40 min

J’avais grillage ma parcelle avec poteau et grillage a lapin. C’était pour moi la seule solution, car les filets sur les platebandes ne fonctionnaient pas, les lapins arrivaient toujours a se faufiller. Cela a duré 2 saisons, puis la nature (surtout la myxomatose) a reduit la population drastiquement, plus aucun lapin. C’est triste pour les lapins mais ce n’était pas de mon fait! quoi que cette maladie a été “crée” par l’homme!

Région
centre
Nico
Nico
3 février 2024 9 h 15 min

mais il ne faut pas bloquer l’accès aux hérissons par le blocage de l’accès aux lapins.

Région
Orne
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner sur la boutique
      Calculer les frais de livraison