La Grelinette, un Outil Indispensable pour le Jardinier Bio !

Il y a maintenant quelques années, lorsque j’ai débuté en jardinage biologique, le tout premier outil que je me suis alors acheté était une Grelinette (achetée à Mr Grelin en personne sur une foire biologique).

C’est, à mon sens, l’outil écologique par excellence.

Je l’utilise depuis de nombreuses années, avec la plus grande satisfaction.

Contrairement au bêchage classique (à la bêche ou au motoculteur), la Grelinette ne mélange pas les différentes couches du sol, ce qui a une incidence néfaste sur la structure du sol mais également sur la vie microbienne.

Après son passage, la terre est au contraire simplement ameublie et aérée.

Ajoutons à cela une utilisation très simple, préservant le dos et un travail des plus efficace. Et vous comprendrez alors pourquoi tant de jardiniers l’ont adoptée… et pourquoi vous devriez en faire autant.

Mais, si vous suivez déjà le Blog du Jardinier Bio, vous pensez peut-être ici qu’il y a tout de même une certaine contradiction entre ce que je préconise fréquemment, à savoir ne pas travailler la terre, et le fait que je vous parle aujourd’hui d’un outil justement destiné au travail du sol…

Et vous n’avez pas tord !

Alors soyons clairs : le non-travail du sol est un idéal (notamment mis en avant en permaculture).

Mais avant de parvenir à cet idéal, et dans certaines situations, l’usage d’un outil tel que la Grelinette s’avère le meilleur compromis possible entre « non travail du sol » et nos impératifs concrets ou nos contraintes réelles.

Et d’ailleurs, cet outil pour un travail écologique du sol n’est pas seulement utilisée pour travailler la terre…

La Grelinette, un outil polyvalent

Grelinette véritable à 5 dents
Ma Grelinette à 5 dents

La grelinette peut être utilisée efficacement pour de nombreux travaux au potager :

  • Préparer le sol (décompactage, aération et ameublissement) en vue des semis ou plantations;
  • Incorporer, superficiellement, les matières organiques;
  • Récolter les légumes, sans les blesser (idéale pour les pommes de terre ou les carottes par exemple);
  • Désherber et arracher les adventices;
  • Faire des trous réguliers pour planter les poireaux;
  • Perforer les gazons pour les aérer…

Mais voyons maintenant, dans le cadre de la préparation du sol, quelles sont les situations pour lesquelles utiliser une grelinette peut s’avérer nécessaire, ou simplement utile.

Pourquoi utiliser une grelinette ?

Pour la mise en place de votre potager ou d’une nouvelle planche de culture

Pour démarrer un potager ou une nouvelle parcelle, certains puristes de la permaculture, ou des jardiniers ayant appliqué avec succès cette technique, vous recommanderont de ne surtout pas travailler la terre.

Étalez simplement une bonne couche de foin sur le sol… et le tour est joué.

Quelques mois après, vous aurez une terre vivante et meuble dans laquelle vous pourrez facilement semer ou planter vos légumes ou autres petits fruits…

Et c’est en effet là un idéal, applicable dans de parfaites conditions, à savoir avec un sol suffisamment humide et chaud, non tassé…

Mais cette idéal n’est justement pas toujours adapté à la réalité du terrain (et pour cause, nombreux sont les formateurs en permaculture qui n’ont jamais jardiné de leur vie… sachez-le).

Voyons cela point par point :

  • Supposons par exemple que vous décidiez de démarrer votre potager en fin d’été (pour le mettre en culture au printemps suivant…). Il se trouve que cet été fut très sec… pas une goutte d’eau. La terre est donc très sèche. Or, si vous couvrez votre sol à ce moment, vous allez empêcher les pluies d’automne d’y pénétrer. L’eau étant un élément indispensable à la vie du sol, cette dernière ne pourra pas s’y développer…
  • Autre cas de figure : nous sommes en décembre. Vous venez d’acquérir un bout de terrain et, comme cela fait des années que vous rêvez d’un beau potager, vous ne pouvez pas attendre plus longtemps. Fort de ce que vous avez appris dans des livres, sur des sites web ou même lors d’une formation en permaculture, vous décidez  de couvrir rapidement le sol de votre futur potager… Que va t’il se passer ? C’est très simple, la terre ne se réchauffera pas au printemps. Or une certaine température est aussi indispensable à la vie du sol…
  • Voici enfin un cas très fréquemment observé, notamment lors d’une construction récente. En admettant que la terre du jardin attenant à la maison ne soit pas une terre de remblais déstructurée et dénuée de vie (dans ce cas, il va vous falloir améliorer peu à peu cela par des apports nombreux et adaptés), il est fort probable que le sol ait été fortement tassé par des passages répétés d’engins lourds. Et, là encore, si vous couvrez directement ce sol, la vie ne pourra jamais s’y installer.

Alors oui, si les conditions sont réunies (je le rappelle : sol humide, suffisamment chaud, non tassé), vous pouvez très bien (et ce sera le mieux) vous passer de travailler la terre. Vous pouvez aussi patienter le temps qu’elles le soient…

Mais sinon, un premier petit travail à la Grelinette sera, sans aucun doute, le meilleur compromis possible.

Pour des semis directs de petites graines

Là encore, si votre sol est couvert depuis des années, grouillant de vie et très meuble, il n’est pas forcément nécessaire de le travailler…

Mais ce n’est que rarement le cas, notamment si votre parcelle est récente.

Or, pour pouvoir lever correctement, les petites graines, comme celles de carottes par exemple, ont besoin d’un sol bien aéré et meuble.

Une structure que vous pourrez obtenir facilement avec un léger travail à la Grelinette (à condition toutefois d’opérer dans de bonnes conditions, comme nous allons le voir plus bas).

Il me semble également important de prendre ici en considération la présence en nombre de rongeurs, comme les campagnols (c’est le cas chez moi…). Dans une telle situation, le paillage n’est pas très adapté, car les petits rongeurs adorent justement s’y réfugier… Ils disposent alors d’un garde-manger à domicile… et ne vous laissent que des squelettes de carottes. Désolant !

On peut observer le même type de problème avec les limaces qui, elles-aussi, adorent nicher dans un bon paillage. Elles se délecteront de vos jeunes pousses de carottes, ou de salades, dont la vie s’arrêtera là… à votre plus grand désarroi.

Aussi, j’ai pour ma part fait le choix de travailler le sol des bandes de cultures destinées à ces semis directs (de même pour les jeunes salades plantées au printemps ou à l’automne)… quitte à laisser le sol à nu pendant quelques temps (je le couvre ensuite finement et progressivement, notamment avec les adventices arrachées et laissées sur place).

C’est en effet une concession à cet idéal de sol non travaillé… mais je l’assume car mon objectif n’est pas seulement écologique. Il est aussi bel et bien de me nourrir des légumes de mon potager.

Quand travailler à la Grelinette ?

Il s’agit ici plus de conditions, directement liées à l’état du sol, que de période proprement dite.

Résumons cela simplement :

  • La terre ne doit pas être détrempée car elle collerait alors aux dents de l’outil (le travail en sera d’autant plus dur) et ne permettrait pas de l’ameublir correctement (formation de grosses mottes difficiles, voire impossible, à affiner par la suite)
  • Le terre ne soit pas non plus être trop sèche. Dans cette situation, elle peut être très difficile à travailler et, si vous y parvenez, vous obtiendrez une terre « poussiéreuse », peu favorable au développement de la vie.

Quelques jours après une bonne pluie s’avère être le meilleur moment pour utiliser votre Grelinette. La terre est encore légèrement humide mais suffisamment ressuyée.

Mais cette durée varie en fonction du type de sol…

Aussi, voici un moyen très simple pour voir si la situation est propice au travail : enfoncez simplement les dents de votre outil dans la terre. Si la terre y reste lourdement collée, elle est trop humide. Essayez à nouveau quelques jours plus tard… lorsque la terre reste à peine collée aux dents, vous pouvez y aller…

Évitez également de travailler lorsque la terre est gelée. Essayez et vous comprendrez pourquoi !

Je préciserais enfin que, pour ne pas laisser la terre à nu trop longtemps, il est est préférable d’opérer peu de temps avant la mise en place des cultures… à moins que vous ne décidiez de mettre en oeuvre la technique du faux-semis.

Comment utiliser la Grelinette ?

La Grelinette est un outil très simple à utiliser :

  • la grelinette s’utilise en gardant le dos bien droit.
  • plantez les dents (biseautées et tranchantes) dans le sol, en appuyant avec le pied puis, on opèrez un petit mouvement circulaire des bras…et la terre est travaillée !
  • reculez ensuite d’un pas en tirant simplement l’outil, sans avoir à le soulever (moins de fatigue) et renouvelez l’opération. Vous aérerez et ameublirez ainsi progressivement le sol (sans agressivité).

 

Mais la petite vidéo ci-dessous sera peut-être un peu plus explicite…

 

Un outil efficace, facile à utiliser et qui préserve le dos !

La Grelinette a des dents incurvées
Les dents incurvées de la Grelinette facilite grandement le travail du sol au jardin

Le travail a la Grelinette est beaucoup plus efficace qu’un labour classique.

On considère ainsi que le travail du sol effectué avec cette aéro-fourche est 10 fois plus rapide qu’un labour  à la bêche !

Avec la grelinette, grâce à ses deux manches, ce sont les bras qui travaillent. Vous soulagez ainsi grandement le bas du dos et éviterez par conséquent les problèmes de courbatures, les lumbagos …

Un outil écologique

La Grelinette permet un travail en profondeur du sol (sur environ 20 cm de profondeur) sans le retourner.
En respectant les différentes couches du sol, cet outil écologique, en préserve  la structure mais également les micro-organismes qui y vivent.

Après avoir ameubli la terre avec votre Grelinette, mettez en oeuvre  des pratiques écologiques de jardinage : apports de matières organiques (fumier, compost, engrais verts, BRF…), couverture du  sol avec un bon paillage… Vous obtiendrez ainsi un sol fertile, base de cultures saines et de récoltes abondantes.

 

La véritable Grelinette représente certes un investissement conséquent, mais efficace et durable (j’ai la même depuis plus de 20 ans).

 

Citons également la biogrif, appréciée par ses utilisateurs (moins cher que la Grelinette, mais il manque à mon goût l’incurvation des dents…).

 

Merci de partager sur vos réseaux sociaux. Cela aidera ceux et celles qui veulent aussi pouvoir travailler la terre de façon écologique mais aussi avec moins de fatigue.

 

  • Bonjour Gilles,

    Je n’ai pas acheté de Grelinette , ma soeur sachant forger a emprunté celle d’une de ces amie et nous en a fabriqué ce n’est pas la vraie mais depuis que je l’ai mon dos ne me fait plus souffrir et je peux continuer a travailler mon sol moi même….

  • Bonjour Gilles,
    Est ce que pour demarrer un potager(encore a l’etat de gazon…tout est a faire), dans une terre tres argileuse,la grelinette est adaptee ?

  • Bonjour, nous avons une terre argileuse et donc très compacte, difficile à retourner… Est il possible d’utiliser la grelinette quand même? Merci pour votre blog et vos conseils, Isa

  • Bonjour à tous,

    J’ai utilisé pendant plusieurs années la Grelinette dans une terre argileuse, ceci avec la plus grande satisfaction.
    Il convient simplement de travailler au bon moment, à savoir après une pluie (ou un arrosage), attendre quelques jours que la terre se soit suffisamment ressuyée (sans pour autant être trop sèche).
    A partir d’un sol enherbé, je conseille d’effectuer un premier passage, sans enfoncer totalement les dents dans le sol, pour arracher les herbes (avec les racines). Un second passage plus profond permettra ensuite d’ameublir la terre.

    Bon dimanche à tous,
    Gilles

  • salut Gilles, je connaissais pas la grelinette avant de faire la formation bio à ste Marthe.Je peux vous dire que j’ai était surpris par la facilité d’utilisation de cette outil et surtout par le nombre de travaux qu’on peux effectues avec lui.De retour à la Réunion j’ai acheté un et plus besoin de motoculteur pour mes travaux de sol et mon dos se porte bien. Vive la grlinette.

    • De Lauret à Lauret
      Bien le bonjour ! Je vis aussi à la Réunion et connais bien cet outil. J’aide ma sœur à faire son jardin à le Rivière saint louis et je me suis vite rendu compte que je perdais du temps et de l’énergie sans grelinette ! Mon problème c’est que je n’ai pas les moyens d’en acheter une neuve et que personne n’en vend d’occasion sur l’île ! Je ne sais pas où tu vis mais si tu n’es pas loin voudrais tu bien me prêter la tienne ? 🙂 Qui ne tente rien n’a rien ! Amicalement
      Leslie

    • Bonjour, j’habite Saint-Denis de la Réunion. Je commence un jardin bio. J’ai besoin d’une grelinette. Où avez-vous acheté la vôtre ? Merci pour votre réponse

  • Bonjour Gilles,

    J’utilise aussi l’outil depuis quelques années maintenant et j’en suis toujours aussi content.

    J’ai remarqué que sa diffusion est plus large puisqu’on trouve la grelinette en grande surface de bricolage ou jardin et que toutes les copies ne sont pas inintéressantes. Quelques marques d’outils de jardinage occupent le créneau.

  • Bonjour Gilles,

    Quelle grelinette conseillerez vous pour un potager d’environ 30 m carre (un modele avec combien de dents,3,4 ou 5 dents) ?

    • Bonjour Nicolas,

      En fait, le nombre de dents n’est pas tellement une question de surface, mais plutôt de force physique.
      Pour faire simple, les femmes préfèrent en général une grelinette à 3 dents (ou 4 pour les plus fortes d’entre elles) alors que les hommes opteront plus facilement pour une 4 ou 5 dents.
      Il est évident que plus la grelinette a de dents, plus le travail est rapide, à condition de pouvoir la manier correctement…
      Cela dit, compte tenu de la surface restreinte de votre potager, je pense qu’une Grelinette à 4 dents répondra parfaitement à vos besoins.

      Cordialement,
      Gilles

  • J’ai emprunté une grelinette à un ami et elle m’a convaincu.
    Pour éviter la rouille, j’ai acheté de l’inox +/- 67 € et l’ai fabriquée moi même. C’est vrai que le travail de l’inox est un peu spécial mais on a un résultat .. nickel!

  • Bonjour,
    Je suis une jardinière en herbe!!! Je n’ai pas les finances pour m’acheter une grelinette française de chez Mr Grelin mais je compte m’en fabriquer une (Plutôt que d’acheter une copie chinoise).
    Je pense que celle à 3 dents me suffira, j’ai une surface d’environ <30m2. Pouvez-vous me conseiller pour l'achat des matériaux?

    Bien à vous,
    Alice

  • c’est vrai qu’a ce jour il existe une multitude de « grelinettes »et ce a tous les prix;pour ma part il y a 4ans j’ai achete la »leborgne ,d’abord en fonction de son prix 79e pour une 5 dents et aussi parce que les dents sont « changeables » et c’est un plus en terrain ou j’ai plus de cailloux que de terre et quand je dis cailloux!C’est un tres bon outil et solide,le petit moins par rapport a celle de mr Grelin la courbe sur le haut des dents compensee quand meme par une legere inclinaison ,mais l’une ou l’autre un indispensable outil,desherbage,aeration du sol sans le destabiliser,repiquages,je crois que cet outil a gagne son titre d’outil universeldu jardinier « bio » ou pas

  • Bonjour Gilles,
    On m’a offert une grelinette comme cadeau de Noël. Je compte bien m’en servir dès ce printemps. Néanmoins ne faut-il pas une préparation du sol avant son utilisation ? Je m’explique : sur un bout de mon jardin j’ai étalé cartons au sol recouverts de couches de feuilles, tonte et compost ‘maison’. Dans mon potager j’ai étalé du fumier, comment vais-je m’y prendre l’enfouir à la pelle bêche ou puis-je utiliser la grelinette dans ce cas ? Ou bien enlever mon fumier de vache pour l’incorporer au futur compost décomposé ??

  • Bonjour à tous,
    Je me suis offert une grelinette il y a peu. Il s’agit d’un outil à 5 dents en virgule, bien robuste.
    Elle possède un marchepied pour aider à l’enfoncer dans le sol et ses manches, en frêne, mesurent 1,30 m alors que ceux de la concurrence ne mesurent, en général, que 1,10 m. Elle est fabriquée par le taillandier belge DePypère et m’a coûté € 97,10, port compris.
    Bonne soirée à tous et un grand merci à Gilles pour tous les conseils que tu me donnes dans mon ESPACE PRIVILEGE. C’et génial.
    Yvon.

      • Bonjour Mathieu,

        Je suis dans le Nord, près de Dunkerque.

        J’ai commandé (un peu par hasard) et acheté cette aéro-fourche chez mon fournisseur de matériel de jardinage. Il est situé à Bergues (là où fut tourné le film célèbre : « Bienvenue chez les ch’tis »). C’est l’entreprise Plaisance 3000.

        Note que De Pypère est belge et fabrique lui-même ses outils alors que d’autres viennent de Chine…

        Si tu veux en savoir plus, dis le moi et si tu es loin, je peux me renseigner sur la chose.

        Cordialement!

        Yvon.

  • Concernant le matériel fabriqué en Chine, j’ai eu 3 expériences dans le passé :
    – 1 taille haie qui a rendu l’âme alors qu’il était sous garantie. Je l’ai changé sans problème et changé de marque également
    -1 tondeuse électrique (pour le gazon), achetée sur un gros site de bricolage, après 2-3 ans de loyaux services une roue a lâché. Après étude du problème il s’avère que c’était l’axe de la roue qui avait cassé. J’ai du faire un bricolage pour continuer à me servir de la tondeuse qui fonctionne toujours
    – 1 griffe pour le jardin. Résultat fantastique d’après la pub sur l’emballage. J’ai du m’en servir 2 fois 10 mn avant qu’elle ne rende l’âme définitivement. J’ai renoncé à me faire rembourser vu le prix payé (mais toujours trop cher dans ce cas), le déplacement à faire et les discussions avec le revendeur.
    Ma conclusion : attention prix bas et qualité chinoise (entre autre), ça ne va pas toujours ensemble.

  • Le site « vivre-mieux.com » dont vous faites la pub est à éviter. Aucune nouvelle d’une commande passée il y a 15 jours, aucune info donnée sur les raisons de ce retard (l’article était bien en stock et la livraison censée être rapide), pas de réponse à mes questions écrites, pas de téléphone … Tout ça est très limite !
    Je sais que ce n’est pas l’objet du fil de cette discussion, mais c’est votre site qui a guidé mon achat !
    Quant à mon avis sur ce merveilleux outil, je le laisserai dès que j’aurai l’aurai reçu, et essayé ….

    • Bonjour Maco

      Comme je le stipule dans l’article, « La Grelinette est victime de son succès…le délai de livraison peut parfois dépassé celui annoncé. ».
      Je suis toutefois étonné que vous n’ayez pas été averti de ce retard… mais, sachant que de nombreuses modifications ont été effectuées sur le site de Vivre Mieux, peut-être y a t’il eu un petit dysfonctionnement ?
      Quoi, qu’il en soit, vous allez recevoir votre Grelinette (c’est une boutique sérieuse) et ce retard de livraison sera alors vite oublié. Ne manquez pas de revenir nous dire cette fois toute votre satisfaction quant à ce formidable outil !

      Cordialement,
      Gilles

  • Bonjour Gilles,

    Merci tout d’abord pour vos articles et votre blog ! je m’y réfère souvent !
    J’ai fait l’acquisition d’une grelinette et je voulais savoir comment il fallait procéder pour incorporer les matières organiques à la terre ?
    Je vous remercie de votre réponse !
    Bonne soirée
    Christine

    • Bonjour Christine,

      Pour incorporer un compost, épandez le simplement sur la terre et travaillez avec la Grelinette exactement de la même manière que pour ameublir (voir la vidéo dans l’article)… il sera ainsi intégré. C’est un peu plus compliqué avec du fumier pailleux par exemple… mais on y arrive.

      Bonne journée,
      Gilles

  • J’ai acheté une pseudo grelinette « made in France » (dans le Jura), de marque DUCOTERRE. Elle est vendue plus ou moins le même prix que la vraie (105 Euros pour une quatre dents). Ce qui a décidé du choix, c’est que la Ducoterre était dispo immédiatement à condition d’aller la chercher à Feucherolles (78), pas loin de chez moi, alors que pour la vraie Grelinette il fallait prévoir 3 semaines pour la livraison. A ce jour, je suis très content de cet achat. Une différence avec la Grelinette originale, c’est l’inclinaison: il faut se pencher légèrement en avant pour pouvoir enfoncer les picots verticalement dans la terre. J’ai vu beaucoup de pub sur les fouches Ducoterre, et suis étonné de ne l’avoir pas vu mentionné ici.

    • Bonjour Bernard,

      Pas mentionnée peut-être justement parce que le confort d’utilisation n’est pas tout à fait à la hauteur de celui de la Grelinette…
      Donc, à prix égal, et pour avoir utilisé les 2 instruments, ma préférence va à la Grelinette.
      Mais pour ce qui est de la mention, voilà qui est fait !

  • Bonjour,

    J’ai souhaité passer commande d »une grelinette 4 dents sur le site « mieux vivre » mais elle est en rupture de stock … (tout comme la 5 dents d’ailleurs). Elle est proposée sur le site suivant http://www.graines-grelin-grelinette.com qui se revendique héritier de Mr Grelin …. Comment être sûre qu’il s’agit d’une « authentique » (elle est fabriquée en Savoie d’ap le site )

    Merci de votre réponse

    Aurélie

  • Bonjour à tous et toutes,

    J’ai eu la chance de récupéré 2000m² de terre dans l’Yonne, sur terrain argileux, plutôt acide que calcaire.
    Avant de pouvoir planter mes premiers légumes, nous voudrions dégager les 2000m² de pelouse qui ont été plantés.

    J’ai lu sur votre site les différentes techniques de désherbages. Je voulais savoir si un labour était conseillé étant donné que le terrain n’a pas était cultivé depuis de nombreuses années? Si oui, mérite-t’il un labour en profondeur? Faut il éradiquer le gazon avant le labour?

    Merci pour vos conseils, et votre effort à la transmission de votre savoir.

    Cordialement, Loic, maraicher en herbe.

    • Bonjour Loïc,

      Oh que non ! pas de labour…
      Alors, malheureusement, beaucoup vous le recommanderont… mais en faisant cela vous détruirez toutes une vie qui a pu s’installer dans ce sol laissé au repos ; vous allez complètement chambouler les différentes strates (les argiles vont remonter à la surface, les matières organiques seront enfouies en profondeur…).
      Bref, le labour est une hérésie (d’autant plus lorsqu’il est profond) et doit absolument être abandonné.
      Si vous souhaitez tout de même travailler la terre (à défaut d’une couverture végétale), coupez l’herbe au ras du sol puis passez avec un cultivateur (à plusieurs reprises pour éliminer les adventices) ou éventuellement avec une herse rotative… mais de grâce oubliez la charrue…
      Je me tiens à votre disposition pour des conseils plus personnalisés ici : https://www.un-jardin-bio.com/formations/votre-potager-bio-etude-suivi-personnalise/installation-maraicher-biologique/

      Cordialement,
      Gilles

  • Tout d’abord, merci pour ces conseils.

    Nous essayerons donc la technique d’une couverture végétale dans les semaines à venir.
    Pour vous serait-il mieux de couper l’herbe et de répandre celle ci sur le terrain avec d’autres végétaux ( feuilles mortes…)?

    Merci ,loic

      • Détrompé vous, je ne dénigre pas le bio, loin de là.
        Je trouve juste dommage que ce ne soit pas à la portée de toutes les bourses.
        Dans l’idéologie de base du bio c’est tout de même de cultiver bien sans produits chimiques tout en utilisant des astuces économiques.
        Dans cette optique, mes propos sont-ils toujours aussi idiots que vous me l’avez dit ?
        J’ai récemment vu un modèle à 60€ avec 5 dents. Je pense que j’opterai pour celui-ci.

        • Bonsoir
          J’ai en effet répondu avec un peu de véhémence à des propos très excessifs, voire diffamatoires (« vol en bande organisé »).
          Car vous parlez là d’une entreprise artisanale française, proposant des outils faits pour durer – j’ai ma Grelinette depuis 20 ans… et ne regrette donc aucunement mon investissement (qui s’avère donc justement très économique si l’on l’amorti sur une telle durée).
          Et par ailleurs, comme il est spécifié dans mon article, les copies de Grelinette moins chères sont fabriquées en Chine, avec des matériaux de qualité moindre (donc moins durables… une autre notion importante en bio) et dans des conditions de travail que je vous laisse imaginer…
          Local et durable ou juste moins cher (mais produits à l’autre bout du monde par des ouvriers exploités)… Quelle approche est le plus en accord avec la philosophie bio ?
          Après, chacun est libre de ses choix, en conscience et bien sûr de ses moyens.
          Cordialement,
          Gilles

  • Bonjour
    Je suis fidèle client de BIP-BIP , j’ai donc acheté une biogrif de chez Leborgne fabriquée en France en Savoie , pensez vous que j’ai fais une mauvaise affaire , si ce n’est que les dents ne sont pas courbées en haut ,mais interchangeables , j’aimerai avoir votre avis sur mon achat .
    Merci
    Cordialement

  • Bonjour,
    Puis-je utiliser la grelinette pour me débarrasser du chiendent qui commence à envahir par endroits ma petite pelouse ? Par ce procédé, je crains de casser les rhizomes dans la terre et ainsi favoriser, par la suite, de multiples départs de repousses !
    Merci de votre avis et expérience .

    • Bonjour Chantal,
      La Grelinette est sans doute l’un des meilleurs outils pour venir à bout des plantes à rhizomes (car on arrive justement à soulever les racines et à en retirer une bonne partie, sans les multiplier – même s’il en reste plus profondément)… mais en l’occurrence, je vois mal comment vous pourriez procéder : en soulevant les racines du chiendent, vous allez inévitablement également soulever celles de la pelouse (qui risque de sérieusement en pâtir)

  • Bonjour,
    Je suis alle sur le site graines-grelin-grelinette en vue d’acheter une grelinette mais ce site ne semble plus fonctionner. Est-ce que l’outil vendu a Botanic est la vrai grelinette ?
    Merci

    • Bonjour Catherine,
      Disons que c’est le meilleur outil pour cela… mais ça reste difficile et fastidieux, en particulier pour le liseron.
      Avec la Grelinette on arrive à soulever les racines de ces plantes, du moins en partie. Et, à force d’y revenir, il est possible d’en venir à bout… au bout de quelques saisons.
      Bon courage !

  • >