La culture des pommes de terre

Nous nous intéressons aujourd’hui à la culture des pommes de terre.

Les pommes de terre poussent bien dans tous types de sols, à condition qu’ils soient suffisamment pourvus en matières organiques.

Modes de culture de la pommes de terre

La culture des pommes de terre peut s’envisager de différentes façons…

Classique

La terre est travaillée, de préférence à la Campagnole ou à la Grelinette.

Puis, peu avant la plantation, incorporez du compost mûr à raison de 40 à 50 kg pour 10 m². Cela représente environ une brouette et ½.

Buttez les rangs de pommes de terre afin de favoriser le développement des tubercules. Vous limiterez également ainsi les risques de verdissement.

Sous paille

Culture des pommes de terre sous foin
Culture des pommes de terre sous paillis

Cette méthode de culture des pommes de terre, facilitant le travail et les récoltes, est en outre favorable à la vie du sol.

Elle a ainsi de plus en plus d’adeptes en permaculture.

Voici succinctement comment procéder :

  • Commencez par tondre ou faucher la végétation.
  • Puis recouvrez éventuellement le sol de carton.
  • Epandez un peu de compost bien mûr.
  • Déposez simplement les tubercules de pommes de terre sur le sol
  • Recouvrez ensuite la culture d’une épaisse couche de paille, ou de foin.

Je développe cette façon de procéder ici.

La mode des tours à pommes de terre

Une autre méthode est très en vogue chez les permaculteurs… les tours à pommes de terre.

Bon, c’est une technique qui fait beaucoup de vues sur Youtube (pour le plus grand bonheur des Youtubeurs qui la présentent)… mais je vous mets au défi de trouver des vidéos de belles récoltes (alors que certains parlent d’une centaine de kg de récoltes… dans un volume qui pourrait en accueillir tout au plus 10 ou 20 !)

Et pour cause, ça ne peut pas fonctionner correctement. Le feuillage (à part celui des tubercules du haut) se retrouve sans lumière et, faute de photosynthèse, les tubercules ne se développent pas (ou à peine).

Bon, si vous n’avez qu’un balcon ou une terrasse pour cultiver, vous aurez le plaisir de récolter quelques pommes de terre… Mais si votre objectif est d’assurer une vraie production, oubliez cette méthode.

La culture des pommes de terre

Fertilisation

La culture des pommes de terre est exigeante en terme de fertilisation.

Que ce soit en culture classique ou sous paille, un apport copieux (40 à 50 kg pour 10 m², soit environ une brouette et ½) de compost mûr sera bienvenu quelques jours avant la plantation.

En culture classique, le compost sera intégré superficiellement à la terre, alors que pour une culture sous paille, il sera simplement épandu directement sur le sol (ou les cartons) préalablement tondu.

A défaut de compost, un engrais organique du commerce pourra être utilisé (respectez les doses figurant sur les sacs).

Des apports de potasse (paillage avec des feuilles de consoude et/ou purin de consoude, vinasse de betteraves, ou patenkali par exemple) seront ensuite utiles pour favoriser le développement des tubercules. Ces engrais potassiques sont donc à apporter de préférence en cours de culture (environ 1 mois après la plantation).

Quand et comment planter les pommes de terre ?

On procède par plantations de tubercules sélectionnés, soit achetés en jardinerie ou mieux chez un producteur de plants bio (par exemple chez Payzons Ferme), soit de plants parfaitement sains issus de votre production précédente. A défaut, il est possible d’utiliser des pommes de terre du commerce (bio de préférence, sachant que les pommes de terre « conventionnelles » sont en général traitées avec des anti-germinatifs).

Un mois environ avant la date de plantation, mettez les plants à germer dans un local éclairé, aéré et à l’abri du gel (voyez ici l’article sur la germination des pommes de terre).

Les pommes de terre nouvelles sont plantées en février/mars, en général sous abri.

Les pommes de terre de conservation sont plantées en avril/mai.

Traditionnellement, on les cultive sur des lignes distantes de 50 à 70 cm.

En culture sous paille, vous déposerez simplement les pommes de terre sur le sol à 30-50 cm de distance.

En culture classique, pour planter des pommes de terre, vous pouvez creuser un sillon (de 15-20 cm de profondeur) et y déposer les tubercules, germes vers le haut, également à 30-50 cm sur la ligne.

Je procède plus simplement, comme je le montre dans cette courte vidéo :

 

 

Entretien de la culture

Binez entre les lignes dès la levée puis effectuez rapidement un premier « petit » buttage (en particulier si les saints de Glace – 11, 12 et 13 mai – ne sont pas passés) en recouvrant le feuillage. Cela protégera les jeunes pousses des éventuelles gelées.

Buttage culture des pommes de terre
Le buttage des pommes de terre empêche le verdissement des tubercules et favorise le développement

Buttez à nouveau 3 semaines après la levée, cette fois de façon beaucoup plus conséquente.

Un paillage, par exemple avec des feuilles de consoude (apport de potasse) pourra être ensuite épandu, notamment si la culture des pommes de terre est un peu tardive, et ce pour limiter l’évaporation.

Ces 3 premières phases d’entretien s’appliquent à une culture classique de pommes de terre. Elle n’ont pas lieu d’être en culture sous paille (la paille, en place dès le début de la culture, empêche les levées d’adventices et fait office de buttage).

Il est inutile d’arroser en début de végétation.

Par contre, s’il ne pleut pas, des arrosages sont préconisés à partir de la floraison, ceci afin de permettre aux tubercules de grossir correctement.

Mais cessez les arrosages au moins une semaine avant la récolte (afin que les tubercules ne soient pas gorgés d’eau, ce qui est important pour la conservation mais aussi pour la saveur).

Ravageurs et maladies de la pomme de terre

Nous traitons en détail les ravageurs et maladies communs pour la culture des pommes de terre sur des articles spécifiques. Je vous invite à cliquer sur les liens (en bleu) ci-dessous pour voir comment éviter ces aléas.

Le mildiou est une maladie cryptogamique très fréquente, en particulier si le temps est pluvieux, sur une culture de pommes de terre. Des mesures préventives seront utiles pour limiter les risques de développement de la maladie.

larve de doryphore sur culture de pommes de terre
Larve de doryphore

Notez également que certaines variétés s’avèrent plus résistantes que d’autres au mildiou, soit au niveau du feuillage, soit au niveau des tubercules (un article est consacré à ce sujet ici).

Le doryphore est le principal ravageur de la pomme de terre. La culture peut être totalement détruite par une attaque massive…

Les taupins, ou plus précisément leurs larves, peuvent également causer des dégâts importants sur les tubercules.

La récolte des pommes de terre

Quand récolter les pommes de terre ?

Vous pouvez commencer la récolte de pommes de terre à partir de la floraison.

Le rendement sera alors assez faible, mais la qualité gustative très intéressante notamment pour les pommes de terre nouvelles.

Récoltez les pommes de terre destinées à la conservation par temps sec lorsque la végétation est totalement fanée. Le sol doit également être parfaitement ressuyé,

Comment récolter les pommes de terre ?

La Grelinette permet de récolter efficacement, sans risquer de blesser les tubercules.

Placez simplement l’outil un peu en retrait de la ligne de culture. Enfoncez les dents et soulevez.

N’hésitez pas à laisser les fanes sur le sol.

Voici une récolte de pommes de terre nouvelles Belle de Fontenay (le feuillage n’est pas encore fané) :

 

 

Comment conserver les pommes de terre ?

Pour se conserver correctement, les tubercules de pommes de terre doivent être sains.

J’entends par « sains », indemnes de maladies (notamment cryptogamiques – des tâches sont alors en général visibles sur la peau), et non habités pas des larves ou insectes (trous souvent visibles).

Donc consommez en premier les pommes de terre abîmées, qui se conserveront mal.

Et stockez celles qui sont parfaitement saines, en tas (par exemple en cagettes), dans un endroit sec, frais (mais hors gel) et à l’abri de la lumière (grange, cellier, grenier).

 

Vos expériences, observations et questions sur la culture des pommes de terre sont bienvenues dans les commentaires ci-dessous.

S’abonner
Notification pour
guest
17 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Martine
Martine
20 août 2022 14 h 16 min

Pas de problème pour la culture des pommes de terre avec taupins ,doryphores etc…mais avec des courtilières.Jardin biologique depuis des décennies et en biodynamie.Essai de traitement depuis 3 ans avec des nématodes,diminution mais toujours là.
Avez vous une autre solution?
Merci
Cordialement

Geneviève
Geneviève
4 avril 2022 10 h 31 min

Bonjour Gilles,
J’espère que vous allez bien,
J’ai pris connaissance de vos conseils afin de cultiver au mieux mes chères petites patates et sachez qu’ils ont portés leurs fruits. En d’autre thermes, jamais je n’ai pu, au cour de ma vie conséquente, apercevoir, après un coup de bêche, des pommes de terres d’une beauté éclatante. Ce qui n’était rien face à leur goût juste exceptionnel…

Je vous pris de bien vouloir croire, mon cher Gilles, en l’assurance de mes respectueuses et honorables salutations,
Geneviève De latour

Ilse
Ilse
30 mars 2022 18 h 24 min

Bonsoir Gilles, l’année dernière j’ai fait un petit essai de culture sous paille. Malheureusement nous avons eu un mois de mai très humide et du coup j’ai eu beaucoup plus de limaces sur cette parcelle que sur celle où j’avais enterré les pdt. Donc je pense que je vais rester sur la méthode traditionnelle cette année.

Urgurth
Urgurth
19 mars 2022 20 h 07 min

Bonsoir,
Cela fait 2 ans que je me suis mis au pommes de terre sous paille ( plutôt sous foin pour la 2ème année )
Hors j’ai remarqué que les pommes de terre posées sur le sol directement étaient à la récolte plus petites que celles qui avait été enterrées un peu ( juste posées et enfoncée très légèrement , pas enterrées complètement ) et cette différence est significative , presque le double de grosseur ! pourtant même apport de compost partout , même paillage .
Je ne vois pas pourquoi , quelqu’un a t il eu cette différence de résultat
Merci pour vos conseils

Urgurth
Urgurth
20 mars 2022 19 h 37 min
En réponse à  Gilles le Jardinier Bio

Bonsoir,
Merci pour votre réponse donc je vais les « enterrer » » un peu cette année
Cordialement

Régine
Régine
19 mars 2022 18 h 47 min

Bonjour Gilles,
Merci pour vos conseils. Je cultive surtout des Rattes et des Charlotte, j’obtiens de maigres récoltes peut-être parce que les pieds meurent avant de fleurir. Je suis dans le Var, en bord de mer, la terre de mon petit potager est peu profonde et caillouteuse. Je n’arrose que très peu. Merci de bien vouloir me répondre.

Régine
Régine
21 mars 2022 17 h 59 min
En réponse à  Gilles le Jardinier Bio

Merci pour votre réponse. Je vais arroser un peu plus cette année et bien fertiliser. On verra…

Michel
Michel
19 mars 2022 10 h 32 min

Un moyen pour limiter la population de larves de taupin ?

edith
edith
19 mars 2022 22 h 09 min
En réponse à  Michel

bonjour! pour les taupins,ce qui marche bien,c’est de faire un purin de fougères et d’arroser avec ,diluer a 10°/° deux semaines avant la plantation et moi,j’en met aussi quand les plants sont bien développer, j’étais envahie, et depuis que je le fais, j’ai beaucoup moins d’attaques, même si je trouve encore ces sâles bêbetes!!

Bénédicte
Bénédicte
19 mars 2022 9 h 23 min

Bonjour Gilles,
Merci , ces conseils sont toujours précieux.
En particulier, les petites video courtes montrant le geste , sont précieuses car ce savoir faire ne se trouve pas dans les livres , et quand on apprend seul ce n’est pas évident.
Quant à moi, cette année j’ai un enjeu : la lutte contre les rats taupins qui ont ravagé mon potager l’année dernière…zero pomme de terre ! (ou presque : mes petits enfants ont pu en récolter quelques poignées…le potager avec les petits enfants , c’est un bonheur !) C’est pourquoi notamment j’ai abandonné la couverture du sol par de la paille ou BRF, et je fais les pommes de terre « classiquement » cette année.
peut-être un article à venir sur la lutte contre les rats taupins ???
Bonne poursuite !
Bénédicte

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner sur la boutique
      Calculate Shipping