Comment lutter contre le Frelon Asiatique ?

AVERTISSEMENT : cette information concernant le frelon asiatique a peut-être été relayée un peu hâtivement… L’intérêt de tels piégeages est fortement remis en question par certains. Je conseille donc à chacun de lire les commentaires et plus particulièrement ceux de Romain (avec les liens qu’il fournit) afin de se faire sa propre opinion et d’agir, ou non, en connaissance de cause.

Le frelons asiatique progresse…

Aucune région ne sera épargnée même au nord de la Loire.

Cela va en empirant chaque année. Ces insectes n’étant pas indigènes à nos régions, ils rencontrent à priori peu de prédateurs.

Leur progression atteint maintenant la Belgique et les Pays Bas.

Ils déciment les populations d’abeilles et sont dangereux pour l’homme.

Lutter contre la prolifération de cette espèce invasive est donc un devoir.

Identification des frelons
frelon-asiatique-europeen

En étudiant le cycle de vie de ce frelon asiatique, on s’aperçoit que nous pouvons agir très utilement et individuellement contre le fléau.

Les nids construits dans l’année se vident de leurs habitants en hiver. En effet,  l’ensemble des ouvrières et des mâles ne passent pas l’hiver et meurent.

Seule les reines et jeunes reines se camouflent dans les arbres creux, sous des tas de feuilles, dans des trous de murs, etc…

Elles n’en sortent que courant février et recommencent à s’alimenter.

C’est à ce moment que nous pouvons agir, en disposant dans nos jardins et en ville sur nos balcons, des pièges pour attraper ces futures fondatrices de nids.

1 reine = 2 000 à 3 000 individus…

Pour fabriquer ces pièges, il suffit de récupérer des bouteilles plastique d’eau minérale, de percer trois trous, puis de verser à l’intérieur 10 centimètres d’un mélange composé de 1/3 de bière brune, 1/3 de vin blanc (pour repousser les abeilles) et de 1/3 de sirop de cassis.

Il suffit de laisser en place ces pièges de la mi-février à fin avril.

piege-frelon-asiatique

Vous pouvez bien sûr prolonger l’opération jusqu’à l’arrivée du froid…

Changez la mixture de temps en temps et surtout brûlez les occupants car il ne sont pas toujours morts, sortis du piège, il peuvent se réveiller et repartir.

Merci de votre lecture et à vos pièges !

L’an passé avec 1 seul piège à DAX (40)…72 reines ont été éliminées…

Merci de partager au maximum cet article !

Mais lisez aussi les commentaires… ce n’est peut-être pas aussi simple qu’il n’y parait

58 commentaires au sujet de “Comment lutter contre le Frelon Asiatique ?”

  1. bonjour,
    j’ai subit aussi centre bretagne des attaques permanentes sur mes ruches tout l’été dernier j’ai mis des pieges mais ils etaient tellement nombreux ..;et vu qu’il preferaient la ruche et les abeilles… j’envisage de fabriquer un genre de volière avec du grillage ou filet de pêche 6mm de diametre pour qu’elles puissent sortir de la ruche tranquille et avoir une ruche moins stressée? qu’en pensez vous? quelqu’un a teste?
    merci pour vos reponses.

    Répondre
  2. Ça fait 3 ans que je piège toujours avec le même mélange, bière brune, vin blanc et sirop de fruits rouges : JAMAIS une abeille de prise ! En revanche, ces fichus FA, ils attaquent les butineuses, en leur dévorant l’abdomen, j’ai assisté à cette atroce boucherie. Il a fait très chaud et très sec en Bretagne cet été, je n’ai attrapé que peu de frelons, en revanche, les frimas étant là depuis une bonne semaine, mes pièges se remplissent de minute en minute. pour exemple : en 10 jours, sur un piège, 45 frelons asiatiques 19 frelons communs et rien d’autre. Cette fois, je vais essayer de laisser des vivants battre des ailes dans des pièges, sans remettre de potion, pour voir combien ça en attire d’autres !

    Répondre
  3. Bonjour à tous.
    Je me présente Fred apiculteur.
    Beaucoup de chose me fond réagir dans ces messages.
    Ce message laissé par exemple un autre intervenant «Tu ne dois pas passer beaucoup de temps avec les abeilles» . moeaani répond a ce message de façon agressive aussi.
    Et poste comme commentaire « Personnellement je n’ai pas d’abeilles mais par contre j’ai planté dans mon jardin des lavandes qu’elles viennent butiner».
    Il suffit de planter des fleur pour connaitre des abeilles les protéger et devenir leur amis.
    je lui répond « Tu ne dois pas passer beaucoup de temps avec les abeilles »
    est les connaitre encore moins, car les fleur sont pas un répulsif ou un antidote à espèce invasives..
    Réponse par 27 ans d’expérience et vie avec les abeilles et non de non un message agressif qu’invoque les éternel mécontent voulant avoir toujours le dernier mot et raison.
    Arrêtons tous de nous mentir, même moi.
    Nous sommes tous responsable de cette situation par notre mode de vie et l’absence total de la majorité d’entre nous à vouloir faire bouger les choses.
    Exemple de réponse de moeaani
    «Il ne faut pas dire que c’est une erreur car le mal est fait.»
    Cela résume bien l’état d’esprit général pourquoi changer les choses si le mal est déjà fait.
    Car avec notre responsabilité numéro un du réchauffement climatique les espèces invasives commence à ce bousculer à notre porte par la terre et la mer au détriment de nos espèces local.
    Remettons nous tous en question pour essayer d’infléchir ce problème à l’avenir, car je ne suis pas là pour me faire des ennemis ou des amis mais éveiller les consciences.
    Bonne lecture à tous et bon courage

    Répondre
    • Apres avoir étudier les allés venue du frelon asiatique sur mes ruches
      l’épuisement de la chasse a la raquette
      vu les produits vendu les prix!!
      j’ai pris la décision radicale anti fourmis en gel ou en poudre
      un filet a papillon tu les attrapes trempé dans la poudre ou une goutte sur l’abdomen
      et voila il contamine le nid 15 jours aprés 0 frelons

      Répondre
      • Rémi

        Avez-vous utilisé ce procédé à plusieurs reprises ? J’avoue ne plus savoir quoi faire pour sauver nos abeilles . J’étais prête à lancer une campagne de sensibilisation pour encourager au piégeage avec bouteilles ( bière, sirop, vin blanc) dans mon voisinage et au-delà …mais après avoir lu tous ces commentaires, je suis perdue . Je ne suis pas toujours là pour jouer au ping pong avec les frelons qui tournent autour de ma ruche et suis tout à fait consciente que les bouteilles-pièges attrapent aussi des papillons de nuit , mouches et moucherons ….et ce n’est pas le top ! J’essaie aussi de les asperger de produit insecticide en bombe en espérant qu’ils contaminent leurs congénères en rentrant au nid…mais est-ce efficace ? j’ai entendu dire qu’un morceau de viande avarié aspergé d’anti puces pouvait avoir le même effet que votre procédé …. J’espère que les autorités vont aider les scientifiques à mettre au point un moyen efficace et sélectif …le plus rapidement possible …

        Répondre
  4. « Tu ne dois pas passer beaucoup de temps avec les abeilles » Je persiste et signe.
    Ce n’est pas un ton agressif mais une remarque.
    J’ai des ruches et je passe beaucoup de temps à observer mes abeilles ainsi que la bio diversité qui les entoure et le résultat et alarmant.
    Car la biodiversité reflété la santé de notre environnement la preuve quasiment plus d’insecte dans nos campagne et 1/3 des oiseaux disparu il en à plus en zone urbaine anecdotique.
    Et oui les abeilles sont comme nous soumis au stress et les frelons asiatique les stress et là elles deviennent comme nous irritable et agressive.
    Nous sommes tous responsable de ce qui arrive aujourd’hui par notre mode vie et nos besoin.
    Car nos voyage ainsi que nos importation pour avoir de l’exotisme et tous se qui peu venir du reste du monde à fait tomber les barrière naturel dressé par mére nature.
    Encore une fois nous sommes tous responsable.
    D’ailleurs après les abeilles nous allons perdre nos verre de terre à cause du verre obama donc tout va bien.
    Comme là dit Albert Einstein.
    « Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre »
    Et sans verre de terre combien de temps?
    Car s’est bien notre besoin d’avoir de l’exotisme chez soi en faisant venir des plantes qui fait venir encore ce problème.
    Encore notre responsabilité.
    Elle cela n’est que le début.
    Bonne lecture et bonne journée à tous.

    Répondre
    • Justement Stéphane : Romain nous met en garde du fait qu’en voulant protéger les abeilles on nuise finalement encore plus à la biodiversité.
      Il s’agit donc peut-être de prendre un peu de recul… plutôt que d’affirmer des choses sur quelqu’un que vous ne connaissez pas (ce qui est aussi de mon point de vue quelque peu agressif)
      Allez, je lève mon « ver » à Obama !

      Répondre

Laissez un commentaire (si c'est pour faire de la pub, ne perdez pas votre temps... je ne publierai pas)