Créez vos mélanges de couverts

Bonjour,

J’ai aujourd’hui l’honneur d’accueillir Benoît, un jardinier passionné, très enclins aux expérimentations.

Benoît nous présente donc ici un premier article d’une série consacré aux engrais verts.

Bonne lecture,

Gilles

 

Bonjour à tous,

Puisque je me suis proposé auprès de Gilles pour développer un peu le sujet des engrais verts (ou couverts végétaux) à votre attention, et qu’il a eu l’amabilité et l’amitié d’accepter,  j’en profite au passage, et en premier lieu, pour le remercier chaleureusement.

Je jardine sérieusement (mais sans me prendre au sérieux) depuis peu de temps, je me suis réveillé tard. Le jardin, à la maison, se veut tout autant expérimental que vivrier. Il y a aujourd’hui presque 400m2 cultivés. Les couverts végétaux prennent beaucoup de place au jardin et dans mon jardinage, tant dans le semis concret que dans l’élaboration que je fais du jardin (plan d’assolement, associations, rotations, dérobé, intercalaire…).

levée engrais verts Si bien qu’aujourd’hui, une culture vivrière est toujours suivie d’un couvert. Le couvert revient une fois sur deux. Ce qui me permet de tendre vers l’autonomie en paillage, et de limiter les intrants (paille, foin) pour l’augmentation/entretien de la fertilité et de la vie de ma terre.

Mais je développerai cela un peu plus tard car – c’est une autre question – il y a lieu de tenir compte des natures du couvert précédent et de la culture précédente dans le schéma général de rotation.

Avant de vous proposer concrètement des fiches, variété par variété, pour chacune des plantes les plus utilisées en couverture végétale, je vous propose d’apprendre la règle de calcul, assez simple, grâce à laquelle il est possible de doser vos propres mélanges en fonction des espèces semées, de la composition du mélange, et de la superficie que vous avez à semer.

 

En voici l’énoncé:

Il faut diviser la dose de semis en graine pure à l’hectare par le pourcentage souhaité pour la variété dans le mélange. Puis, par une règle de trois, ramener la quantité obtenue à celle dont vous aurez besoin dans votre superficie à semer.

Résultat final auquel il convient d’ajouter 15 à 20% pour parer aux aléas et difficultés potentielles de levée et d’homogénéité du semis.

 

En voici la formule:

(Dose en pur à l’hectare) x (Pourcentage dans le mélange) x (N / 10000).

 

Unités:

Dose en pur: en grammes par hectare.

N (superficie à semer): en mètres carrés.

 

Prenons un exemple de couvert hivernant Seigle 40%/Vesce Velue 25%/Trèfle Incarnat 20%/ Ray-Grass Italien 15%. La superficie à semer sera de 400m2.

Les doses en pur sont les suivantes:

Seigle:  25 à 80 Kg/Ha. Nous prendrons içi une valeur médiane, 60 Kg/Ha.

Vesce Velue:30 à 50Kg/Ha, nous prendrons ici 40Kg/Ha.

Trèfle Incarnat: 25Kg/Ha

Ray-Grass Italien: 20 Kg/Ha

 

Ce qui donne, une fois calculé:

Seigle: 60000 x 40/100 = 24000 g/Ha. Soit pour 200m2: 24000 / (10000/200=50) = 480 g/200m2. Avec 20% de sécurité cela donnera 480 x 1,2 = 576g de seigle pour 200m2 à semer avec le mélange précité.

Selon le même calcul, nous obtenons 240g de Vesce, 120g de Trèfle et 72g de Ray-Grass.

Poids total: 576 + 240 + 120 + 72 = 1008g pour 200m2.

Pour l’exemple, mon mélange “tout fait” acheté dans le commerce est dosé à 500g à l’are. On voit que le calcul que je vous tope ici dans la main est tout à fait dans les clous…

Engrais vertsPetit conseil: Vu le prix de la semence de couvert, souvent gratuite car de récupération auprès de vos amis jardiniers ou agriculteurs (qui ont toujours des fonds de paquets), et le service qu’un engrais vert nous rend dans l’assolement (c’est une stricte nécessité pour maintenir voire développer une fertilité saine, produite gratuitement et localement sans autre intrant que des plantes), n’hésitez pas à semer bien, bien dru… C’est autant de paille qui retournera au sol pour permettre sa vie, ce sont autant de minéraux qui seront immédiatement disponibles pour vos cultures suivantes.

D’où mon deuxième conseil, entendu par moi de la bouche de quelqu’un de très expérimenté en la matière: Fertilisez vos couverts. Et non vos cultures. Mathématiquement, c’est bien plus intelligent, et bien plus payant à court, moyen et long terme. Un sol vivant est tout ce dont vous avez besoin. Le reste est payant, cher, polluant, dégradant pour le sol, mortifère, inefficace à moyen terme, et ne fait jamais que permettre à des super-firmes de faire tourner la machine bien huilée de l’esclavage paysan. C’est donc facultatif. Un sol vivant, c’est un sol toujours couvert, jamais travaillé, et toujours pourvu d’une plante active en son sein.

Je me ferai un plaisir de vous faire, plante par plante, une fiche développée que je proposerai à Gilles de manière régulière.

 

Avec toutes mes amitiés et encouragements,

 

Benoît

 

42 commentaires au sujet de “Créez vos mélanges de couverts”

  1. Bonjour Clément,
    J’hésite dorénavant à laisser des avis sur ce site , mais je le fais une dernière fois.
    Pour les graminées (engrais verts je suppose) c’est maintenant un peu tard. Cà peut lever encore, mais l’enracinement profond sera peu probable, avec donc un résultat qui risque d’être très limité et décevant.
    Pour ma part , dès les 1ères vraies pluies je décompacterais à la grelinette. Si c’est très dur, en 2 fois: une 1ère fois à 10/15cm, puis, après qques pluies, au plus profond permis par la grelinette sans retourner.
    Puis je paillerais illico (voir messages au-dessus) au foin, à défaut avec une grosse couche de feuilles mortes plus qques cartons dessus fixés par qques mottes de terre, ou une fine couche de grandes herbes pour tenir les feuilles au vent d’hiver.
    Le sol devrait être bcp plus souple au printemps et serait à pailler en permanence entre cultures par la suite. De plus la légère acidité amenée par le paillis sur un sol sans doute à dominance calcaire ne pourrait être que favorable.
    …Mais celà n’est que mon avis.
    Amicalement

    Répondre
  2. Bonjour
    Mon sol est très dur, terre de causse qui durcie très vite, dur à arroser…
    Le potager n est pas très grand.
    Quel type de graminées me conseillez vous pour realiser le plus simplement possible mon couvert?
    En vous remerciant
    CLEMENT

    Répondre

Laissez un commentaire (si c'est pour faire de la pub, ne perdez pas votre temps... je ne publierai pas)