Les feuilles de tomates se recroquevillent ? Causes et Solutions

Vous observez votre potager… quand soudain vous voyez les feuilles de tomates se recroquevillent !

Allez… Pas de panique.

L’enroulement des feuilles de tomates est un phénomène courant en été.

Et d’ailleurs, avec ce printemps déjà très chaud dans la plupart des régions, vous aurez peut-être constaté que les feuilles de vos plants de tomates (notons déjà que certaines variétés de tomates y sont plus sensibles que d’autres) se recroquevillent sur elles mêmes.

Ce phénomène est en général sans grande conséquence sur les récoltes à venir.

Mais il est néanmoins intéressant d’en connaitre les raisons et d’ainsi pouvoir l’éviter.

On distingue 2 cas de figure :

  • Par forte chaleur, les feuilles de tomates se recroquevillent pendant la journée mais s’ouvre avec la fraîcheur du soir;
  • Qu’il fasse chaud ou non, les feuilles restent recroquevillées le soir. Il s’agit alors de la maladie de l’enroulement, une maladie physiologique.

Voyons comment aborder ces 2 cas.

Les feuilles de tomates se recroquevillent quand il fait chaud

Les feuilles de tomates se recroquevillent tout simplement pour se protéger de la chaleur (remarquez au passage l’intelligence des plantes).

A la fraîcheur du soir, le feuillage s’ouvre à nouveau (c’est ainsi que vous pourrez savoir qu’il ne s’agit pas de la maladie de l’enroulement)

feuilles de tomates enroulées à cause de la chaleur
Il fait  chaud. Ces feuilles d’un plant de tomate s’enroulent légèrement… et s’ouvriront le soir venu

Ce phénomène s’observe très fréquemment pour les cultures de tomates sous abri, mais parfois (de plus en plus souvent…) aussi en extérieur en cas de fortes chaleurs.

Dans le cas d’une culture sous abri, si c’est possible, ouvrez plus grand votre serre ou tunnel de culture (ce qui est de toute façon préférable en cette saison) et ce en permanence (inutile de refermer le soir… une relative fraîcheur et une bonne aération sont profitables).

Que ce soit sous serre ou en extérieur, il serait peut-être aussi utile d’arroser un peu plus copieusement. Mais n’arrosez pas pour autant tous les jours :

  • dans un sol léger, avec un bon paillage, un arrosage copieux (3 à 5 litres par pied) tous les 5-7 jours est normalement suffisant
  • dans un sol lourd (retenant mieux l’eau), également paillé, vous pourrez en général vous contentez d’un arrosage tous les 10/15 jours (5 litres par plant)

Vous trouverez également sur cet article consacré aux arrosages les quantités théoriques préconisées au m² (non pas par plant) pour chaque légume.

Et surtout arrosez au pied (par d’aspersion pour les tomates) et de préférence le soir (ce qui vous permettra justement de constatez si les feuilles s’ouvrent ou pas) ou le matin de bonne heure, jamais en pleine chaleur, même si c’est à ce moment là que vous observez ce phénomène (car outre le choc thermique, l’eau s’évapore extrêmement vite, ne profitant pas aux cultures).

Maladie de l’enroulement des feuilles de tomates

maladie tomates feuilles enroulées
Les feuilles de tomates sont sérieusement enroulées et ne s’ouvrent pas le soir. C’est la maladie de l’enroulement

D’une manière générale on peut résumer la cause de la maladie de l’enroulement à une alimentation irrégulière en eau.

Les feuilles de tomates se recroquevillent… elles s’enroulent même (en commençant par celles du bas) et deviennent « cassantes » (autre façon de distinguer la maladie d’un simple enroulement thermique). Elles ne s’ouvrent pas avec la fraîcheur du soir.

Mais les raisons de cette alimentation irrégulière peuvent être multiples et même « opposés » (trop ou pas assez d’eau) :

  • des arrosages trop espacés (notamment dans un sol léger, retenant peu l’eau);
  • des arrosages trop fréquents ou trop copieux dans un sol lourd, ayant par nature tendance à s’asphyxier suite à un excès d’eau. On observe ainsi fréquemment ce phénomène suite à des orages particulièrement violents. Si vous avez un sol lourd, il sera alors peut-être nécessaire d’assurer un bon drainage
  • une taille sévère des plants de tomates, engendrant un déséquilibre entre les fortes capacités d’absorption des racines et un feuillage alors réduit, ce qui aura pour conséquence un excès d’eau dans le feuillage (c’est encore une bonne raison de ne pas tailler les plants de tomates, comme je le préconise notamment ici);

La maladie de l’enroulement aura en général peu de conséquences sur vos récoltes.

Néanmoins, lorsque les feuilles de tomates se recroquevillent sur elles-mêmes, les fruits en deviennent moins bien protégés des rayonnements du soleil, ce qui peut potentiellement engendrer des brûlures sur les tomates…

Aussi, pour limiter au maximum cette maladie, il est important de pailler et d’arroser le plus régulièrement possible (ce qui ne veut pas dire le plus souvent possible… on parle bien de régularité) : vous pouvez partir sur les bases préconisées plus haut et adapter progressivement votre fréquence d’arrosage selon vos observations.

Concrètement, si vos plants semblent souffrir d’un manque d’eau, raccourcissez peu à peu le délai entre 2 arrosages (en retirant d’abord une journée sans arrosage, mais pas 3 ou 4 d’un coup).

Si au contraire, vous pensez avoir trop arrosé (voir aussi par rapport aux fréquences et quantités indiquées plus haut), cessez les arrosages pendant un moment (les feuilles devraient finir par reprendre un aspect normal); Par la suite, essayez de diminuer votre fréquence d’arrosage, là encore progressivement.

Autres causes possibles à un enroulement des feuilles de tomates

Pour compléter notre tour d’horizon sur ce phénomène d’enroulement, signalons d’autres causes possibles :

  • un excès d’azote (veillez à une fertilisation équilibrée)
  • ou encore des blessures sur les racines suite à du binage mal contrôlé (encore une raison de pailler !)
  • les pucerons peuvent également engendrer un enroulement des feuilles de tomates… enroulement particulier puisqu’on observe alors aussi un rétrécissement des feuilles (ce que n’est pas le cas pour ce qui nous concerne aujourd’hui). Mais c’est là un autre sujet traité ici
  • une maladie virale… dans ce cas, outres les feuilles recroquevillées, on peut faire des observations diverses et variées en fonction du virus : les nouvelles pousses se développent mal et semblent frapper de « nanisme », le plant se retrouve dépourvu de bouton terminal, le feuillage prend une coloration anormale, etc… l’arrachage (puis destruction du plant) est alors en général la solution la plus sage.

Notez que les fréquences et quantités d’eau à apporter ne sont que des indications ne pouvant tenir compte des conditions de culture de chacun.  C’est par l’observation que vous arriverez, peu à peu, à déterminer ce qui convient chez vous… 

 

Pour des cultures saines, cliquez ici

 

31 commentaires au sujet de “Les feuilles de tomates se recroquevillent ? Causes et Solutions”

  1. Good morning du Québec… Pour mes tomates, tout allait bien. Sauf que quelques feuilles touchaient le sol… Après deux bonnes adverses l’une après l’autre, 4 plants sur 32 sont devenus caduques soudainement… têtes penchées, feuilles et tiges aussi, feuilles molles, etc…. Ils s’en sont jamais remis… même s’il n’y a pas eu d’autres adverses de pluie par la suite…. Et évidemment, je n’ai pas arrosé… Mon sol est assez compact et lourd, et il retient l’eau… Et aussi, j’ai eu des problèmes de tavelure sur les feuilles de mes autres plants de tomates… Pas de problème de mildiou toutefois… — Donc, que s’est-il passé ma foi du bon Dieu ????? Merci d’avance de vos conseils…

    Répondre

Laissez un commentaire (si c'est pour faire de la pub, ne perdez pas votre temps... je ne publierai pas)