Produisez vos semences de tomates

Reproduire ses graines de tomates n’est pas bien compliqué. Et il serait dommage de s’en priver !

Précisons de suite que ce processus n’est valable que pour des variétés anciennes, c’est à dire stables. Cela ne marchera pas avec des variétés hybrides F1, qui elles ne se reproduiraient pas fidèlement.

 

Comment reproduire vos graines de tomates ?

  • Choisissez des fruits bien mûrs (un peu ramollis) sur des plants sains
  • Récupérez les graines, avec le jus et la pulpe
  • Placez dans un bol puis laisser à fermenter, pendant environ 48h (pièce à environ 20°C)
  • Une fine pellicule blanche va se former en surface (ce sont des micro-organismes qui favoriseront par la suite la germination)
  • Enlevez cette pellicule
  • Versez le mélange graine/pulpe/jus dans un égouttoir et rincez soigneusement les graines (le jus et la pulpe doivent être complètement éliminés)
  • Trempez les graines quelques instants dans une solution vinaigrée (5cl de vinaigre à 8° pour 1/3 litre d’eau) – le vinaigre est facultatif mais réduira les risques de bactériose…
  • Éliminez les graines qui flottent (elles sont stériles)
  • Remettez les graines dans l’égouttoir, et laissez-les pendant environ 2 heures afin qu’elles s’égouttent (sans quoi elles risquent de coller au papier absorbant)
  • Épongez les graines en les plaçant sur un papier absorbant – remuez-les de temps en temps pour les empêcher de s’agglutiner les unes aux autres
  • Lorsqu’elles sont bien sèches (patientez quelques jours… mieux vaut assurer un bon séchage que de stocker des graines humides), placez les dans une enveloppe fermée (c’est le plus simple), sans oublier de noter la variété !
  • Placez cette enveloppe si possible dans un endroit frais (entre 4 et 12°C) et faiblement humide (une pièce non chauffée de la maison est très bien) et à l’abri de la lumière

Ne placez pas vos graines dans un meuble en bois aggloméré (colle inhibitrice de la germination). Évitez également les boites métalliques, favorables à une condensation importante.

Vos semences de tomates se conserveront ainsi sans problème pendant 3 ou 4 ans minimum.

 

Petit démonstration en vidéo

 


 

 


 

Risques d’hybridation des tomates

La tomate est un fruit est une espèce autogame, ce qui signifie que la fécondation se produit sur entre le pollen et le pistil d’une même fleur.

Les risques d’hybridation sont donc quasiment nuls pour la tomate. Aussi, on peut reproduire fidèlement une variété ancienne de tomates, sans aucune précaution particulière, contrairement aux courges ou concombres par exemple qui, elles, sont des espèces allogames (fécondation croisée entre le pollen et l’ovule de fleurs différentes).

 

 

J’ai appris à reproduire mes semences avec l’excellent guide Le plaisir de faire ses graines de Jérôme Goust.

Si le sujet vous intéresse vraiment, je vous le recommande; Vous saurez avec précision comment multiplier vos semences de légumes, aromates et même fleurs…

 

 

  • Peut-on faire prendre un bain d’eau vinaigré à toutes les graines et est-ce souhaitable ou est ce que ça n’est valable que pour les graines de tomates ?

    • Bonjour Laure,

      A ma connaissance, c’est recommandé uniquement pour les tomates (et personnellement je ne le fais que pour les graines de tomates), pour prévenir de bactériose, pouvant je pense (mais je n’en suis absolument pas certain), être elle-même une conséquence du processus de fermentation.

    • Bonjour Sophie,

      Non… le melon est une espèce semi-allogame (il y a des fleurs mâles, des fleurs femelles et des fleurs hermaphrodites) et à fécondation entomophile (par les insectes)… Aussi la pollinisation peut être sur une même fleur, mais aussi à partir d’une autre fleur.
      Il y a donc des risques d’hybridation (avec d’autres variétés de melon, voire avec des concombres – peu de risques avec les courges ou courgettes). Il est donc préférable de procéder par fécondation manuelle comme je l’explique sur l’article consacré la reproduction des graines de courges : https://www.un-jardin-bio.com/comment-reproduire-ses-graines-de-courges/
      Bonne journée,
      Gilles

  • Bonjour, j’ai récupéré des graines de tomates anciennes de chez un producteur bio ( 46 variétés de tomates soit 2600 pieds de tomates …bravo mr le producteur ) que je compte faire pousser l’année prochaine. Combien de graine par godets faut il mettre .

  • Bonjour, je ne connaissais pas les bienfaits du vinaigre pour les semis de tomates.
    Pour ma part, je fais sécher les graines sur une feuille de papier absorbant, sur laquelle elles adhèrent.
    Je conserve le papier roulé ou plié; pour semer, je découpe des bandes ou des plaques que je dépose sur du terreau, et que je recouvre de terreau.
    Ainsi enfoui, le papier garde l’humidité auprès des graines et finit par disparaître.
    Ensuite, repiquage en pot, puis en pleine terre.

  • bonjour.
    P Poot, « tomaculteur » renommé, fait sécher ses graines collées au grillage de la passoire, pendue à une poutre. (voir ses vidéos sir Youtube.)
    ça marche bien. ça m’évite l’étape Sopalin.