Préparez vos cultures de carottes au chaud pendant l’hiver

Il n’est pas toujours facile de trouver des idées de sujet pendant l’hiver…

Le petit témoignage que m’a envoyé Gérard, m’expliquant comment il préparait, pendant l’hiver, ses semis de carottes sur papier WC tombait donc à pic ! Merci Gérard !

Si, comme lui vous êtes retraité… ou pas, voici donc de quoi vous occuper pendant l’hiver… et vous simplifier la tâche au printemps :

 

« bonjour:

je me permets de vous écrire ce que je fais l’hiver au chaud. Vous en ferez ce que vous voudrez.

Je prépare mes semis de carottes , de poireaux, de radis.

Les semis de carottes sur papier WC en images

Pour cela, je prends du papier wc, je le dédouble (par économie). On peut aussi le laisser entier. Je fais des bandes de 50 cm de long – c’est plus facile à manipuler.

A la pince à épiler, je dispose mes graines à la distance voulue (5 cm pour les carottes).

Préparation bandes papiers toilettes
Préparation des bandes de papier toilette
Mise en place des graines de carottes
Les graines sont mises en place à la pince à épiler
Graines de carottes en place
Les graines sont maintenant en place

 

Je recouvre ensuite avec une autre bande de papier wc et je mouille avec un pinceau autour de chaque graine, avec un mélange d eau et de farine.

Les graines sont recouvertes par une autre bande de papier toilette
Préparation mélange collant
Préparation de la colle, un mélange d’eau farineuse et de lait cru
Collage des graines au pinceau
Les graines sont collées au pinceau
Tout est collé
bandes de semis graines carottes
Soulèvement des bandes de semis

 

Je laisse sécher et je roule les bande ensemble, tenues par un élastique.

séchage des bandes de semis
Les bandes sont mises à sécher sur des claies
Stockage des bandes de semis
Stockage des bandes de semis

 

Je range dans une boite hermétique.

Au moment de semer je n ai plus qu’à travailler ma terre, dérouler mes bandes, arroser, recouvrir de terre  puis arroser de nouveau. .

Cela me permet de ne pas arracher les plants en trop, surtout pour la mouche de la carotte qui pond dans les trous laissés. Facile à désherber car je sais ou sont mes graines et je peut arracher tout ce qui est autour.

Je fais cela depuis 5 ans et ça marche super ! Les poireaux grossissent, plus vite car moins serrés, que dans un semis à la volée; ainsi que les radis et cela m’occupe l’hiver.

Voilà. Je vous remercie pour votre blog super.

Et je tenais à vous faire part de mon astuce. « 

 

C’est moi qui vous remercie pour ce partage Gérard !

Je partage totalement votre observation sur les conséquences de l’éclaircissage.

La mouche de la carotte pond sur le collet. Si celui-ci est recouvert au printemps. Elle ne pourra y accéder.

 

J’imagine tout de même que cette technique de semis de carottes sur papier WC, pour le moins originale, demande pas mal de disponibilité pendant l’hiver, surtout si on cultive beaucoup de carottes… (ça en fait des graines à déposer à la pince à épiler !).

Mais cela doit être un sacré gain de temps au printemps… Le désherbage des lignes de carottes pouvant être bien fastidieux…

Ma technique, plus classique, pour semer les carottes

N’ayant pour ce qui me concerne pas une telle disponibilité en hiver, pour les carottes je procède de façon plus classique, au printemps (premier semis dès fin février s’il fait doux, sinon mars).

Je sème les carottes en ligne, le moins dru possible, mais néanmoins serré.

Dès la levée, je sarcle entre les lignes (les herbes sarclées sont laissées en place).

Ensuite, je désherbe manuellement sur les lignes.

Puis je butte légèrement (je les chausse si vous préférez) mes lignes de carottes, afin justement, de ne pas permettre aux mouches de venir pondre sur le collet.

Je n’éclaircie (=démarie) que très tardivement, en fait lorsque de tendres petites carottes sont formées. Ce qui m’offre de délicieuses carottes primeurs… Je veille ensuite à re-butter les collets éventuellement découverts par mon intervention…

Je passe ensuite de temps en temps pour ôter les herbes risquant de dominer ma culture, mais les laisse toujours en place pour former progressivement un léger paillage (chez moi, le paillage épais est à éviter pour une culture de carottes… les rongeurs sont à l’affût !)

Je vous invite à consulter les articles ci-dessous pour en savoir plus mon approche de la culture de la carotte et notamment les moyens naturels que je mets en oeuvre pour prévenir de la mouche de la carotte :

 

Mais j’ai bien envie de tenter cette technique originale pour les poireaux… Vous en dites quoi ?

S’abonner
Notification pour
guest
19 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Loïc
Loïc
28 janvier 2020 21 h 17 min

Bonjour, J’ai aussi appliqué la même méthode que Gérard avec du papier essuie-tout mais pour des graines plus grosses (épinard, fèves, petits pois) mais c’est vraiment contraignant alors j’ai laissé tombé. L’inconvénient de cette méthode est de ne pas pouvoir désépaissir, notamment pour les carottes dont la fertilité des graines n’est pas à 100%. Les rangs ne doivent pas être complets. En général, les jardiniers sème plus dense pour désépaissir et avoir des rangs bien fournis.
Loïc

Guillau
Guillau
29 janvier 2019 18 h 38 min

bonjour

je pense et j’ai trouvé une autre solution.
prenez une petite boite de sel en plastique remplisse là de graines et bouché quelque trou pour semé moins dru .

j’ éclaircie plus mes carottes et graines de radis et poireaux

bonne saisons de jardins pour 2019

Henner
Henner
18 février 2018 18 h 02 min

Bonjour,
Je trouve cette idée très intéressante. Le semis de ces petites graines directement en terre étant de toute façon fastidueuse. J’essaie cette année.
Merci, merci, merci.

Jardin et Maison
Jardin et Maison
11 février 2018 18 h 43 min

Merci pour cette merveilleuse idée !
Quand on connait le prix de telles bandes dans le commerce, on ne peut qu’apprécier de pouvoir les faire par soi-même !

Mathilde
Mathilde
12 décembre 2017 9 h 02 min

Je vais essayer de semer dans des gouttières remplies de terreau, que je déverserai ensuite (quand les plants seront assez costauds) dans des rigoles de même format : vu sur un blog belge. Je prépare mon terreau en hiver avec terre tamisée et feuilles broyées, le tout mis à tremper dans un grand container rempli d’eau pour détruire les graines d’adventices.

Yvon
Yvon
12 décembre 2017 9 h 29 min
En réponse à  Mathilde

Quelle est l’adresse du blog belge, s’il te plait Mathilde?

Joël
Joël
12 décembre 2017 9 h 32 min
En réponse à  Mathilde

Je ne comprends pas le but de cette manipulation.
Tu peux nous donner des détails ? le lien vers le blog où tu as vue cela ?

Je ne savais pas que mettre le terreau à tremper dans l’eau détruisait les graines d’adventices.
Tu l’as déjà fait ? C’est efficace ?

alain
alain
11 décembre 2017 13 h 20 min

super idee surtout que j ai horreur d eclaircir mon sachet de graine je le paye entier je vois pas pourquoi il faudrais perdre la moitier de production . juste une question pourquoi du lait cru l eau +farine me semble suffisant merci a plus

rieu
rieu
11 décembre 2017 10 h 00 min

on peut aussi préparer la colle avec de l’argile pour que la graine ait une réserve d’humidité, voire un tout petit peu de terreau -ou de purin d’ortie ?
Je n’ai pas essayé

Joël
Joël
11 décembre 2017 10 h 46 min
En réponse à  rieu

Moi j’ai essayé, mais je n’ai pas trouvé comment faire pour enrober les graines de carottes avec l’argile.
Si quelqu’un connaît l’astuce…

Roland
Roland
11 décembre 2017 11 h 50 min
En réponse à  Joël

Farine de blé !

Joël
Joël
11 décembre 2017 12 h 05 min
En réponse à  Roland

Comment fais-tu précisément ? Tu humidifies les graines de carottes et tu les roules dans la farine ?

Joël
Joël
10 décembre 2017 17 h 52 min

Bonsoir,
Pour les carottes, je compte le nombre de graines dont j’ai besoin pour un rang, je les mélange avec une bonne poignée de sciure, et je répartis le tout sur le rang.
Ainsi, je n’ai pas à éclaircir…
Je n’ai pas retrouvé sur quel blog j’ai trouvé cette astuce…

Roger
Roger
10 décembre 2017 9 h 57 min

Bonjour,
J’ai lu votre article “Produire des semences de tomates”. J’ai essayé avec succès une autre méthode simple :
Je découpe des bandes de papier absorbant de 1 cm de large.
Je dépose dessus les graines de tomates tous les 2 cm.
Je laisse sécher, ce qui colle les graines sur le papier et j’écris dessus le nom de la variété.
Au mois de mars, je place ces bandes dans un bac de terreau tous les 4 cm et je les recouvre de terreau puis j’arrose régulièrement.
Résultat : 100% de réussite cette année et comme les plants sont alignés et espacés, c’est facile de les repiquer dans des godets individuels

Roland
Roland
10 décembre 2017 8 h 39 min

Exact Jean. J’y avais aussi pensé mais jusqu’à ce jour je ne m’étais pas posé la question (pour un usage normal !!!).
je vais fouiner dans les magasins bio …. mais peut être quelqu’un a une piste ?
Merci

SAGUI de LODZ Jean
SAGUI de LODZ Jean
9 décembre 2017 18 h 36 min

Bonsoir Gilles,
Très astucieux système MAIS je pense qu’il faut préciser d’utiliser un papier toilette BIO car tous les autres sont bourrés de produits chimiques et colorants !
Bien à vous

Roland
Roland
9 décembre 2017 15 h 54 min

Bonne idée de Gérard.
Merci à toi et à Gilles.
Cela me donne une idée pour cette année avec les carottes que je réussis mal chez moi. En effet difficile de contrôler l’espacement avec ces petites graines. Quant à l’éclaircissage il est difficile du fait d’une terre « collante » . Pour le temps à trouver… c’est un autre problème, même pendant l’hiver !
Salut à tous.

Yvon
Yvon
9 décembre 2017 10 h 21 min

Bonjour Gilles et Gérard,
Je trouve l’idée de Gérard excellente.
J’ai déjà semé des graines présemées, (je crois que c’était des fleurs) mais vu le coût, je n’y suis pas retourné.
Maintenant, je vais peut-être suivre Gérard (si j’ai le temps car je suis surchargé de travail, bien sûr) et cela me fera gagner du temps qui m’est si précieux.
Amicalement.
Yvon.

Mme Terrier
Mme Terrier
9 décembre 2017 8 h 04 min

Bonjour, j’ai commencé mon potager depuis deux ans. Cette année j’ai semé des carottes, je pense que je n’ai pas su démarier car peu de grosses carottes. En plus beaucoup étaient piquées de vers?
L’astuce que je viens de lire est très intéressante.
Merci et bonne journée.
Mme Terrier Christine

19
0
Participez aux discussions sur ce sujet !x