Broyeurs de Branches pour BRF

Je voudrais revenir aujourd’hui sur le BRF (Bois Raméal Fragmenté) ainsi que sur la question du choix d’un broyeur adéquat.

Pour résumer les choses, il s’agit de broyer de jeunes branches d’arbres et d’utiliser ce broyat pour favoriser la vie et enrichir la terre de votre jardin.

Pour plus de précisions sur le BRF et les différentes façons de l’utiliser, je vous invite à lire l’article que j’ai consacré à ce sujet sur le blog.

Quelques observations sur mes essais

Je continue bien entendu à expérimenter les effets à terme du BRF…

Et, après 5 ans de pratique, je dois dire que les résultats sont impressionnants lorsque le BRF est utilisé en paillage : la terre est transformée et grouillante de vie en quelques saisons.

Et les cultures dans de telles conditions sont fructueuses.

Culture de concombres sur BRF

J’ai également pu constater que les maladies cryptogamiques (champignons pathogènes) y étaient bien moins virulentes (les champignons se développant avec le BRF prenant peut-être le dessus sur les champignons comme ceux responsables du mildiou ou de l’oïdium).

Je suis par contre beaucoup plus sceptique sur la pratique consistant à l’enfouir, tout au moins sous nos climats.

J’ai en effet pu observer, et malgré des apports préalables de compost, de sérieux problèmes de faim d’azote*, et ce même 2 ans après l’apport. Certains jardiniers m’ont confirmé ces réticences quant à l’enfouissement du BRF.

Il semblerait que la donne soit différente dans des régions au climat plus chaud (l’activité microbienne étant plus importante dans un sol chaud, le risque de faim d’azote y est moindre).

Mais si le BRF s’avère être un matériau très intéressant pour le jardinage naturel, vous êtes nombreux à me demander conseil pour l’achat d’un broyeur de qualité.

* faim d’azote : (les micro-organismes chargés de la mise à disposition des éléments minéraux présents dans le sol et destinés au développement des plantes cultivées sont accaparés par le travail de décomposition des matières organiques grossières (comme le BRF par exemple) ; Les plantes ont alors du mal à se développer et le feuillage est jaunâtre). Cliquez ici pour consulter l’article consacré à la faim d’azote.

Les critères de choix d’un broyeur de branches

Il existe aujourd’hui de nombreux modèles de broyeur de branches. Certains seront adaptés à vos propres besoins, d’autres pas.

Broyeur de branche thermique
Broyeur de branches semi-professionnel

On trouve  des broyeurs électriques, qui vous conviendront si vous travaillez à domicile, mais qui ne feront pas l’affaire si vous devez vous rendre dans les bois par exemple. Dans ce second cas, il vous faudra évidemment un broyeur à moteur thermique

Avec certains broyeurs vous pourrez également broyer sans problème des branches de 5cm ou plus mais avec d’autres ce sera plus compliqué.

La dureté du bois dépend également des espèces d’arbres ou encore de l’âge des branches que vous allez broyer…

La qualité du votre broyeur de branches devra également prendre en compte la fréquence d’utilisation… une robustesse supérieure sera indispensable si vous devez broyer tous les jours.

Les gammes de broyeurs adaptés au BRF

Broyeur de branches professionnel
Broyeur professionnel

Je ne parle pas ici des petits broyeurs-gadgets (autour de 100 €) que l’on peut trouver un peu partout et qui, s’ils peuvent vous permettre de broyer des feuilles ou de petites tailles de haie par exemple, ne sont pas du tout adaptés aux branches de diamètres plus importants et donc à la production de BRF.

Non, pour produire soi-même son BRF, il est indispensable d’investir dans un matériel de qualité (de type semi-professionnel), dont le coût est forcément plus conséquent (disons tout de suite qu’il faut compter plus de 800 € pour un broyeur semi-professionnel).

Bien entendu, ceux qui auront un usage intensif de leur broyeur et chercheront à en produire des quantités vraiment importantes opteront quant à eux pour un broyeur professionnel.

Il existe tous les types de broyeurs :

Acheter son broyeur seul ou en commun ?

Un broyeur de qualité représente donc un coût très conséquent. Il peut alors être opportun d’envisager d’investir à plusieurs, comme le font déjà certains…

Et dans ce cas, pourquoi alors ne pas organiser des chantiers de broyage également en commun ? Vous serez plus efficaces : l’un coupe, l’autre broie et un troisième peut par exemple épandre directement le BRF à suivre (ce qui est conseillé).

Notez également qu’il est tout à fait possible de louer son broyeur pour une journée ou un week-end par exemple. La demande est croissante. Un bon moyen donc pour amortir et même rentabiliser assez rapidement votre achat !

Bon BRF !

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Sounhin Félix
Sounhin Félix
22 octobre 2020 21 h 10 min

Je suis très intéressé par vos conseils

thaibaoui
thaibaoui
13 février 2017 12 h 20 min

bonjour ,moi c mebrouk d’alger je suis nouveau avec vous ,ma question est ce que le brf utilisé durant lorsqu’on commence à semer ou à la fin aprés labourer et quel temps en hiver ou d’autre saison .merci

AUZANNEAU
AUZANNEAU
12 février 2017 17 h 39 min

Bonsoir,
est-il possible d’employer le BRF maintenant et comment?;
un élagueur vient de me l’apporter;
il me semble que vous aviez déjà parler de l’étendre en septembre octobre;
merci d’avance

5
0
Participez aux discussions sur ce sujet !x