Les Préparations de Plantes au Potager Bio

J’ai souvent parlé de préparations de plantes (voir notamment les articles sur l’ortie, la consoude, la prêle, la tanaisie ou encore l’absinthe).

Voyons aujourd’hui plus précisément ce que sont ces fameuses préparations (allez, j’ose parler de potions magiques !) et concrètement comment les faire…

La récolte des plantes pour vos préparations

20150504_152102
Tanaisie

Pour les préparations, il est important d’utiliser des plantes saines et vigoureuses.

Lors de la récolte, on sélectionnera donc les plus beaux spécimens.

Les récoltes sauvages doivent être clairsemées. Évitez de détruire une source de cueillette. Notez également que les récoltes de plantes sont interdites dans certains lieux (notamment les réserves naturelles).

Selon la saison et la disponibilité on utilisera la plante fraîche ou séchée.

Si les plantes ne sont pas utilisées tout de suite, étalez-les dans un endroit frais et aéré pour les sécher lentement.

Stockez ensuite les plantes séchées dans un local sec et à l’abri de la lumière (sacs papiers ou tissus, cartons).

Les différentes préparations de plantes

Les plantes peuvent être préparées de différentes façon en fonction de l’effet souhaité.

En effet, les effets peuvent parfois  être différents, voire opposés, selon la préparation utilisée.

Par exemple, un purin d’ortie aura un effet fertilisant mais, du fait de la forte teneur en azote, risque aussi d’attirer les pucerons… alors qu’une macération repoussera ces derniers, ainsi que les acariens.

Mais le but du présent article n’est pas de détailler les plantes utiles au jardin, mais simplement de présenter les techniques de base des différentes préparations de plantes.

Il s’agit donc ici de généralités. Les parties utilisées (plante entière, fleurs, feuilles, racines), quantités nécessaires à la préparation et même le temps de préparation peuvent en réalité différer selon la plante concernée – Pour des indications plus précises, je vous invité à télécharger mon petit guide en remplissant le formulaire d’inscription plus haut dans cet article…

Les Purins

Parmi les préparations de plantes les plus usitées au jardin, on trouve la purins.

Voici comment préparer un purin :

  • Remplir un récipient  (en terre, en bois ou en plastique mais en aucun cas en métal) de plantes fraîches. On peut également mettre la plante dans un sac perméable qui sera lesté pour être plongé dans le récipient
  • Compléter avec de l’eau de pluie
  • Couvrir en laissant une aération.
  • Remuer chaque jour : vous pouvez observer une mousse qui se forme à la surface.
  • Le purin est prêt à être utilisé quand il n’y a plus de mousse (1 ou 2 semaines).
  • Filtrer.

Selon les plantes, diluer le purin à 5% (c’est à dire un litre de purin pour 20 litres d’eau) ou 10% (1 litre de purin pour 10 litres d’eau) pour pulvériser sur les cultures et à 10% ou 20 % (1 litre de purin pour 5 litres d’eau) pour arroser au pied des plantes.

On peut également utiliser certains purins en cours de fermentation (4 jours de fermentation au soleil). Les effets sont alors très puissants…mais peuvent causer des dégâts.

Ce purin d'ortie est bientôt prêt... il ne fait pratiquement plus de bulles...
Ce purin d’ortie est bientôt prêt… il ne fait pratiquement plus de bulles…
ça mousse, il faut attendre pour utiliser ce purin de consoude
ça mousse, il faut attendre pour utiliser ce purin de consoude

Les Infusions

Voici comment préparer une infusion, un autre type de préparation de plante utile au jardin naturel :

  • Faire bouillir de l’eau.
  • Plonger la plante fraîche ou séchée dans l’eau bouillante.
  • Laisser infuser pendant 24 heures.
  • Pulvériser la préparation non diluée de préférence le soir (éviter le soleil, sauf pour la prêle) et par temps sec.

Les Décoctions

Les décoctions font également partie de la panoplie des préparations de plantes couramment usitées au jardin :

  • Mettre la plante fraîche ou séchée à tremper pendant 24 heures (eau de pluie)
  • Faire ensuite bouillir pendant 20 minutes.
  • Couvrir et laisser refroidir avant utilisation.
  • Pulvériser la préparation non diluée de préférence le soir (éviter le soleil) et par temps sec.

Les Macérations

Parmi les préparations de plantes, la macération présente notamment pour intérêt d’être très simple à obtenir :

  • Mettre les plantes fraîches ou sécher à tremper dans de l’eau de pluie pendant 3 jours maximum.
  • Filtrer.
  • Pulvériser la préparation diluée ou non, selon la plante utilisée, de préférence le soir (éviter le soleil) et par temps sec.

Les Extraits de Fleurs

Terminons cette petite présentation des préparations de plantes pour le jardin par les extraits de fleurs :

  • Cueillir des fleurs tout juste écloses.
  • Humidifier-les et hacher-les (hachoir, mixeur).
  • Mettre la mixture dans un sac (étoffe fine) et presser pour en extraire le liquide.
  • L’extrait obtenu pourra être conservé dans des bouteilles fermés (bouchon en liège de préférence).

 

Si les préparations de plantes ne sont pas utilisées tout de suite, on peut les conserver quelques temps dans des bouteilles en verre ; l’effet diminuant avec le temps…

Les résidus de préparations restants après filtrage iront au compost ou seront simplement épandus sur les planches de culture.

 

Découvrez toutes mes préparations naturelles à base de plantes (préparations, utilisations spécifiques) dans Mon Potager au Naturel.

 

 

9 commentaires au sujet de “Les Préparations de Plantes au Potager Bio”

  1. Bonjour, Gilles,
    Je viens de distiller de la lavande, dans un petit alambic de cuivre, et j’ai gardé l’eau de la cuve qui m’a paru contenir des éléments intéressants. Je sais que les purins de lavande peuvent être utilisés en tant qu’insecticides, je ne voudrais pas faire de bêtise en l’utilisant en tant qu’engrais, comme c’est mon intention, c’est pourquoi je sollicite votre avis
    Bien cordialement
    Anne-Marie

    Répondre
  2. Bonjour !
    Mes orties sont dans l’eau depuis trois semaines et quand je remue ça mousse toujours…
    Est-ce que j’attends encore pour le filtrer ?
    Merci !

    Répondre
  3. Bonjour à tous,
    J’utilise l’ortie , la prêle et la consoude.Le savon noir ( ou savon liquide de magasin bio) également comme agent mouillant.
    Mais j’utilise aussi le sucre ( à dose homéopatique 1g/10L d’eau).C’est pas cher… mais il en faut très peu.
    Je vous joins 3 liens pour vous faire une opinion en vous précisant que le premier est issu de chercheurs de l’INRA.
    Le sucre agit en faisant réagir les végétaux (légumes ou arbres fruitiers) pour lutter contre les ravageurs:
    http://www.grab.fr/wp-content/uploads/2010/09/EncartGRAB_ABI_0320102.pdf

    http://agriculture-de-conservation.com/Les-sucres-solubles-une.html

    http://www.gerbeaud.com/bio/sucre-contre-ravageurs-fruits-legumes-inra.php

    Bonne lecture.

    Répondre

Laissez un commentaire (si c'est pour faire de la pub, ne perdez pas votre temps... je ne publierai pas)