Une Décoction d’Ail contre le Mildiou

L’ail n’est pas seulement un condiment excellent pour la santé. En effet, au jardin, il a des propriétés fongiques et insectifuges.

Au potager naturel, comme au verger, l’ail  constitue un traitement très utile.

Ainsi, préparé en décoction, il protège les plants contre de nombreuses maladies cryptogamiques et tient éloigné les “ravageurs”.

L’ail protège des champignons

une décoction d'ail protégera vos plantes du mildiouLa décoction d’ail protège les cultures contre de nombreux champignons pathogènes : mildiou, oïdium, rouille, fonte des semis,  moniliose ou encore la cloque du pêcher.

En préventif, pulvérisez la décoction non-diluée  tous les 3 ou 4 jours, en ayant soin d’atteindre le dessous des feuilles.

En curatif, donc si la plante est déjà atteinte, commencez par supprimer les feuilles malades puis traitez tous les jours pendant au moins 1 semaine.

Contre la fonte des semis, on l’utilisera plutôt en arrosage, au pied.

L’ail éloigne les ravageurs

L'ail maintient à distance les insectesPar ailleurs, grâce à son odeur, l’ail perturbe et tient à distance nombre d’insectes, notamment les pucerons, les chenilles (plutôt efficace avec la piéride du chou) et les acariens.

Dans cette optique, plantez de l’ail un peu partout dans votre jardin.

Vous pouvez également pulvérisez une décoction d’ail non diluée. Répétez l’opération aussi souvent que nécessaire.

Préparer une décoction d’ail

Voici la recette de la préparation :

  • Hachez 500 g d’ail (il est inutile de l’éplucher) ;
  • Mettez dans une marmite et ajoutez 5 litres d’eau ;
  • Portez à ébullition et laissez mijoter pendant 20 minutes ;
  • Laissez refroidir, avec un couvercle, pendant au moins 10 heures ;
  • Filtrez avec un tissu (ou un tamis fin) et transvasez dans votre pulvérisateur (ou dans un bidon en plastique si vous ne l’utiliser pas immédiatement).

Le décoction d’ail ne se conserve pas. Elle doit donc être utilisée rapidement.

Les traitements sont effectués le soir pour éviter toute brûlure.

 

Nous avons vu ici qu’il était possible de protéger vos cultures avec des préparations naturelles.

Mais vous pouvez aussi, dans la majorité des cas, vous en passer…

Comment ?

Tout simplement en faisant les choses comme il convient, dès le départ.

En semant au bon moment, dans de bonnes conditions, avec une fertilisation, des mesures préventives ou encore des arrosages adaptés à chaque espèce légumière… vous mettrez toutes les chances de votre côté pour des cultures saines et productives, naturellement.

Et c’est ce que vous allez maintenant pouvoir découvrir dans Mon Potager au Naturel.

 

 

Cet article vous a été utile ?

Votez (1 à 5 étoiles selon votre satisfaction)

Moyenne des votes : 4.6 / 5. Nombre de votes : 94

Encore aucun vote. Soyez le premier à voter

  • Bonjour Gilles
    C’est une préparation que j’utilise depuis 4 ans avec des résultats plutôt encourageant. Cependant quelques différences dans la méthode et les ingrédients.
    Je ne prépare qu’un litre dans lequel je rajoute, lorsque la décoction est a température ambiante, une cuillère à café de bicarbonate (il va modifier le ph en surface des feuilles et ainsi limiter l’apparition de champignon) et une cuillère à café de savon noir (qui va jouer un rôle de collant, de fixateur).
    Puis je verse cette préparation dans mon pulvérisateur et complète d’eau de pluie jusqu’à 5 litres.
    Je ne l’utilise qu’en curatif.
    Effectivement, cette décoction n’est active que pendant 24 heures.
    Attention, s’il y a des fruits ne pas les consommer avant quelques jour (1 bonne semaine) car ils auront un fort gout d’ail et de savon.

    Cordialement
    Christian

  • j’utilise depuis plusieurs années les HE d’ail. je suis satisfait de cette utilisation par son rôle “insectifuge” et peut être “mycocide” (conte les champignons dont celui responsable du mildiou)
    Plus spécifiquement pour le mildiou je fais une préparation proche de celle de Christian avec HE ail + savon noir + bicarbonate et purin de prêle (ou ortie suivant disponibilité)
    Cette année est bien particulière pour la très forte atteinte par le mildiou sur la tomate. Je suis presque sûr que cette préparation n’a eu que des effets limités …en tous les cas chez moi !

  • Bonjour et merci pour tous ces précieux conseils !
    J’ai traité mes lilas contre l’oïdium avec de l’HE d’ail et plus de souci. Je testerai cette décoction car cette année va être difficile. Avec un peu de chance, cela éloignera également les gastéropodes, innombrables et voraces cette année !

    • pour les “baveux” ce n’est pas garanti… chez moi ils m’ont dévoré une grande partie des piments.
      Le seul remède efficace est….. les aiguilles du pin. (hors tous les produits chimiques dont j’ai horreur !)

  • Après les gros orages et une semaine d’absence, je retrouve mes courges mal en point: les premières feuilles flétries avec des taches jaunes sur le dessus et des points noirs et un voile blanchâtre sur le dessous; est-ce le mildiou ou l’oïdium ? quel traitement? à quelle fréquence? et à quel moment de la journée l’appliquer?
    Merci pour la réponse.

  • Bonjour Gilles,
    Suite à une attaque du mildiou sur mes tomates (tiges et feuilles) j’ai traité plusieurs fois avec de la décoction de prêle et hier avec de la décoction de l’ail sec qui me restait de l’année dernière. Avant ce dernier traitement la maladie semble diminuer, il n’a pas plu depuis 12 jours (sud de Toulouse).
    Ma question est:
    peut on mettre au pied des tomates les restes d’ail filtrés et à la limite peut être en les mettant dans de l’eau et arroser les pieds?
    Merci pour la réponse.
    Bonne journée

    • Bonjour,
      Non, je n’ai jamais testé. Mais il semblerait en effet que l’infusion (pas la décoction) soit efficace en curatif… à vérifier !
      Concrètement :
      – Mettez 150 g de sommités fleuries (ou 200 g de feuilles) de sauge officinale à tremper dans 10 litres d’eau.
      – Portez à ébullition puis laisser refroidir.
      – Filtrez
      – Pulvérisez, sans diluer, après chaque période pluvieuse…
      Cordialement,
      Gilles

  • >