Consoude, Plante Amie du Jardinier Bio

La consoude demeure encore trop méconnue. Pourtant, ses vertus sont nombreuses.

Je pense d’ailleurs que tout jardinier en permaculture devrait cultiver de la consoude, une plante toujours utile dans un potager naturel.

Jugez-plutôt :

  • Le pouvoir fertilisant du purin de consoude est supérieur à un bon compost ;
  • Elle renforce les défenses naturelles des plantes en les revitalisant ;
  • Elle aide à la cicatrisation des tissus blessés.
  • Les abeilles l’adorent (floraison longue de mai à octobre).

Présentation de la Consoude

Consoude de Russie Bocking 14 en fleurs
Jeune plant de consoude Bocking 14 en fleurs

On trouve différentes variétés de consoude.

Certaines sont des hybrides, d’autres des variétés spontanées.

Contrairement à ce que je préconise habituellement, concernant la consoude, je vous recommande fortement de cultiver une variété hybride, à savoir la consoude de Russie.

La consoude de Russie

La Consoude de Russie (Symphytum Peregrinum), est le résultat d’un croisement entre la consoude spontanée d’Europe occidentale (Symphytum officinale)  et sa cousine orientale (Symphytum Asperum).

C’est une plante hybride stérile, ne produisant pas de graines (un avantage par rapport à la grande consoude… comme vous le verrez dans les lignes qui suivent – mais évidemment vous ne trouverez pas de graines de consoude de Russie à semer).

Elle est particulièrement riche en potasse (jusqu’à 14% pour la consoude bocking14).

La consoude de Russie forme des touffes impressionnantes pouvant  mesurer pratiquement 2 m de hauteur.

Son feuillage est très dense.

La consoude de Russie est la plus utilisée par les jardiniers.

La grande consoude

La  Grande Consoude, ou Consoude Officinale (Symphytum officinale) se trouve à l’état spontané en Europe, notamment dans les prairies humides et les sols lourds.

La grande consoude est moins riche en éléments fertilisants que la consoude de Russie, mais contient néanmoins du calcium, de la potasse, du phosphore et des vitamines A et C et surtout B 12.

Elle peut donc être également utilisée au potager.

Mais attention à sa prolifération au jardin (contrairement à la consoude Bocking 14, qui est stérile et ne fait pas de graines, la grande consoude se multiplie naturellement par semis spontanés de graines… et un jardin peut se retrouver très vite totalement colonisé par cette plante envahissante.

Composition de la Consoude

La consoude contient des mucilages, des alcaloïdes, des vitamines, des minéraux, du potassium, du phosphore, de l’azote organique, une huile essentielle…

Cultivez la Consoude

Levée de boutures de consoude de Russie
26 mars 2013 : mes boutures de consoude Bocking 14, mises en terre à l’automne, sortent enfin de terre.

Emplacement : La consoude est une plante vivace très vigoureuse et rejetant très facilement. On lui réservera donc une place en bordure de potager. Elle apprécie particulièrement les sols humides et riches ainsi qu’une situation bien ensoleillée.

Multiplication : la consoude se multiplie aisément par boutures de racines ou encore par boutures de tiges arrachées avec un petit bout de racine. Les boutures peuvent être plantées de la mi-février jusqu’en novembre à au moins 70 cm de distances en tous sens.

Utilisations  de la Consoude au Jardin

Fertilisation :

Sa richesse en azote, en phosphore, en potasse organique et la grande diversité d’éléments minéraux qu’elle contient (bore, cuivre, fer, manganèse, zinc…) font de la consoude la plante idéale pour la fertilisation de la plupart des légumes.

Consoude bocking 14 en fleur
Consoude en fleur en mai 2014

Sa biomasse impressionnante permet jusqu’à 4 coupes par an. A partir du mois de mai, on utilisera son feuillage comme couverture du sol (mulch) pour les cultures gourmandes.

On incorporera ensuite légèrement ce mulch par le binage, fournissant ainsi une nourriture de choix à nos plantes cultivées.

Tout comme pour l’ortie, on pourra également mettre une poignée de feuilles de consoude au fond du trou de plantation des tomates.

La dernière coupe d’automne viendra enrichir le compost ou sera simplement laissée au pied du plant de consoude.

Revitalisation :

Sa richesse en vitamines et en minéraux lui confère un pouvoir revitalisant inégalable.

Les plantes carencées (notamment en azote ou en potasse) pourront être traitées efficacement par une décoction de consoude* diluée à 5 %.

Des arrosages réguliers au pied  avec un purin de consoude* dilué à 10 % favoriseront la croissance des légumes gourmands et renforceront leurs défenses naturelles.

Cicatrisation  :

Comme son nom le suggère, la consoude « soude ». Elle est ainsi capable de régénérer et de soutenir la cicatrisation des tissus blessés.

Pulvérisez du purin de consoude dilué à 5 % sur une plante blessée…et attendez que le miracle opère.

Préparations purin de consoude et décoction de consoude.

Pour les purins comme pour les décoctions, on utilise la plante entière fraîche (feuilles, tiges, fleurs) excepté les racines dans la proportion de 1 kg de plante pour 10 litres d’eau.

Le purin de consoude

Purin de consoude en fermentation
ça mousse, il faut attendre pour utiliser ce purin de consoude…
  • Remplissez un récipient  (en terre, en bois ou en plastique mais en aucun cas en métal) de plantes fraîches (feuilles et tiges fleuries)
  • Complétez avec de l’eau de pluie
  • Couvrez en laissant une légère aération
  • Remuez chaque jour : vous pouvez observer une mousse qui se forme à la surface. Le purin est prêt à être utilisé quand il n’y a plus de mousse (1 ou 2 semaines).
  • Filtrez
  • Diluez le purin de consoude à 5% pour pulvériser et à 10% pour arroser au pied des plantes

La décoction de consoude

  • Mettez les plantes fraîches à tremper (100g pour 1 litre d’eau) pendant 24 h
  • Portez ensuite à ébullition pendant 20 mn
  • Couvrez et laissez refroidir
  • Filtrez avant de pulvériser (dilution à 5%)

 

La consoude est pour moi La plante indispensable dans un potager en permaculture.

Essayez-la, vous sera émerveillé par ses bienfaits.

Sans compter ses vertus médicinales : astringente, cicatrisante, revitalisant…

Où se procurer de la Consoude Bocking 14 ?

B-actif est une entreprise bretonne produisant de la consoude et commercialisant notamment des boutures racinaires de consoude Bocking 14.

Certes, le prix d’achat semble un peu élevé (ce ne sont après tout que des fragments de racines), mais vous pourrez par la suite bouturer la consoude facilement et donc la multiplier à l’infini, disposant ainsi d’un engrais gratuit à vie…

 

Vous pouvez également trouver du purin de consoude prêt à l’emploi ici.

 

Découvrez ma formation vidéo sur la consoude au jardin.

 

 

Cet article vous a été utile ?

Votez (1 à 5 étoiles selon votre satisfaction)

Moyenne des votes : 4.8 / 5. Nombre de votes : 156

    • Bonjour David,

      Merci pour ton commentaire.
      Si tu peux trouver de la consoude de Russie, c’est vraiment l’idéal : biomasse importante, plus riche…

      Bonne soirée

      Gilles

      • ouiiiiiiii! j’en pleure de en avoir , on ma donner un petit ,avant l’hiver ,mais va t’elle pousser , introuvable ,je n’ai jamais vu en fleurs en Belgique

      • Bonjour Nancy. S’il vous reste un plant de consoude de Russie ,je suis preneuse !! Vu toutes ses qualités j’ai envie d’en avoir dans mon jardin ! A combien se montent les frais ? Merci beaucoup. Agnès

        • bonjour !!

          S’il vous reste des plants je suis aussi preneur !
          j’ en ai trouve de la sauvage mais sans intérêt apparemment
          merci
          0681228828

          • J’en ai des petits qui je viens de découvrir dans une jardinière.

            Ce sont des graines qui se sont réveillées tardivement.

            Pas de problème pour vous les donner, mais j’habite à côté de Besançon.

            Serge GRASS

            • Bonjour,
              je vis en Alsace mais mon frère habite à Marchaux à coté de Besançon. Il est d’accord de passer en chercher.
              Aimez vous le vin d’Alsace
              Merci et à bientôt

              • Bonjour,

                Pour le vin d’Alsace bien sur. En ce qui concerne les pieds de consoude,
                les petits ont été donnés dimanche dans le cadre d’un troc de plantes.

                Mais je dispose d’un pied adulte que j’arracherai. Il sera donc
                productif cette année.

                serge GRASS

      • Bonjour, je voudrais savoir ou je peux trouver du plant de consoude,il me semmble que j’ai lu que vous pouviez en fournir, mais moi j’habite en Dordogne c’est peut être trop loin?
        Espérant ne pas vous déranger recevez mes sincères salutations. D MALY

      • Bonjour,
        Je découvre ce matin la « Consoude de Russie ».
        J’habite Avignon.
        Si vous en avez, donnez moi vos conditions, bien entendu.
        Merci.

        Bon dimanche.

        JG Fally.

      • bonjour je serait intéresser par 1 racine de consoude 14 quelqu’un peut il en fournir je suis du département de l allier merci 0682845432

      • OUI OUI BONJOUR NANCY, J’AIMERAI BIEN UN PLANT DE CONSOUDE DE RUSSIE EST CE ENCORE POSSIBLE . JE PARTICIPE A TOUS LES FRAIS D’ENVOI PAS DE PROBLEMES. EST CE ENCORE POSSIBLE??????? HELENE

  • Bonjour Gilles,

    Merci pour ton partage de connaissance, j’ai juste une petite question : Lors de la plantation de tomate, peut-on remplacer l’ortie hachées au fond du trou par de la consoude ?

    Bonne journée et à bientôt
    Yannick

    • Bonjour Yannick,

      Oui, mettre des feuilles de consoude (hachée ou non) au fond du trou de plantation des pieds de tomates est une très bonne chose.

      En effet, la consoude est mieux équilibrée que l’ortie en éléments nutritifs : elle est riche en azote (développement), en phosphore (floraison) et en potasse (grossissement des fruits).

      Tu peux également mettre un peu des deux (ortie et consoude), voir également un peu de prêle (contre le mildiou et autres champignons).

      Bonne journée,

      Gilles

  • Bonjour Gilles,
    Très bon article, bien documenté, complet et très intéressant. Bravo ! Je n’ai pas eu l’occasion de tester la consoude dans le trou de plantation des tomates cette année, en 2013 je vais y remédier !
    A très bientôt,
    Aurélien

  • La consoude je la connais bien au jardin depuis 10 ans je ne fais pas de purin mais je m’en sert en paillage au pieds de mes rosier et au potager au fond de mes trou pour tomate aubergine et poivrons en association avec l’ortie .

    très bonne article sur cette plante qui a beaucoup de qualité .

    mais il faut préciser qu’il faut bien choisir son emplacement car les racines a pivots sont très profonde elles peuvent aller jusqu’a2m50 a 3 mètres de profondeur. donc changement de place très difficile.

  • Article très intéressant. j’ai voulu planté de la consoude dans mon jardin, mais je n’ai pas réussie à la faire tenir. Ayant déménagé je recommencerais l’expérience dans mon nouveau jardin et pendant la création de mon nouveau potager. Les beignets de consoude, c’est merveilleusement bon….

    • Bonjour Hélène,

      Merci pour ton commentaire et bonne chance pour tes prochaines plantation de consoude…

      Pourrais-tu partager avec mes lecteurs ta recette de beignets de consoude ? ça serait très sympa de ta part !

      A bientôt,
      Gilles

  • Bonjour, Gilles article très intéressant qui m’a fait découvrir une plante que je ne connaissait pas. Au vu de toute ces vertus j’ai bien envie d’en planter. Mais sait tu ou pourrais-je trouver des graines?

    Merci pour ce partage de connaissances.

    • Bonsoir Pascaline,

      Merci pour ton commentaire.
      Les semis de consoude sont délicats. Aussi, ça m’intéresserait de savoir comment tu t’y prends…et si ça a marché.
      Merci de nous tenir au courant

      Gilles

  • j’ai de la consoude de russie dans mon jardin,achtée chez semailles,en Belgique il y a 4 ans.J’ai 3 pousses par an,je l’utilise en purin pour arroser au pied de mes tomates.elle est trés efficace et les restes de purin vont au compost.De plus,c’est une plante decorative qui pousse partout.

      • ne pas semer de consoude celle que tu trouve a semer c’est de la consoude oficinale moins bonne que booking 14 mais surtout se resème toute seule donc si tu veut en avoir plein le jardin c’est celle-la qu’il faut) moi j’ai acheté du booking 14 a la ferme de sainte-marthes 10 pieds 40 euros tous repris ce que je voudrais savoir si il faut la couper a ras avant l’hiver merci TEX

        • Bonjour Tex,

          Oui, tu peux la rabattre avant l’hiver (et enrichir le compost ou des buttes avec les feuilles coupées), mais ce n’est pas indispensable (les feuilles faneront toutes seules) avec le froid)
          De toute façon, de nouvelles pousses démarreront au printemps.

          Cordialement,
          Gilles

  • Bonjour Gilles, en lisant ton article, je réalise que j’ai beaucoup de chance car la consoude « envahit » mon jardin ! J’ose à peine avouer qu’avant, je pensais que c’était des mauvais herbes… Elle pousse toute seule, au bord de la rivière et sur une petite butte ! Je ne connaissait pas tous ses pouvoirs. Merci !

  • Ca fait des années que je me bat contre le liseron…S’il a des vertues, j’aimerais bien les connaître…peut-être une réconciliation en vue?

    • Bonjour Marylène,

      Voilà justement un exemple particulièrement intéressant !
      Etant difficile de présenter les bienfaits du liseron en quelques mots, je prépare très vite un petit article à ce sujet…Vous serez surprise !
      A très bientôt,
      Gilles

  • bonjour amis (e) jardinistes
    un astuce contre le vent : « Consoude » en 2em utilité
    planter a distance de 80cm des pieds de consoude
    vous aurez une très bonne protection contre les vents dominants de votre jardin (hauteur pouvant atteindre 1m20)

  • Bonjour Gilles – Après avoir lu tes articles et commentaires, je me suis décidé ce matin à acheter un pot de consoude chez un maraicher. Puis je avoir quelques conseils pour repiquer ces trois pieds ??

    • Bonjour James,

      Je ne vois pas bien quels conseils te donner en plus de ceux figurant dans l’article : dans le choix du lieu d’implantation (que ce soit un plant ou une bouture revient au même), il est important de considérer le fort développement futur(en hauteur et en largeur) de la consoude.
      Je te suggère donc de planter en bordure de ton potager.
      S’agissant de plants, creuse un trou au moins 2 fois plus large que tes pots et intègre y une bonne poignée de compost mûr…
      Plante et arrose bien. Mais si comme chez moi, il doit faire très chaud dimanche et lundi, attends plutôt mardi soir pour planter…les pluies devant arriver mercredi et arroser naturellement tout ça).

      A bientôt,
      Gilles

  • Bonjour,Gilles
    Quel site merveilleux pour un jardin naturel et une alimentation saine. Habitant sur les coteaux nord Ardèchois je ne trouve pas de consoude sauvage. J’utilise déjà depuis de nombreuses années le purin d’orties et cette année la prêle.Fumier et compost maison.J’ai cherché en jardinerie et toujours rien trouvé.Aujourd’hui il me semble avoir trouvé une plante ressemblant mais pas sur de moi. A quelle époque fleurie la consoude. Merci
    Xavier

  • bonjour ,je crois que dans toutes les fetes des plantes l’on trouve des godets,beaucoup de pépiniéristes en vendent car c’est un article assez demande,vu qu’il y a de la demande,c’est une plante a la mode avec les jardins » bio »

  • Bonjour Gilles,

    J’aurais voulu ton avis concernant la consoude officinalis que l’on m’a vendu en jardinerie alors que je recherchais de la booking 14.
    J’ai un petit potager et je redoute d’y introduire une espèce envahissante que je n’arriverai plus à maitriser genre pissenlit. Cela va t’il être le cas avec l’officinalis ?

    Autre sujet : déposerais tu du BRF sur de la terre truffée de limaces grises comme cette année en Savoie ?

    merci a toi Marie

    • Bonsoir Marie-Claire

      A ma connaissance seule la variété grandiflorum, avec des stolons de plus d’un mètre, est réellement envahissante.
      Pour la consoude officilale, évites de laisser monter à graines ainsi que les passages de motoculteur (qui peuvent multiplier les bouts de racines…), il n’y aura pas de problème d’envahissement.
      Les limaces ne passent pas l’hiver (elles ont déjà pondu), le BRF n’y changera rien…

  • salut Gilles merci pour ce que tu nous partage tes connaissances , je suis aussi à la recherche d’informations. J’aimerais savoir si la consoude et l’ortie pousse en Afrique et particulièrement en Côte d’Ivoire? Et savoir si ce sont de vrais atouts que je pourrais utiliser dans mon projet agricole qui est quand même d’une grande étendue?

  • Bonjour,

    Je mène des recherches sur la labellisation bio, je sais que le purin d’ortie n’est pas autorisé. Qu’en est-il exactement ? Est-il possible d’utiliser l’ortie en simple mulch par exemple ? En est-il de même pour la consoude ?

    Merci

    • Bonjour Malcolm,

      A ma connaissance, c’est la commercialisation et la l’apologie (le présent article par exemple est parait-il hors-la-loi !) de ces produits naturels qui sont interdites, pas leur utilisation…
      Mais, bon, ça change tout le temps et une grosse mobilisation est en cours pour faire reconnaître ces produits inoffensifs…
      Et pour être tout à fait franc, interdits ou pas, je n’en ai rien à faire ! Je continuerai d’utiliser des préparations à base de plantes, si bon me semble…

      Cordialement,
      Gilles

  • Bonjour
    Chez nous j’ai la consoude a fleur Blanche , qu’est qui a de différence entre consoude sauvage et consoude cultivée ,pourquoi les fleurs sont rouge sur les photos ,et la vallée de la Dyle au centre de la Belgique ,son Blanche ,je ne trouve pas dans mes document .
    Bon Lundi
    Jacky

  • Bonjour Gilles,
    Je confirme. Le semis de consoude est difficile et très aléatoire. J’ai semé un paquet entier de graines de consoude officinale dans un coin du jardin un peu sauvage il y a 2 ans. 1ère année rien, 2ème année rien et cette année, 2 petits plants sont apparus. Je n’y croyais plus :o)

  • Bonjour à tous le monde
    Suite a un lien de ces dernières semaines, je suis aller en ramasser pas mal pour étaler sur les sol de mes futures tomates.
    Avec ta recette de purin, je vais essayer .
    Merci pour le partage
    Christian

  • Bonjour Gilles
    Moi aussi, j’ai de la consoude à fleurs blanches dans le pré de mes chevaux, qui serait, semble t-il de la consoude officinale. A part ses qualités qui seraient moindres, y-a-t’il des différences dans l’apparence ? Pour les recettes, il suffit d’aller sur le blog « Sauvagement bon » , il y a de quoi se régaler.
    http://sauvagement-bon.blogspot.fr/search/label/consoude
    Merci pour tous vos articles forts utiles et je salue votre courageuse opposition aux différentes interdictions des plantes sauvages.
    Solidairement.

    • Bonsoir La Bocagère,

      Les différentes variétés de consoude ont en effet des différences d’apparence : feuilles plus ou moins épaisses ou allongées, fleurs de différentes couleurs (blanches, bleues, violettes…).
      Mais la différence principale réside dans la teneur en potasse, la blocking 14 étant la plus riche.

      Cordialement,
      Gilles

  • Je suis surpris de lire que les graines de consoude poussent mal.

    J’ai fait des semis et j’ai produit une quantité impressionnante de pieds. Les graines étaient de ma production, je les avais prélevées sur un premier pied que j’avais acheté.

  • Super site. Merci. Pouvez-vous me dire comment savoir si j’ai une consoude de Russie, officinale ou autre ? En effet j’en ai acheté un petit plant (qui est devenu gros dans mon jardin) sur une foire aux vivaces il y a 2 ans, mais il n’y avait pas son nom.
    Merci de me dire si je peux la reconnaitre et comment.
    Françoise

  • Bonsoir Gilles et merci pour toutes les explications données sur votre site, je viens d’aller faire une cueillette de consoude, je connaissais visuellement cette plante sans en avoir le nom ni les applications, et a ma surprise j’en ai trouvé deux , l’une a fleurs blanches et l’autre a fleurs violettes, est ce la même variété?

  • Bonjour à tous.
    Suis un p’tit nouveau ici, me suis inscrit à l’instant.
    Dommage que je n’ai lu les avis de certains, ça m’aurait évité de commander des graines de consoude sur la toile. Vais probablement les recevoir aujourd’hui ou demain.
    Je réside depuis peu en Creuse, mais j’ai beau chercher, pas encore rencontré de la consoude sauvage.
    Elle doit se cacher à mon approche………………….
    Je viens de préparer un bout de terrain pour accueillir ces graines, je vous tiendrai au courant pour sa bonne ou mauvaise volonté de pousser.
    En tout cas, merci de vos précieux conseils.

      • Bonjopur Gilles,
        J’ai lu l’article sur la consoude de Jenny. Elle y fait de la pub sur la Bocking 14 de chez B-actif.
        En mars, j’en ai commandé un sachet de 10 boutures que j’ai plantées sitôt reçues. Un mois plus tard, ne voyant rien venir, j’ai envoyé un courriel au fournisseur qui m’a dit d’attendre encore pour voir sortir la consoude. Un mois après, toujours rien. J’écris de nouveau et le fournisseur me répond, le 16 mai, qu’il va m’envoyer un autre sachet la semaine suivante.
        Aujourd’hui 2 juin, toujours pas de consoude, ni au jardin, ni dans ma boite à lettres. J’ai même écrit à Jenny pour lui faire part de mon mécontentement mais pas de réponse.
        Je sais que tu n’y es pour rien, Gilles, mais que faut-il penser de cela? Y a-t-il d’autres cas que tu connaîtrais?
        Amicalement.
        Yvon.

  • Génial ! Dans mon pré où il y avait de la consoude à fleurs blanches, à poussé juste à côté de la consoude à fleurs violettes.
    C’est assez étonnant, est-ce qu’il y a une modification qui s’opère sur la variété blanche ? C’est la 1re année que je le constate.
    J’en ai prélevé quelques pieds pour replanter dans mon potager, j’espère qu’ils vont reprendre.

  • Bonjour,

    Ayant découvert les vertus de la consoude de russie,
    j’en ai trouvé des plants en godets sur http://www.aromantique.fr
    J’en ai planté mi-avril, elle a déjà bien poussé, j’ai déjà enlevé les premières feuilles.
    Ma question à ce jour, puis-je faire secher les feuilles pour en faire des décoctions plus tard, idem pour le purin?
    Merci d’avance.

  • Bonjour Gilles

    Je viens de recevoir une très belle racine de consoude de 30 cm contre des graines de bardane géante.
    – Comment doit-on couper cette racine pour en faire plusieurs tronçons ou éclats de racine.
    – Es-ce une bonne période pour la replanter ?
    Merci d’avance

    • Bonjour David,
      Il faut simplement couper, avec un sécateur ou un coupe-branche selon le diamètre, de petits tronçons de 5 cm de long environ.
      Les boutures racinaires sont plantées à plat à 5-7 cm de profondeur dans une terre bien préparée, à au moins 60 cm de distance.
      En principe, on peut planter toute l’année, mais les meilleurs périodes sont septembre/octobre et le printemps… cela dit, mieux vaut la planter rapidement que laisser le tronçon racinaire se dessécher.
      Cordialement,
      Gilles

  • Bonjour Gilles,
    A la fin de l’hiver j’ai reçu d’un site d’échange deux petit bouts de racine de consoude blockling 14 que j’ai mise en godet puis replanté en pleine terre,aujourd’hui la mate est énorme,j’ai testé les boutures de hampe florale,résultat 100% de réussite,voici comment je procéde,couper des tronçons d’un mérithalle,enlever la feuille inférieure et couper la feuille supérieure en ne laissant qu’un cinquiéme,mettre en godet et arroser réguliérement.
    Cordialement;

    • Merci Gilles pour ce partage très intéressant.
      Petite définition utile au passage : le mérithalle est un terme botanique désignant l’intervalle qui existe entre deux nœuds ou entre deux insertions de feuilles sur un rameau.
      En l’occurrence, il faut bien sûr couper après les feuilles…
      Petite question : de combien enterres-tu la bouture ?
      Je vais aussi tenter l’expérience !
      Amitiés,
      Gilles

  • Je coupe en dessous de la feuille inférieure et au dessus de la feuille supérieure,enterré au trois quart dans mélange de terre franche sablonneuse et de compost mur tamisé ou de terreau,puis mettre les godets à mi-ombre,arroser réguliérement.
    Amitiés,
    Gilles

  • Bonjour Yvon,

    Les avis sont partagés à ce sujet.
    Les anciens n’hésitaient pas à amender leurs terres avec de la suie…
    Seulement, on a pu établir depuis, qu’outre des résidus carbonés, la suie de bois contenaient des dioxines ainsi que des métaux lourds (les 2 à des taux variables).
    Donc, personnellement, je m’abstiendrais.

    Amitiés,
    Gilles

  • Je demeure au Québec Canada et je voudrais me procurer de la consoude booking14 , en Amérique je n’en trouve pas ,mais par chez-vous ,il me semble en avoir en quantité, comment puis-je m’en procurer.

  • Bonjour à tous,

    Je voudrais savoir si l’un d’entre vous aurait un morceau de racine de consoude booking14 à donner, je paierai évidemment les frais d’envoi.
    Merci à vous

  • Beaucoup d’études évoquent l’aspect toxique de la consoude? est ce que ce caractère est il prouvé?
    et si c est positif, est ce que son utilisation sous forme de purin peut transmette la toxicité au fruit (tomates…..)

    Merci

    • Bonjour Raymond,

      Alors la consoude contient en effet un alcaloïde toxique pour le foie en cas de consommation quotidienne prolongée… il est donc déconseillé d’en ingérer au quotidien.
      Cela dit, il faudrait en consommer des quantités énormes, et donc au quotidien, pour que cela nuise réellement à la santé. D’ailleurs, les solanacées (donc tomates, pommes de terre, aubergines, poivrons…) contiennent elle-même un alcaloïde (la solanine)…
      Comme tout aliment, la modération est donc de mise…
      Quant à une éventuelle dangerosité due à des traitements au purin de consoude, l’alcaloïde, s’il est encore présent dans le purin – ce dont je ne suis pas certain – sera de toute façon tellement dilué que sa toxicité serait absolument infime… vous pouvez donc consommer des tomates traitées à la consoude sans risque (je ne dirais pas la même chose des tomates traitées à la bouillie bordelaise et autres insecticides…). Tout est relatif…

      Cordialement,
      Gilles

  • Bonjour Gilles, passionnant votre site, merci pour tous ces partages ! Je débute avec mon potager, du coup je me pose une question à laquelle vous pourrez peut-être répondre : peut-on pallier avec de l’ortie et / ou de la consoude ? Ces plantes poussent à fond partout autour de mon jardin, du coup c’est tentant !

    • Bonjour Doria,

      Oui, et c’est même une très bonne chose : l’ortie apportera notamment de l’azote (favorable au développement des plantes) et la consoude est particulièrement riche en potasse (favorable à la floraison mais aussi à une bonne maturation des fruits et la formation des tubercules par exemple).

      Apportées en paillage, ces plantes libéreront progressivement les éléments nutritifs et les oligo-éléments qu’elles contiennent, les mettant ainsi à disposition des cultures.

      • Whaou, génial ! Grand merci Gilles pour cette réponse si rapide ! Il n’y a donc qu’à se baisser pour trouver de merveilleuses ressources pour le jardin… et pour nous même !

  • Bonjour Gilles, savez-vous quelles sont les vertues médicinales de la consoude et sous quelle forme l’utiliser?
    Mon potager vous remercie d’avance pour vos conseils! J’ai planté ma consoude à l’ombre l’an dernier dans l’endroit le plus humide du jardin et elle se porte à merveille.

    • Bonjour Alexandre,

      Comme dit en fin d’article, la consoude est astringeante, cicatrisante, revitalisante…
      Elle s’utile en externe (notamment en cataplasme) ou en interne… mais ce n’est pas le sujet de ce blog et dépasse mes compétences (même si je l’utilise personnellement, je ne permettrais pas de donner des conseils à ce sujet)…
      Je vous suggère de taper « utilisations médicinales de la consoude » dans votre moteur de recherche… vous saurez tout !
      Bon dimanche
      Gilles

  • bonjour Gilles, j’ai de la consoude replanter , mon mari l’a achetée l’année dernière en Bretagne, je l’ai mise le long du grillage et j’ai une rangée de plus de 10 m de consoude qui a bien fleurie et bien étoffée ce côté qui donne sur un chemin rural et un ruisseau … j’habite à proximité de Dreux et à la fin du 78 . mais je viens vers vous pour un conseil , cette année à part les fines herbes dans un bac surélevé, j’ai pas fait de jardin car j’ai des rats et j’ai peur d’y mettre les pieds , ils me bouffent toutes les plantations faites en automne , j’ai un mimosa et d’autres arbustes qui périssent et même la rhubarbe , les feuilles ont poussées au printemps et là tout est raplapla , je sais pas quoi faire ça m’énerve , j’ai pris un petit chien un terrier pour me rassurer afin de sortir de ma maison mais j’ose plus aller près du grillage où j’avais fait des plantations , nous sommes clôturé sur 5 côtés , les côtés voisins nous avons mis de la haie , ça pousse bien sauf deux sont restés petits , un côté champs avec un chemin de terre et petit talus derrière le grillage, un côté chemin rural avec ruisseau et bien sur devant une entrée … je voudrai que mon mari plante de l’autre côté du grillage des plantes répulsives pour que les rats et autres rongeurs aillent voir ailleurs , j’ai bien du tourteau de ricin dans des seaux hermétiques au garage mais j’ai peur pour mon toutou , on m’a dit que si mes arbustes et jeunes arbres périssent c’est les rats qui bouffent les jeunes racines , malgré les décrets pour les Maires d’Eure et loir d’obliger de faire du nettoyage contre les rats , notre maire ici ne fait pas grand chose , nous avons du attendre un an avant qu’il fasse tondre les chemins communaux pour vous dire au lieu de voir la campagne , nous avons vu que des grandes herbes où toutes ces bestioles s’en donnent à cœur joie! que me conseillerez vous de planter et pour la rhubarbe que faire , merci pour vos conseils .

    • Bonjour Astrid,

      On est pas vraiment dans le sujet de cet article…
      Je vous invite à consulter celui-ci : https://www.un-jardin-bio.com/rongeurs-au-jardin-potager-bio/
      Gardez bien le tourteau de ricin à l’abri de votre chien ; ils sont attirés mais ça peut leur être fatal !
      Par contre, je soutiens totalement cette gestion écologique de la campagne mise en place par votre maire… la campagne, ce sont aussi des grandes herbes et des « bestioles » qui s’en donnent à coeur joie !
      Cordialement,
      Gilles

      • je sais qu’on est pas dans le sujet , pour la consoude j’ai mis mon département au cas où qq’un en recherche dans le coin . mais suis pas d’accord quand vous parlez de gestion écologique du Maire , il y a hautes herbes et hautes herbes celles derrière chez moi dépassent le grillage et je ne vois même plus les couchés de soleil y a que ça de beau dans le village , ici les gens se plaignent , vous arrivez à la sortie du village au stop , vous traversez la chaussée à l’aveuglette même les trottoirs sont impraticables , les villages aux alentours sont bien plus propres sur ce le 14 juillet le Maire aura de ma part tous les reproches il s’en fou il n’habite même pas dans le village…. pour ce qui est du tourteau de ricin oui je fais très attention , une graine est mon petit chien est tombé dessus, tout ça parce que j’ai voulu ranger le garage et le mettre dans des seaux hermétiques , j’ai eu le temps de crier , j’ai pu lui retirer de sa gueule mais le véto a préféré que je l’emmène en urgence , il en a eu dans la salive du coup deux jours sur surveillance chez le vétérinaire. Mon mari veut vider les seaux dans les tranchées du muret qu’il est entrain de faire avant de recouvrir de terre mais j’ai peur qu’il aille gratter ou alors plus de jardin pendant qq mois . Dans tout ça je sais même pas quoi faire pour protéger mes plantations et ma rhubarbe alors ? mille excuses pour votre post sur la consoude , j’aurai du séparer mon commentaire

          • merci Gilles j’ai lu le lien . pour moi propre c’est un village où y a de la verdure mais soit tondue, que le Maire fasse son travail de gendarme pour exiger aux habitants de tailler leurs haies qui donnent sur les trottoirs et enlever les chardons , qu’il y ai des espaces verts c’est beau , c’est bio mais entretenues sans pour autant employer des désherbants , pour les rats il a le droit à faire appel à un dératiseur , y en a un qui est venu constaté , il peut rien faire sans son accord et comme on était pas encore clôturé il a pu rien faire chez nous . Vous ne seriez pas content si votre voisin laisse son terrain en friche avec des chardons et autres plantes en fleur et que c’est la seule chose que vous voyez et qui pousse depuis les fenêtre de votre living et pour prime des trous à rats … Merci de m’avoir écouté et pour vos liens

            • C’est mon voisin qui n’est pas content de la partie de mon potager laissé volontairement en friche !
              Pour moi la diversité végétale (donc aussi sauvage) et animale est essentielle. Continuons à vouloir dominer la Nature… et bientôt, celle-ci n’embêtera plus personne, car végétaux et animaux sauvages auront disparus de notre planète.
              Par exemple, il y a de moins en moins de rapaces… Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il y a de moins en moins de petits rongeurs, donc leur nourriture se raréfie.
              Bonne journée,
              Gilles

  • la grande consoude est aussi très efficace pour les humains;en effet un ami de mon fils qui débardait avec des chevaux de traits dans les bois dans les Ardennes belges a reçu un coup de pied d’un de ses chevaux,sa jambe était fracturée.Il a cherché(et trouvé!) de la consoude non loin de là ,en a fait un cataplasme et a continué sa journée…sa jambe a guéri sans plâtre et sans arrêt de travail (c’était un vieux « druide » dur à cuire!!!)

  • Bonjour Gilles .
    J’utilise aussi la consoude que je cultive ,je l’ai acheté comme étant de la booking 14 , mais en est ce vraiment .
    Elle ne se ressèmepas ,j’en suis sur mais par contre elle trace au point a en devenir envahissante ,et je n’ai jamais lu que quelqu’un avait ce souci .
    Alors booking 14 ou pas booking 14 ?

      • Merci Gilles
        C’est vrai , tu l’as bien écrit ,ça m’a échappé .
        Par contre j’ai deux pieds plantés sous des arbrisseaux ,dans un environnement plutôt sec qui ne s’étalent pas ,je les arrosent seulement au centre afin de contenir leurs expansion .
        Bon jardinage .

  • Je recherche de la Consoude (officinale ou Bocking 14) !!!
    Je me déplace sur les départements 30(Gard), 84(Vaucluse), 26(Drôme) et 34(Hérault).

    Pardon, voici mon mail pour contact:
    patrix.mg100@yahoo.fr

    Merci de votre aide à Tous.
    Patrick

  • Bonjour Gilles,
    Merci pour tous vos articles fort intéressant, sans oublier les commentaires qui aide à mieux faire.
    Chez moi j’ai de la consoude sauvage qui pousse au bord de la rivière et j’en ramasse régulièrement pour en faire du purin qui je l’avoue est très bénéfique pour mes légumes.
    Je viens dans refaire mais pouvez vous me dire, s’il vous plait, comment faire pour la conservation pour le printemps prochain.
    Ensuite comment faire sécher de la consoude sans qu’elle devienne noir, j’aimerai l’utiliser pour le printemps, celle dans ma prairie n’ayant pas encore poussé.
    depuis que je connait cette plante j’en suis fane, une merveille de la nature.
    Merci et à bientôt

    • Bonjour Besnard,
      Conservez le purin (au préalable bien filtré) dans un récipient en plastique fermé hermétiquement, dans un endroit plutôt frais et à l’abri de la lumière… mais un purin perd inévitablement une partie de son efficacité avec le temps.
      Je ne vois pas comment sécher la consoude sans qu’elle devienne noir… et à mon avis, il ne restera pas grand chose de feuilles de consoude séchées après plusieurs mois.
      Bonne journée,
      Gilles

      • Bonjour,
        Pour ma part j’ai fait sécher ma dernière coupe d’automne à plat dans des cagettes, conservée ensuite dans des sacs en papier brun. Elle n’a pas noirci. J’ai pu ainsi faire une première tournée de purin au printemps, avant que les nouvelles feuilles ne soient prêtes à couper. Et mes plants de tomates en godet en ont profité avant même leur plantation.

  • bonjour.
    quelle est l’ utilité de la consoude en paillage? Sa dégradation, séchage… va apporter un plus au légume paillé ou bien ni plus ni moins qu’un paillage de n’importe quelle nature?

  • Bonjour.
    J’ai lu que le purin d’orties riche en azote était un bon fortifiant pour les légumes-feuilles. Quand on arrose un plant de blette par exemple c’est quelle quantité environ après dilution bien sûr. (25cl, 5l ????)
    J’ai aussi lu que la consoude était fortifiant pour légumes-fruits. Quand est-il des légumes-racines? Par exemple j’ai semé pour la 1è fois des radis d’hiver violet. J’aimerais leur donner un ptt coup de pouce mais que me conseillez-vous? J’ai aussi des capucines tubéreuses qui ont du mal à se développer cette année!!!
    Merci d avance

    • Bonjour Anna
      Les choses ne sont en fait pas aussi simples…
      L’azote, élément principal pour le développement de la végétation, est utile aussi pour les légumes fruits ou racines, mais plutôt en début de végétation… et la consoude sert par exemple notamment à la formation des pommes de salades ou de choux.
      Il n’y a pas non plus de quantité « type »; car dépendant non seulement de la plante elle-même (un plant de tomate par exemple n’a pas les mêmes besoins qu’un plant de blette), de son développement (stade), du sol (carences éventuelles), de la fertilisation organique apportée (ou pas).
      Bref, je ne peux développer tout cela ici… et c’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai rédigé un guide complet (voyez ici)
      Cordialement,
      Gilles

  • >