Test Comparatif Fertilisation Bio sur Salades et Choux

Comme je l’ai déjà évoqué lors d’un précédent article, j’ai décidé d’effectuer des tests comparatifs de fertilisation biologique.

Le premier de ces tests porte sur une culture de salades et de choux en plein champ.

Fertilisations testées

Engrais DCM utilisé pour le test des salades
Engrais DCM utilisé pour le test des salades et choux

Nous  allons donc comparer l’engrais DCM Potager* avec les produits suivants :

  • compost maison
  • engrais Biomazor 4 8 10 S que j’utilise régulièrement pour les cultures de salades
  • arrosage au purin de consoude
  • aucun apport

* L’engrais organique DCM Potager titre à 7% d’azote, 7% de phosphore et 10% de potasse.

Il est composé de vinasse de betteraves, poudre de cornes, poudre d’os, poudre de scories, poudre de plumes, poudre d’os dégélatinés, sang desséché, poudre de viandes.

Il s’agit donc d’un engrais à priori relativement équilibré mais peut-être, à mon goût, un peu riche en azote (notamment pour ce qui concerne les choux…)

Protocole et suivi de culture

Les jeunes plants de salades qui serviront pour le test
Les jeunes plants de salades qui serviront pour le test

Rappelons le protocole pour ce test comparatif de fertilisation. Les conditions de culture sont donc identiques pour chacun des engrais testés :

Pour ce test j’ai choisi d’utiliser 5 variétés de salades (batavia Merveille de Vérano, laitues à couper blondes et rouges, laitue pommée Reine de Mai et laitue grasse Sucrine) et 1 variété de chou cabus (Pointu Coeur de boeuf)

Les salades et les choux ont été semés le 21 mars 2015 sous serre. Les choux ont été repiqués en godets individuels le 9 avril 2015.

Les choux et les salades sont en place...
Les choux et les salades sont en place…

La terre a été préparée  au cultivateur (canadien) et les salades ainsi que les choux ont  été plantées en pleine terre sur la même planche de culture le 25 avril 2015.

Le 28 avril, j’ai sarclé entre les lignes avec mon cultivateur à roue.

5 mai 2015 : désherbage sur les lignes de culture avec mon sarcloir oscillant à manche. Je remarque un développement plus avancé sur les choux avec DCM (mais plus d’altises ? ce qui ne m’étonne pas compte tenu d’un taux d’azoté élevé alors que ma terre est bien pourvue en cet élément)… je n’observe par contre pas de différence visible à ce stade sur les salades.

Un goutte à goutte a été mis en place et une première irrigation effectuée le 12 mai (auparavant il y a eu des pluies régulières).

16 mai 2015 : les salades ayant été fertilisées avec l’engrais DCM sont maintenant à l’évidence plus avancées que les autres, avec notamment une pomme se formant déjà sur la variété Reine de mai (ce qui n’est pas le cas avec les autres modes de fertilisation). Suivent celles fertilisées avec le Biomazor et le compost (pas de différence notable entre les deux) puis celles n’ayant subi aucune fertilisation (les arrosages à la consoude n’ont pas encore été effectués). Pour ce qui est des choux, même remarque que le 5 mai (plus développés avec DCM mais plus d’altises…)

18 mai : un premier arrosage au purin de consoude (dilué à 10%) est effectué aux pieds des salades et choux sur la partie test concernée.

22 mai : pulvérisation de purin de consoude dilué à 5% sur tous les plants.

25 mai : observations des laitues pommées :

Les laitues fertilisées avec DCM sont déjà bien pommées
Les laitues fertilisées avec DCM sont déjà bien pommées
... tout comme celles fertilisées avec du Biomazor.
… tout comme celles fertilisées avec du Biomazor.
Celles fertilisées au compost commencent juste à pommer.
Alors que celles fertilisées au compost commencent juste à pommer…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et celles arrosées il y a peu à la consoude ou n'ayant bénéficié d'aucune fertilisation ne se sont pas encore.
Et celles arrosées il y a une semaine à la consoude ou n’ayant bénéficié d’aucune fertilisation ne le sont pas encore.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultats

29 mai : premières récoltes de laitues pommées et Sucrines

laitue-pomméeLes premières laitues pommées et Sucrines sont récoltées le 29 mai… je commence par celles fertilisées avec DCM, elles sont belles et bien pommées.

Mais celles fertilisées par d’autres moyens, mais également celles non fertilisées, suivent de très prêt. A ce stade je constate que les salades « DCM » sont légèrement en avance sur les autres (de l’ordre de 3 à 7 jours…).

Première récolte de laitues pommées Reine de Mai
Première récolte de laitues pommées Reine de Mai

Au delà de cette notion de précocité (s’expliquant par la teneur élevée en azote de l’engrais DCM), toutes les salades sont belles et indemnes de maladies…

Les laitues à couper (les blondes commencent à monter… avec la chaleur de ces derniers jours) et les batavias (qui commencent à pommer) sont également bien développées, et ce sans différence notoire entre les différentes fertilisations.

Aussi, pour des cultures de salades, et partant d’une terre dont la fertilité est régulièrement entretenue par des apports de matières organiques (compost, fumier, BRF, paillage, engrais verts), on peut se poser la question de l’utilité réelle d’une fertilisation complémentaire, quelle qu’elle soit…

A suivre…

 

  • Bonjour Gilles,
    Je suis désolé pour ta boite de vitesse, mais surtout pour les problèmes que cela engage.
    Je ne te commanderai pas ton livre « Mon potager au naturel » puisque je te l’ai déjà acheté.
    Mais je t’affirme, Gilles, que je ne regrette pas cet achat car je t’avoue que je le déguste chaque ligne avec bonheur, petit à petit, et chaque mot que je lis remplit mon puits d’ignorance.
    Encore merci, Gilles, pour tout ce que tu fais pour moi.
    Amitiés.
    Yvon.

  • Oui je me souviens que j’avais réagis sur l’article à l’époque et voilà que ça pousse 🙂
    C’est très bien détaillé et tes conseils sont très généreux
    Merci pour tous ce que tu fais

  • Bonjour à tous,
    J’utilise en plus du fumier(du commerce) mis à l’automne (environ 1kg/m² soit 10t/ha) un engrais organique 4-7-7-2 (le 2est du MgO) de chez Gamm vert (le magasin est à côté de chez moi!) et j’ai remarqué qu’au fil du temps, la fertilité de mon sol (argileux ) s’améliore.
    Gilles, connais-tu ce fertilisant?