Les altises, ou puces de terre

Avec la canicule, les altises s’en donnent à coeur joie.

C’est en effet dans ces conditions particulièrement chaudes et sèches que cet insecte prolifère.

Avec une bonne vue (les altises mesurent moins de 5 mm), vous pourrez peut-être observer ces petites bêtes sautant comme des puces de choux en choux par exemple.

Mais leur présence est surtout caractérisée par des feuilles criblées de petits trous…

Avant de voir comment éviter les dégâts d’altises sur nos cultures, commençons par faire un peu mieux connaissance avec cet insecte.

Présentation de l’altise

L’altise (sous-famille des Alticinae) est un petit insecte coléoptère mesurant de 1.5 à 5 mm selon l’espèce.

Il existe différentes espèces, de taille et de couleurs variables, mais ayant pour points communs :

  • des pattes arrières très développées, leur permettant de faire de longs sauts, d’où leur surnom de puces de terre.
  • de longues antennes, utiles pour repérer leurs mets favoris
  • des ailes, cachées sous des élytres, qui leurs permettent de parcourir plusieurs centaines de mètres pour aller déguster ces mets…

Chaque espèce a sa plante-hôte (ou son espèce de plante-hôte).

Voici les principales espèces sévissant dans les potagers France, et plus largement en Europe :

Altise des crucifères ou altise du chou

(Phyllotreta nemorum)

Altise (Phyllotreta-nemorum)
Altise du chou, ou altise des crucifères

Mesurant 3 ou 4 mm, avec une carapace noire et striée de large bandes jaunes. Elle s’attaque principalement aux plantes de la famille des crucifères (brassicacées aujourd’hui…) : choux, radis, navet, roquette, colza, moutarde…

Altise du colza

(Psylliodes chrysocephala)

 

Altise du colza
Source : Article Altise du colza de Wikipédia en français (auteurs)

Sa carapace est bleu-noire et brillante. L’adulte mesure entre 4.5 et 5 mm. Bien que préférant le colza, elle apprécie aussi les autres plantes de la famille des crucifères.

Altise de la betterave

(Chaetocnema_concinna)

Altise de la betterave
Source : Article Chaetocnema concinna de Wikipédia en français (auteurs)

Mesurant moins de 2.5 mm, avec une carapace foncée, légèrement verdâtre. Elle s’attaque aux betteraves, blettes, mais aussi à l’oseille ou même aux épinards.

Altise de la pomme de terre

(Psylliodes affinis)

Altise de la pommes de terre
Source : Article Psylliodes affinis de Wikipédia en français (auteurs)

Munie d’élytres jaune-paille et mesurant 2 ou 3 mm, elle s’attaque au feuillage des pommes de terre et plus rarement aux autres solanacées (tomates, aubergines, poivrons).

Quels sont les dégâts causés par les altises sur nos cultures ?

Dégâts d'altise
Dégâts d’altises

Les altises apprécient les situations chaudes et sèches (ce qui nous servira plus bas).

Aussi, les « attaques » sont surtout observables en plein été.

Mais elle peuvent commencer dès le printemps (plus ou moins tôt en fonction de la météo) et durer jusqu’à l’automne (ça varie là aussi en fonction du temps, mais aussi de l’espèce).

L’altise ronge les feuilles de ses plantes hôtes, les criblant de petits trous arrondis.

Les  pommes (choux pommés) ou les inflorescences (choux-fleurs, choux brocolis, choux Romanesco) peuvent également être atteintes.

Lorsqu’elles sont virulentes ces attaques auront pour conséquences :

  • une fragilisation de la plante (les tissus étant sérieusement endommagés, la feuille peut finir par sécher)
  • un développement perturbé (moins de surface foliaire saine = moins de photosynthèse)
  • des récoltes amoindries, et surtout dépréciées (végétal plus très présentable… même si il demeure parfaitement comestible)

Comment protéger vos cultures des altises ?

En préventif

  • Favorisez la biodiversité au sein de votre jardin, en implantant des haies (pour les oiseaux ou les hérissons notamment), en creusant une mare (afin d’y accueillir des batraciens, friands d’altises), en installant des tas de pierres (reptiles) ou encore tout simplement en préservant des zones sauvages…
  • Maintenez le sol frais, notamment avec un bon paillage, mais aussi en arrosant (tôt le matin ou tard le soir) éventuellement plus souvent qu’à l’accoutumée si le temps est propice à une prolifération d’altises
  • Plantez des fleurs répulsives (souci, cosmos) ici et là dans votre potager
  • Plantez des salades en association avec les choux, navets, radis
  • En préventif, si les conditions sont propices, pulvérisez une décoction de fleurs de tanaisie
  • Placez, au sein des cultures sensibles, des branches de plantes répulsives comme le genêt ou le romarin notamment
  • Placez un filet de protection anti-insectes, à mailles très fines (2 mm)

Comment éloigner les altises des cultures ?

  • Arrosez le feuillage des plantes sensibles soit avec un jet en fine pluie (les altises iront voir ailleurs, mais reviendront quelques heures plus tard… recommencez jusqu’à les décourager) », soit avec un jet plus agressif (le message est d’emblée plus clair… mais évitez de le faire sur des plantes fragiles)
  • Pulvérisez une décoction de fleurs de tanaisie
  • Pulvérisez du purin non dilué d’absinthe (préparé de préférence avec des feuilles sèches)
  • Arrosez avec un purin de feuilles de choux, dont voici la recette :

 

Purin de feuilles de choux
  • Dans un récipient en plastique, mettez à macérer 3 kg de feuilles fraîches bien colorées dans 10 litres d’eau
  • Couvrez en laissant une aération
  • Remuez chaque jour jusqu’à disparition des bulles
  • Filtrez
  • Arrosez au pied avec le purin dilué 5 fois (c’est à dire 1 litre de purin pour 5 litres d’eau) tous les 3 ou 4 jours tant que vous voyez des altises (ou de nouveaux dégâts)

 

Et chez vous, vos cultures sont-elles atteintes ?

Comment réagissez-vous ?

Avez-vous des astuces ou recettes à partager ?

S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
thérèse
thérèse
19 juillet 2022 18 h 31 min

bonjour monsieur Dubus et merci pour vos conseils judicieux; pour ma part, je plante chaque année une mini haie de tagètes le long du potager ,en plus des bourraches ,soucis et capucines qui complètent la protection des légumes j’ai un joli potager fleuri!

Arlette
Arlette
16 juillet 2022 16 h 59 min

Les feuilles des tomates cerises sont pleines de trous ,jusqu’à laisser seulement la nervure centrale sont-ce des altises ou des thrips? Cependant les tomates sont belles.Qu’il est difficile de jardiner quand on ne sait pas.Merci pour vos conseils Mr Dubus.

Audrey
Audrey
16 juillet 2022 9 h 01 min

Mes Saules sont dévorés par des altises depuis 3 ans jusqu’à les tuer. Désormais j’en ai aussi sur mes navets jusqu’à empêcher toute récolte. J’en suis à ma 4eme tentative 😥 la décoction de feuilles de sureau fonctionne plutôt bien mais ce n’est qu’un répulsif. J’ai remarqué aussi qu’elles adorent les capucines, du coup je les éloigne un peu des plans sensibles. Bonne canicule à tous et merci monsieur Dubus 😉

Dernière modification le 26 jours il y a par Audrey
manu
manu
18 juillet 2022 16 h 02 min
En réponse à  Audrey

bonjours à tous. Chez moi les choux il n’en reste que 3 sur 10, troués et séchés – trop tard. Merci pour l’info Gilles. c’est la première fois chez moi !!!!