Soins des arbres fruitiers, vignes, arbustes à baie

Après la récolte des fruits et la chute des feuilles, l’automne est la période appropriée pour les soins préventifs efficaces sur le long terme.

Le badigeon des troncs et charpentières des arbres fruitiers, la pulvérisation après la chute des feuilles de la vigne et de l’ensemble de la ramure des fruitiers sont des mesures indispensables pour assurer la santé et l’équilibre de l’appareil végétatif.

On distingue trois mélanges à vocation différente, dont la consistance varie en fonction de l’usage :

  1. Le badigeon épais pour le tronc et les charpentières, avec une brosse
  2. L’enduit à pulvériser, plus liquide
  3. L’enduit épais pour la cicatrisation des plaies de taille

 

Composition

  • bouse de vache, sans paille
  • argile ( kaolin ) à  délayer au préalable dans de l’eau pour en faire une sorte de pâte à crêpes
  • petit-lait ou lait écrémé

On peut ajouter de la décoction de prêle, des minéraux divers ( cendre, lithothamne, basalte, permanganate de potassium) pour combattre les mousses et lichens.

 

Cet article est extrait du livre « Guide Pratique pour l’Agriculture Biodynamique » de Pierre Masson.

 

    • Bonjour Marie-Christine
      Le badigeon est à utiliser également par tous les arbustes à baie ( framboisiers, groseillers, mûriers etc etc …
      C’est un traitement efficace sur le long-terme
      Bonne journée

  • Merci pour cet article!
    Certes les soins préventifs sont essentiels et mieux que les soins curatifs qui sont souvent plus coûteux et moins sûrs. Alors pour préserver nos plantes il vaut mieux utiliser des décoctions ou des purins à base de plantes au lieu de pesticides et insecticides chimiques.

  • Une précision:
    Dans la composition du badigeon, il ne faut pas mélanger soufre et Permanganate de potassium. Il serait préférable d’utiliser ce dernier à part pour combattre mousse et lichens

    • Bonsoir Stéphanie,
      Le matériau noble est la bouse de vache élevée au foin et à l’herbe.
      Vous pouvez certes utiliser votre propre fumier ( sans paille donc ramassé à l’extérieur ) en y ajoutant TOUS les ingrédients cités dans l’article pour compenser l’absence de bouse de vache.
      Veillez à bien humecter votre fumier d’âne qui est moins aqueux que la bouse vache.
      Cordialement