La Culture de l’Ail

L’ail est une plante vivace, dont la floraison est rare sous nos climats.

L’ail parfumera nombre de plats et ses vertus médicinales sont nombreuses.

Il a donc toute sa place dans un potager naturel.

Classification Botanique

L’ail (Allium Sativum) appartient à la famille des Liliacées du genre Allium.

On distingue l’ail d’automne (ail blanc, ail violet) de l’ail de printemps (ail rose).

L’ail d’automne sera planté d’octobre à novembre et donnera de meilleurs rendements que l’ail de printemps (planté en février-mars).

L’ail de printemps se conserve mieux que l’ail d’automne.

Ail – Conditions de Culture

Si l’ail est résistant au gel il craint par contre les excès d’eau. En conséquence, en sol humide on le cultivera sur butte.

Le paillage est à envisager prudemment pour cette culture (risques de pourritures si le temps est humide…).

Ses besoins en nutriments sont faibles.

En sol suffisamment riche, on évitera toute fumure. Dans le cas contraire, un apport modéré de compost bien décomposé sera suffisant. Les matières organiques fraîches, non compostées sont à proscrire.

Un complément riche en potasse (cendres, vinasse de betteraves, patenkali) en cours de culture favorisera le développement des têtes.

Comment planter l’ail ?

Plantation des caïeux (ou gousses) :

Pour obtenir des têtes garnies de nombreux caïeux, il est recommandé de planter l’ail dans une période s’étalant de 5 jours avant la pleine lune jusqu’au jour suivant celle-ci.

En revanche, si votre objectif est plutôt d’avoir de grosses gousses (mais forcément moins nombreuses sur une tête), privilégiez plutôt les jours racines, en lune descendante ou montante (les biodynamistes sont divisés à ce sujet… les 2 sont donc possibles).

Choisir les gousses extérieurs des têtes d’ail pour la plantation pour obtenir de grosses têtes. Les gousses intérieures pourront servir de semences destinés à la production d’aillet (ail frais en tige récolté à partir de mois d’avril).

Planter les gousses  la tête en haut, à 2 ou 3 cm de profondeur en lignes distantes de 20 à 25 cm et à 10-12 cm d’écartement sur la ligne.

Quelles cultures associer à l’ail ?

L’ail se cultive traditionnellement en ligne de cultures. Ce qui facilite la plantation et l’entretien.

Mais vous pouvez aussi tout à fait le cultiver de façon “éparpillée” (c’est à dire un plant d’ail ici et là, isolé au sein d’autres cultures), ou en lignes alternées, par exemple avec les fraisiers (perturbe les insectes et protège de maladies cryptogamiques comme la rouille, le botrytis ou le mildiou par exemple), des carottes (effet répulsif pour la mouche de la carotte), des salades ou autres cultures ne s’étalant pas trop.

L’ail aurait également des effets bénéfiques pour les cultures de pommes de terre. On peut donc en mettre en bordure de planches de pommes de terre (mais suffisamment éloigné, sans quoi l’ail risque d’être étouffé).

On déconseille par contre les cultures de pois ou de haricots à proximité.

Entretien d’une culture d’ail

Tant que la culture n’est pas paillée, il convient de sarcler entre les lignes et de biner sur la ligne de culture.

Les arrosages ne sont pas utiles (sauf sécheresse extrême).

Ne pas butter.

Récolte et conservation de l’ail

Récolter l’ail par temps sec, de fin juin à août, quand le feuillage est à moitié desséché.

Laisser ressuyer sur le sol pendant 2 ou 3 jours avant d’en faire des tresses qui seront suspendues idéalement au grenier.

L’ail ainsi stocké supportera des gelées jusqu’à -15°C et aromatisera vos plats jusqu’à la prochaine récolte.

 

 

Suivi de ma culture d’ail en image

14 novembre 2012 : l’ail blanc a bien démarré (gousses plantées le 26 septembre).

 

 

Ma culture d'ail le 20 mars 2013
Culture d’ail le 20 mars 2013

 

 

Ail au 20 avril 2013
Ail au 20 avril 2013

 

41 commentaires au sujet de “La Culture de l’Ail”

  1. Bonjour Gilles,
    Merci pour tous tes partages.
    Je suis dans la Drôme, et je m’intéresse petit à petit à mélanger à mes 1000 m2 de vignes de raisin de table qq cultures maraîchères.
    Je voulais planter de l’ail dans mes rangs de vignes (répulsif mildiou), mais j’ai entendu par ailleurs que l’ail serait sensible à l’oïdium, aurais-tu des infos à ce sujet ?
    Merci !
    Julie

    Répondre

Laissez un commentaire (si c'est pour faire de la pub, ne perdez pas votre temps... je ne publierai pas)