5 Fleurs Utiles au Potager

Dans un potager naturel, les fleurs ne sont pas seulement décoratives mais participent également de cet équilibre naturel indispensable à la bonne santé des plantes cultivées. Certaines sont mêmes comestibles…

J’ai donc choisi de vous présenter dans cet article 5 fleurs particulièrement utiles au potager bio :

La Bourrache (Borrago Officinalis)

bourrache, fleurs jardin permaculture

Implantation

La bourrache est une annuelle qui a la faculté de se ressemer naturellement. On privilégiera donc un emplacement en bordure du potager, de préférence dans une zone bien ensoleillée.

Culture de la bourrage

  • Semer la bourrage à partir de février (en godet à l’abri) puis jusqu’en mai (directement en pleine terre);
  • Éclaircir les semis directs, biner et pailler;
  • Arroser en périodes sèches.

Pourquoi cultiver de la bourrache  ?

  • De par sa floraison généreuse et prolongée, la bourrache attire de nombreux insectes pollinisateurs. Elle est notamment très appréciés des abeilles.
  • La bourrache agit comme répulsif pour les limaces et escargots.
  • Ses multiples fleurs étoilées variant du bleu au mauve sont du plus belle effet décoratif.
  • Comme vu plus haut, la bourrache se ressème spontanément. Vous pourrez donc bénéficier naturellement chaque année d’un superbe parterre fleuri.
  • Les fleurs de bourrache sont comestibles, elle agrémenteront vos salades. Les feuilles peuvent également se consommer à la manière des épinards.

capucine jardin naturel

La Capucine (Tropaeolum majus)

Implantation

Selon l’espace disponible, choisissez des variétés naines ou grimpantes.

Culture de la capucine

  • Semis la capucine de février à avril, en poquet en place ou en godet pour repiquer 1 mois plus tard.
  • Récolter les graines matures pour les ressemer.

Pourquoi cultiver  la capucine  ?

  • Les capucines attirent les pucerons.  En cultivant des capucines en bordure de potager, les pucerons y trouveront refuge, délaissant ainsi vos cultures légumières.
  • Les fleurs sont également comestibles en salade.

La lavande (Lavandula angustifolia)

Ilavande jardin permaculturemplantation

La lavande est une  vivace appréciant les terres bien drainées ainsi qu’une exposition ensoleillée. On l’implantera de préférence en bordure de potager.

Culture de la lavant

  • Semer la lavande directement en place au printemps dans une terre bien ameublie et suffisamment drainée.
  • Planter de février à novembre à 60-80 cm de distance.
  • Désherber et pailler au pied.
  • Tailler les fleurs pendant ou en fin de floraison.

Pourquoi cultiver  de la lavande   ?

  • La lavande est mellifère et attire donc de nombreux insectes pollinisateurs.
  • Les fleurs de lavande peuvent également être utilisées en infusion.

Le Souci (Calendula officinalis)

souci permacultureImplantation

Le souci est ‘une annuelle idéale pour les cultures dérobées.

Culture

  • Semer les soucis en avril-mai pour une floraison à partir du mois de juin.
  • Semer en  début de l’automne pour une floraison plus précoce.

Pourquoi cultiver  le souci ?

  • Le souci éloigne les pucerons. Sa culture est conseillée au voisinage des tomates et des choux.
  • Il est  réputé pour repousser les nématodes… mais rien n’est prouvé à ce sujet.
  • Le souci est utilisé pour les soins du corps (calendula).
  • Les fleurs de souci sont également comestibles.

Les Tagètes (Tagetes sp.)

Ce genre comprend de nombreuses espèces annuelles d’une trentaine de centimètres environ. L’une des plus connues de ces espèces est l’œillet d’Inde.

Implantation :

Les tagètes  sont parfaites pour les cultures dérobées, au pied des tomates, concombres ou autres plantes à fort développement.

Culture des tagètes

  • Semer les tagètes en avril-mai, en poquet  ou à la volée en place
  • Semer en godet pour une plantation 1 mois plus tard.
  • Récupérer les graines pour les ressemer  .

Pourquoi cultiver  des tagètes  ?

  • Les racines de tagètes sécrètent une substance inhibant la croissance des nématodes, sources de gros dégâts dans les cultures.
  • Les tagètes peuvent également être cultivées comme engrais vert.

 

Toutes ces fleurs, et bien d’autres, ont une utilité certaine au potager.

Mais, pour réussir naturellement vos cultures potagères, il convient surtout de mettre en place des pratiques adaptées à votre environnement (sol, climat, matériaux à disposition…); des techniques efficaces que vous pouvez découvrir dès maintenant dans Mon Potager au Naturel.

 

29 commentaires au sujet de “5 Fleurs Utiles au Potager”

  1. Bonjour Gilles,
    Ton article sur les 5 fleurs utiles au potager est très intéressant. C’est mon premier potager et je suis en jardin partagé depuis mai 2020. J’ai mis des soucis et des œillets d’inde, mais l’année prochaine je rajouterai de la bourrache et des cosmos.

    Répondre
  2. Bonjour Gilles,
    Je suis en Martinique, sur une zone humide (car il y a aussi des zones sèches) ,j’aimerais savoir si la bourrache pourrait éventuellement être implantée?. La lavande et la capucine on oubli (test désespérant avec la capucine!)…, je fais en ce moment un essai avec le souci en période sèche (qui n’est pas vraiment sèche vous l’aurez compris!). Concernant les Tagètes, si je ne m’abuse, elles correspondent aux oeillet d’inde qui marchent bien par ici. J’aurai aimé trouver des fleurs endémiques d’ici mais il n’y a guère d’études à ce sujet.

    Merci pour ta réponse. Juliette

    Répondre
  3. J’oubliais la tapissante et pratique houttuynia ou coriandre vietnamienne, la verveine d’Argentine à l’étonnant goût de chewing-gum mentholé, une plante au goût de coca-cola, la mertensia à la saveur d’huitre , la délicieuse menthe bergamote … et les viandes et poissons cuits en papillote dans des feuilles de figuier (j’en fais aussi des apéritifs, comme avec mes fleurs d’œillets etc).

    Répondre
  4. J’ai aussi des comestibles comme certaines variétés d’ hémérocalles (la day lily jaune), fuschias … les bulbes de glaïeuls et crocus pour safran, les rizhomes d’iris le sont aussi, je crois : à vérifier ! les papyrus souchet, les châtaignes de terre, les “haricots” des arbres de Judée, les feuilles de tilleul (en farines à rajouter à celle de blé, en salade), les épis des joncs (voir sur le blog Monotarcie de Geispe) ……………. on déguste bien sûr les siliques, fleurs des choux, radis, navets ……………… je mets des pétales de soucis entre mes orteils, ça soulage les irritations : mais je signale les utiles chaussettes et chaussures à orteils séparés, voir sur internet !

    Répondre
  5. Un grand merci, Gilles, pour cet article,…qui tombe bien, je les ai toutes au jardin!!!! Plus sérieusement, c’est toujours un plaisir de te lire. Bon WE à toi

    Répondre
  6. Bonsoir Gilles
    je suis jeune permaculteur je vais mettre de la consoude et les fleurs que tu as publié ….aurais tu d’autres fleurs à communiquer. ….
    Merchi

    Répondre

Laissez un commentaire (si c'est pour faire de la pub, ne perdez pas votre temps... je ne publierai pas)