Entretenir ses Buttes Vivantes à l’Automne

C’est l’automne, que dois-je faire avec mes buttes lasagnes (ou autres formes de buttes vivantes) ?

Cette question revient de façon récurrente. Nous allons donc essayer aujourd’hui d’y voir un peu plus clair.

Mais avant d’en venir à l’entretien des buttes, il est essentiel de se poser une première question :

Dans quel état de décomposition est ma butte vivante ?

Ma butte est-elle parfaitement décomposée, c’est à dire ayant un aspect de terreau ?

Les matériaux qui la composent sont-ils au contraire encore à l’état brut ou pas totalement décomposés ?

Observez, plongez la main dans la butte… et commencez par répondre à cette première question.

Vous avez répondu à la première question ?

Nous pouvons donc maintenant passer à l’entretien proprement dit de la butte…

Comment entretenir sa butte vivante ?

Mais, avant de rentrer dans les questions pratiques, il faut encore se poser une nouvelle question, à savoir à quoi est destinée ma butte de culture : vais-je planter des plants élevés en pépinière ou bien vais-je y semer directement  ?

Je prévois de planter dans la butte vivante des plants élevés en pépinière

On peut envisager de planter dans une butte qu’elle soit bien décomposée ou non. Mais de cet état découleront les apports automnaux.

La butte est bien décomposée

Cette butte était bien décomposée. Je l'ai recouverte de feuilles mortes pour l'hiver.
Cette butte était bien décomposée. J’y ai ajouté une  couche de BRF, puis une autre de compost. Je l’ai enfin recouverte de feuilles mortes pour l’hiver.

Si la butte est déjà considérablement aplatie, on la renouvellera pour ainsi dire complètement, en y apportant successivement des couches de matériaux verts et de matériaux bruns, comme pour la constitution d’une nouvelle butte (à l’exception des cartons et de la première couche de branchages grossiers). Voir ici la constitution des buttes.

Si la butte est encore élevée, nous pourrons nous contenter d’y ajouter une couche de matériaux verts et une couche de matériaux bruns.

Dans les 2 cas, on recouvrira le tout d’un paillage protecteur pour l’hiver.

La butte est peu décomposée

Butte insuffisamment décomposée. Je vais y ajouter des orties, feuilles de consoude et du BRF
Butte insuffisamment décomposée. Je vais y ajouter des orties, feuilles de consoude et du BRF

L’objectif devra être alors d’accélérer ce processus de décomposition.

Comment ? en y intégrant notamment des matériaux verts afin de favoriser la montée en température et relancer ainsi la décomposition. L’ortie est particulièrement recommandée : mais un BRF de jeunes branches, des feuilles de consoude, des herbes vertes fraîchement coupées ou encore des feuilles de poireaux ou autres résidus de récoltes ou déchets de cuisine seront bienvenus.

On apportera ces matériaux en couche de 5 à 10 cm puis on recouvre d’un bon paillage pour l’hiver (feuilles mortes, paille…).

Je prévois de semer directement dans une butte vivante

La butte devra être déjà suffisamment décomposée à l’automne pour envisager d’y semer au printemps suivant.

Dans cet objectif, on se contentera d’apporter par dessus la butte un mélange de terre de jardin et de compost bien mûr puis de recouvrir le tout d’un bon paillage (paille, BRF ou feuilles mortes).

Ce paillage sera simplement écarté pour semer directement au printemps suivant.

Je suis un adepte des cultures associées et je veux aussi bien semer que planter

Là encore, la butte devra être suffisamment décomposée pour pouvoir y semer directement.

On procédera donc comme ci-dessus.

 

Il va sans dire qu’il ne s’agit ici que de ma façon de voir les choses… or il existe autant d’approches que de jardiniers ; Vos remarques, suggestions et partages d’expériences sont toujours bienvenus !

 

Pour un Potager Fertile, cliquez ici

 

S’abonner
Notification pour
guest
14 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
NATHALIE
NATHALIE
17 mai 2022 12 h 54 min

Bonjour, ce printemps, j’ai réalisé un potager réalisé en lasagnes dans des pots plus ou moins grands (certains font 80 l). Dans mon jardin, il y a deux noyers et je voudrais savoir si je peux utiliser les feuilles à l’automne pour reconstituer ma lasagne ? Merci. Nathalie (de Lalinde)

NATHALIE
NATHALIE
17 mai 2022 17 h 42 min
En réponse à  Gilles le Jardinier Bio

Oui il fait très chaud ces temps-ci. Un petit tour ce matin et un autre à l’instant et effectivement, ça suffit pour avoir chaud même avec un petit vent. Merci pour votre réponse. J’avais lu cet article mais je pensais qu’il fallait d’abord les composter. Du coup, je peux les mettre directement de l’arbre à mes bacs ? D’habitude je les laisse se dégrader au sol avec les noix qui sont mauvaises et régalent les écureuils. Ce printemps, j’avais ramassé quelques feuilles et branchage dans les sous-bois mais je n’aurai pas à le faire. Bonne soirée

NATHALIE
NATHALIE
17 mai 2022 18 h 58 min
En réponse à  Gilles le Jardinier Bio

Merci. Oui, je n’ai pas été claire, excusez-moi. Effectivement, je voulais les mettre directement dans les bacs à l’automne et elles se décomposeront directement. Bonne soirée

Maude
Maude
4 mai 2020 23 h 12 min

Bonjour, nous avons créé une lasagne de printemps et avons planté nos légumes. Doit on continuer à entretenir la lasagne avec de la tonte ? Car elles ont commencé à s’affaisser.
Merci beaucoup

Ass. Renseignements Généreux
Ass. Renseignements Généreux
18 octobre 2016 20 h 31 min

J’ai laissé mes salades, choux, radis (dont je mangeais les siliques, petites feuilles et fleurs) monter en graines : des plants de 2m de haut et de large ! qui ont fait de l’ombre, empêché les oiseaux et papillons d’atteindre mes légumes, servi de perchoirs aux escargots que je n’avais plus qu’à cueillir. Tout ça a ressemé et j’ai en ce moment des parterres très serrés de petites pousses excellentes en mescluns, et qui empêchent les mauvaises herbes de sortir.

Betina
Betina
19 novembre 2015 20 h 56 min

Je me lance pour la première fois dans le potager et ce, grâce à votre blog! J’en ai acheté des bouquins mais jamais, je n’ai eu l’information de base… merci Gilles, ce blog est génial!

En néo que je suis, j’ai évidemment des questions.
Avant l’été, sur une parcelle de 25 m2, j’ai arraché les chiendents à la houe pour revenir à la terre. Ensuite, j’ai bâché tout l’été dans l’objectif que plus rien ne pousse jusqu’à ce que je trouve le temps de semer une belle pelouse. Oui mais tout ça, c’était avant de connaître votre blog! Nous voilà en novembre et hyper motivée, J’ai décidé de réaliser des bacs en rectangle de 2,50*1.20m. Je souhaite les préparer pour le printemps.

A quelle étape de la butte lasagne dois-je commencer sachant que je suis revenue à la terre? A l’avenir, quand j’attaquerai une autre parcelle, je commence la butte lasagne dès le début, au carton! 😉 Merci d’avance!

Agathe
Agathe
8 novembre 2015 18 h 46 min

J’imaginais juste qu’avec ton expérience, tu aurais pu trouver une idée géniale permettant aux feuilles de se déposer toutes seules sur la butte 🙂 !!
Je n’ai pas encore tenté les buttes lasagnes car pas équipée pour produire tous les matériaux nécessaires, mais cela ne devrait plus tarder.
Merci encore pour ton article.

Agathe
Agathe
8 novembre 2015 18 h 21 min

Coucou,
quand je vois ta butte recouverte de toutes ses feuilles, je me demande comment tu ramasses tout ça ? au râteau ? 😉

14
0
Participez aux discussions sur ce sujet !x