Fientes de poules au potager

Vous ne savez que faire des fientes de poules ? Recyclez ces déjections de manière utile.

Les fientes de poules constituent en effet un fertilisant naturel de qualité pour nos cultures potagères.

Notez dès maintenant que certaines précautions sont nécessaires pour leur utilisation.

Nous y reviendrons plus bas. Mais commençons déjà par distinguer fientes et fumier :

  • Les fientes sont de simples déjections. Les fientes de poules peuvent être utilisées après déshydratation ou compostage.
  • Le fumier est un mélange de déjections et de litière (paille, broyat ou autre).

Les fientes de poules, un engrais naturel très riche

Les fientes de poules sont riches en azote (4 %), en phosphore (3 %), en potassium (2 %) et en d’autres nutriments essentiels pour les plantes.

Elles constituent ainsi un excellent engrais naturel pour le jardin… à condition de ne pas négliger certains inconvénients :

  • Ayant une teneur élevée en azote, les fientes de poules risquent de brûler les racines des plantes si elles sont apportées en quantités excessives ou mises directement en contact avec les racines.
  • Les fientes de poules peuvent contenir des pathogènes tels que la salmonelle ou E. coli qui peuvent contaminer les plantes et les légumes.

Pour limiter ces risques, nous aurons recours à 2 procédés : la déshydratation ou le compostage des fientes.

Mais avant cela, vous devrez les récupérer…

Récupérer les fientes de poules

S’il n’y a pas de litière dans le poulaisser (s’il y en a une, voyez la partie sur l’utilisation du fumier), le plus simple et pratique, pour récupérer les fientes dans le poulailler, consistera à déposer des cartons sous les perchoirs.

Vous pouvez également les récupérer avec des gants, ou une pelle, que ce soit dans l’enclos ou dans le poulailler.

Nous allons maintenant distinguer 2 types d’utilisation :

  • Les fientes déshydratées, comme engrais à action rapide ;
  • Les fientes compostées, comme engrais à action lente mais plus durable.

Fientes déshydratées, un engrais à action rapide

Déshydrater les fientes de poules

Stockez les fientes dans un seau, à l’abri. Il est également possible d’exposer le seau au soleil afin que les fientes sèchent plus rapidement.

En quelques semaines, les fientes seront déshydratées.

Brisez-les, par exemple avec un pilon…

Vous disposez maintenant d’un engrais complet à utiliser avec précaution…

Comment utiliser les fientes déshydratées ?

Rappelons déjà que les fientes de poule sont très riches en azote.

Or, un excès de cet élément rendra vos cultures plus fragiles et sujettes aux attaques de pucerons notamment.

Même si ces cultures apprécieraient cet apport d’azote, évitez d’utiliser des fientes de poule sur les cultures à feuilles comestibles comme la laitue, la mâche, les épinards, etc., car, comme nous l’avons vu précédemment, elles sont susceptibles de contenir des bactéries dangereuses pour la santé.

Pour cette même raison, ces fientes ne doivent pas se retrouver en contact direct avec des parties consommables de légumes.

Aussi, n’en apportez pas pour des légumes racines

Et, par précaution, n’apportez pas non plus ces fientes déshydratées alors que des fruits (tomates, concombres, courges, melons, etc.) sont déjà formés.

Par ailleurs, même si le risque est moindre avec des fientes déshydratées qu’avec des fientes fraiches, mieux vaut éviter un contact direct de cet engrais azoté avec les racines des plante, qui risqueraient alors de “brûler”.

Concrètement, je vous recommande donc d’épandre une “pincée” de cet engrais, seulement en début de culture, au pied de plantes gourmandes (légumes fruits), mais à distance raisonnable (15-20 cm de la base) afin d’éviter qu’il n’entre en contact avec les racines. Vous pourrez l’incorporer par un léger griffage.

Il est également possible de l’incorporer avant la mise en place des cultures (par exemple 15 jours avant), mais avec toutefois quelques risques (relatifs) de brûlures des racines (vous ne pourrez pas maîtriser la proximité des fientes avec elles…).

Fientes compostées, un engrais naturel à action durable

La solution la moins risquée consiste à utiliser les fientes en les intégrant à un compost végétal (dont elles vont favoriser le processus de décomposition, tout en l’enrichissant en éléments minéraux) ou en les compostant à part pour obtenir ainsi un compost fortement azoté.

Compostez les fientes de poule pendant au moins 6 mois avant de l’utiliser comme engrais.

Au moins 1 mois avant de mettre en place des cultures, épandez le compost de fientes de poules, à raison de 1 ou 2 kg par m², uniformément sur le sol en le mélangeant légèrement avec le sol à l’aide d’une Grelinette, de la Campagnole, ou d’un râteau.

Ce compost aura certes un effet moins rapide que des fientes déshydratées, mais il agira plus longtemps. Et c’est à mon sens une solution plus sage.

En respectant ces conseils, vous pouvez utiliser les fientes de poules comme un excellent engrais naturel pour votre potager et améliorer la croissance et la qualité de vos plantes.

Le fumier de poules, un amendement bénéfique pour le sol

fientes +litière = fumierLe fumier de poules constitue un amendement utile pour la vie et donc la fertilité du sol :

  • Le fumier de poules peut aider à améliorer la structure du sol en l’aérant et en le rendant plus perméable à l’eau.
  • Le fumier de poule contribue à augmenter la teneur en matière organique du sol, ce qui améliore sa fertilité à long terme.
  • Les nutriments contenus dans le fumier de poule favorisent la croissance des plantes et augmentent leur résistance aux maladies et aux ravageurs.

Toutefois, outre les mêmes risques que pour les fientes (brûlures des racines et présence possible d’agents pathogènes) s’il n’est pas composté, notez que le fumier de poules peut dégager une odeur forte pouvant incommoder les personnes vivant à proximité du jardin.

Apport de fumier de poules frais (non composté) à l’automne

Le fumier de poules frais peut-être apporté directement en automne sur les parcelles libres de cultures.

Un tel apport automnal favorisera la vie du sol tout en constituant une couche protectrice pendant l’hiver.

N’hésitez pas à recouvrir le fumier de poules par exemple avec des feuilles mortes, un matériau carboné favorable à la production d’un humus stable. Et cela limitera les odeurs tout en accentuant la protection du sol.

Au printemps suivant, le fumier sera normalement bien décomposé, donc sans risque sanitaire pour les cultures. Si ce n’est pas le cas, évitez d’implanter des légumes feuilles ou racines sur les planches de culture concernées.

Apport de fumier de poules composté au printemps

Le fumier de poules, parfaitement composté (il doit alors ressembler à du terreau), pourra être apporté sur les planches de culture au printemps. Ceci à raison d’un ou deux kg au m².

Ce compost animal fournira les éléments minéraux nécessaires au bon développement de cultures gourmandes pendant toute la saison.

 

Une autre approche consiste à permettre aux poules d’aller dans le potager (avec des précautions si vous ne voulez pas voir vos cultures dévastées…) ou dans le verger. Mais c’est là un autre sujet, dont nous parlerons bientôt.

Je vous invite à poser vos questions, ou à partager votre expérience, dans les commentaires ci-dessous.

S’abonner
Notification pour
guest
25 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Julia
Julia
3 avril 2023 7 h 20 min

Bonjour, mes questions sont très naïves et stupides. Mais je n’en ai pas d’autres, et ceux-ci sont très dérangeants, car je ne suis pas un jardinier très expérimenté. J’ai des poulets et j’essaie de faire du compost, mais je fais quelque chose de mal et
1 – Les excréments restent les excréments ne deviennent qu’un peu de “pâte à modeler” même après 2 ans.
2- J’essaie aussi de ramasser les déchets végétaux de la cuisine et j’ai remarqué que dès que j’y rajoute des excréments de poulet, les vers de terre disparaissent du bac à compost.
3 – N’a jamais vraiment reçu de compost terreux depuis des années. Même au fond du bac à compost il y a toujours des résidus pas tout à fait “recyclés”. Qu’est-ce qu’un manque d’eau ? Est-ce que je suis trop pressé et consomme-t-il trop tôt? Est-ce que il y a un résultat que je ne tourne jamais les couche dans un bac? Combien de temps faut-il mettre pour obtenir un compost de structure ressemblant à de la bonne terre – 3 ans, 5 ans ?
4 – Est-il encore possible d’utiliser des excréments non décomposés mais âgées de 1 -2 ans autour du périmètre des pommiers ?
5 – Que se passe-t-il si, lors du remplissage de lits de 50 cm de haut dans une serre à tomates, on dépose ces mêmes excréments de poulet non décomposés mais âgées de 1-2 ans mélangés à des déchets de cuisine végétaux non décomposés ? Je comprend bien que dans un premier temps, cela donnera de la chaleur aux couches, mais ensuite les tomates recevront-elles trop d’azote et, par conséquent, développeront-elles leur feuillage, mais pas les fruits ?
Merci d’avance pour votre réponses

Région
Luxembourg
Dernière modification le 5 mois il y a par Julia
Julia
Julia
3 avril 2023 12 h 12 min
En réponse à  Gilles le Jardinier Bio

Merci beaucoup, je vais lire tout votre site, et encore une fois je vous remercie me calmer car j’ai eu peur que les fientes même âgée puisse bruler les racines des arbres. Dans la serre je fait petit couche de reste du jardin: les petit bois, les reste des plantes, j’ajoute les fientes, la terre de sol du jardin ( chez moi elle est très argileux et pourquoi j’essaye de la améliorer en faire un composte), et juste après je mets un coche de 15-20 cm de terreux des sacs acheter dans un boutique. Mais maintenant je me calmer et je sais que les racines n’allons pas se bruler mais j’ai toujours les soucis avec les tomates et futures fruit même plutôt les soucis ” esc-que je vais avoir les fruits ou je vais avoir que les feuilles parce que les tomates vont grandir et racines aussi et les racine finalement vont prendre beaucoup des choses dans les fientes?”. Être un jardinier peu expérimenter = avoir toujours beaucoup des soucis justifiés et surtout injustifiés))))

Anne-Marie
Anne-Marie
19 mars 2023 20 h 47 min

Bonjour et merci à Gilles pour les lettres hebdomadaires toujours intéressantes.
J’ai 6 poules dans un enclos de 400 m2.
Elles ont une litière de foin que je change tous les matins. Je mets ce seau au pied des fleurs, des framboisiers mais pas au potager pour les raisons sanitaires.
Par contre, comme elles grattent la terre tout le temps, à l’automne je répands des feuilles mortes dans leur enclos, avec des tontes de gazon les autres saisons (y compris celles des voisins), et aussi le seau de fumier quotidien quand les fleurs ont eu leur dose.
Les poules se chargent de tout mélanger avec la terre et cela fait un super compost que je tamise avant de le répandre, 1 ou 2 fois l’an, sur le foin du potager qui reste couvert en permanence. Paresseuse, je ne travaille jamais le sol, les vers de terre le font
Visiblement les légumes apprécient.
Amicalement,

JEF
JEF
19 mars 2023 19 h 46 min

Bonjour Gilles et bonjour a tous. Donc si j ai bien compris le fumier c est les déjections des poules plus la paille? et si on composte, on met directement dans le composteur pendant 1 an et après c est prêt a l emplois?

Pierre Roland
Pierre Roland
19 mars 2023 16 h 47 min

Bonjour Gilles
Est-il judicieux d’incinérer les fientes de poules avant leur utilisation comme engrais?
Merci pour vos conseils.

Yannick junior
Yannick junior
19 mars 2023 12 h 36 min

Bonjour Gilles, j’ai mis dans tonneau toutes mes épluchures de légumes et de fruits avec cette eau pourrais je arroser mes cultures avec. Merci pour votre réponse

Nicolas
Nicolas
19 mars 2023 12 h 07 min

Bonjour,
Je ne crois pas qu’il y ait un article spécifiquement là-dessus, donc je demande ici : est-ce que les mêmes recommandations s’appliquent concernant les fientes d’autres volailles, en particulier les canards dans notre cas (nous avons des coureurs indiens) ? Une fois les plantes un peu développées, nous laissons nos canards aller dans le potager de temps en temps (ils sont nettement moins ravageurs…) et je me pose ainsi la même question qu’Emmanuel ?

Bernard
Bernard
18 mars 2023 11 h 19 min

Bonjour Gilles bonjour à tous, c est vrai que j ai déjà entendu parlé en bien de la fiente de volaille, malheureusement je ne possède pas de poulailler,pensez vous que du sang séché mélangé à de la corne broyé peuvent apporter le même résultat.
Merci de votre retour.

olivier
olivier
18 mars 2023 10 h 06 min

Avez-vous déjà mis en pratique ce que vous décrivez pour les fientes ou fumiers de poule ?
Pour moi, deux informations qui permettront aux jardiniers de mieux utiliser ces engrais:
1- le fumier composté nécessite de l’eau pour évoluer; si c’est à la pluie, le jus (qui percole sous ce fumier) et des éléments fertilisants sont perdus. Alors on met le fumier frais dans un endroit du jardin qu’on utilisera pour y mettre plus tard des plantes. D’un autre côté vous avez le nez plutôt fin : un fumier déposé sur le sol ne pue plus une semaine après.
2- on met le fumier sur le sol (ou dans le sol quand on plante des patates, ou autres , j’ai pas essayé). Les patates à 15 cm du fumier (par petits plots). Les racines ne seront jamais brûlées et elles iront chercher ce dont elles auront besoin: je n’ai jamais eu de si belles patates !

Françoise
Françoise
18 mars 2023 9 h 25 min

J’ai dans l’idée de mélanger les fientes de mes poules avec la cendre de mon poêle à bois… Est-ce une bonne idée ?

Emmauel
Emmauel
18 mars 2023 8 h 40 min

Bonjour, je comprends que puisqu’il faut éviter de mettre les fiantes fraîches là où sont cultivées des légumes à feuilles comestibles et éviter de brûler les racines des légumes en général alors logiquement on ne peut mettre les poules dans le potager que si rien n’y pousse ?!

Sandrine
Sandrine
18 mars 2023 7 h 49 min

Bonjour Gilles, n ayant pas beaucoup de fumier à ma disposition, là en l occurrence c était du fumier de cheval, j en avais fait un engrais liquide que je dissolvais à 5% et arrosais mes plants avec. Peut on faire de même avec les déjections de poules ?

Pascal
Pascal
18 mars 2023 7 h 47 min

Bonjour, moi je bataille pas les cartons sur lequel je récupère les fiente de mes poules vont au compost.
Je composte d’une année sur l’autre.
Merci pour toutes les infos jardinages
Pascal

    Calculer les frais de livraison