Le Kale, Légume Santé !

Le Kale est une variété ancienne de chou vert, malheureusement quelque peu oublié… mais qui revient peu à peu au goût du jour.

Le Kale, un Aliment Unique !

En effet, nous sommes de plus en plus de jardiniers à le cultiver à nouveau dans nos potagers naturels.

Et pour cause, le Kale est l’un des 10 aliments les plus nutritifs !

Le Kale contient des vitamines C, en plus grande quantité qu’une orange, mais aussi des vitamines A et K.

Vegetable smoothieIl est également très riche en calcium,  en fer, en potassium, en magnésium, en fibres, et en sels minéraux.

Il est de plus très peu calorique.

Le kale est réputé anti-vieillissement, anti-cholestérol et antioxydant.
Comme Il fait des merveilles comme légume minceur et est parfaitement indiqué pour les cures de détox.

Afin d’en conserver toutes les qualités,on le consommera de préférence cru ou en jus.

On peut aussi le cuire mais plutôt à la vapeur ou au wok.

Cultiver le Kale

Kale
Kale

Le kale est un légume qui se cultive comme les autres choux tout en étant plus rustique.

Il s’agit donc d’une culture très facile, demandant peu d’espace et ne nécessitant que très peu d’entretien.

Il offre par ailleurs un rendement exceptionnel puisque l’on peut en récolter tout au long de la saison sur le même pied !

Préparation du sol

Le kale, et d’une manière générale les choux,  apprécie les sols profonds et riches en matières organiques. En revanche, il redoute les sols acides.
Un apport conséquent (environ une brouette et demie pour 10 m2) de compost mûr est préconisé.

Semis

Semer en pépinière d’avril à mi-juillet à 1 cm de profondeur.

La levée se fait en 6 à  9 jours en sol à 22°C.

Repiquez éventuellement en godets (remplis d’un mélange de terreau et de compost mûr) au stade 3 feuilles.

Plantation

Au stade de 6 feuilles vraies , repiquez profondément à 50 cm en tous sens.

Choisir une exposition ensoleillée.

Entretien de la culture

20140710_185205
Jeune plant de Kale

Arroser abondamment à la plantation pour favoriser la reprise.
Pailler sur une épaisseur de 5 cm maximum en sol lourd et plus en sol léger.
Arroser en général au pied mais également de temps à autre (une fois par mois par exemple) en aspersion (le chou apprécie d’avoir le feuillage rafraichi).
Protéger éventuellement avec un voile d’hivernage si de fortes gelées (en dessous de -8°C) sont à craindre.

Protections des cultures

L’association avec les salades est bénéfique pour les 2 légumes.
Voici les principaux problèmes que vous risquez de rencontrer sur vos cultures de choux :

Les limaces
Les limaces adorent vos choux. Voici les 2 techniques les plus efficaces :
Entourez vos plants avec des feuilles de fougères fraîches. Renouveler ce barrage naturel dès que que la période devient pluvieuse.
Placez des planches de bois dans votre jardin (pas trop loin, mais pas trop prêt non plus de vos planches de choux). Les limaces iront s’y réfugier et vous n’aurez qu’à visiter régulièrement le dessous des planches pour éliminer ces indésirables.

La piéride
La piéride adulte est un joli papillon blanc. Mais ne vous fiez pas aux apparences…les chenilles (grisâtres à verdâtres) peuvent dévorer un chou en quelques jours.
Là aussi, une couverture de fougères fraîches est bénéfique (l’odeur semble éloigner le papillon).
En cas d’attaque, pulvérisez au moment des vols du papillon, une décoction de tanaisie .
Des filets de protection posés sur les choux au moment des vols (en particulier en juillet-août, période d’attaques importantes) constituent également une protection efficace.

Récolte

Le kale se récolte d’octobre à mi-février, après les premières gelées  (le gel rend les feuilles plus tendres).

Récoltez les feuilles de bas en haut au fil de l’hiver.

 

  • Bonjour Gilles,
    Nos idées se rencontrent puisque je suis en pleine rédaction du même sujet ahah 🙂

    Le chou kale est vraiment un chou génial et délicieux ! C’est fou comme plus il gèle et plus il est bon et tendre !

    Merci pour cet article,
    À bientôt,
    Julia.

  • Bonjour Gilles,
    Tu m’as appris (encore et encore) quelque chose que j’ignorais.
    Ma question : y a-t-il une parenté entre le chou Kale, dont tu nous parles, et le chou frisé dont les graines sont commercialisées par certains.
    Je te souhaites un bon dimanche.
    Amitiés.
    Yvon.

    • Bonjour Yvon,

      Alors, pour moi (et j’insiste bien sur le « pour moi » car je me trompe peut-être… avis aux amateurs éclairés), c’est exactement la même chose.
      Le terme kale est, je crois, apparu ces dernières années aux USA avec pour objectif de remettre au goût du jour le chou frisé, et c’est finalement rapidement propagé sur le globe (comme tout ce qui est américain…)

      Bon dimanche ensoleillé !
      Gilles

  • Bonjour,
    je m’y suis intéressée pour la bonne santé. Ce que j’ai trouvé de plus proche chez les marchands, via les encyclopédies, c’est le chou fourrager…
    Mais de nos jours qui dira qu’il mange le chou des lapins ?

    Merci Gilles pour ton superbe blog.

    • Si si le chou a lapins est consommé très souvent au portugal en soupe avec des pommes de terre et aussi au Brésil ancienne colonie portugaise.

  • Que voulez vous dire par pépinière? Je n’ai pas de serre. Ne peut on jamais planter les graines en pleine terre et si oui quand? Car autrement c’est …. raté pour le Kale….

    • Bonsoir Stefan,

      Une pépinière est un lieu où l’on cultive de jeunes plants destinés à être transplantés. Ce peut être une serre mais aussi un carré en extérieur…
      Les semis peuvent y être effectués en terrine, en godet, dans des plaques alvéolées, ou dans un petit carré de terre.
      Cela dit, les semis directs sont aussi possibles (aux mêmes périodes pour ce qui concerne le kale), mais simplement plus aléatoires.

      Cordialement,
      Gilles

  • Bjr, je suis ouvrière agricole en maraichage bio et diplômé en autre d’un BPREA que j’ai passé dans l’objectif de m’installer à mon compte sur petite surface. Je voulais juste corriger quelque chose dans la conversation sur le Kale. Je suis mosellane, j’habitait à une 10zaine de km à peine de l’Alsace, j’y ai même travaillé! Et pour moi et les alsacien le Kale vient d’Allemagne et est très présent en Alsace depuis très longtemps. Il est présent dans tous les petits potagers des particuliers en alsace et on le retrouve aussi souvent en Moselle. Et le Kale à était adopté par les américains en mal de nature et de vitamines. Et puis comme on regarde plus les américains que nos propres richesses, il a fallu que le Kale fasse le tour du monde pour mieux revenir…. voila, info marie

  • Bonsoir
    J’ai du Kale qui monte en fleur sous mon tunnel quel est la marche à suivre pour récupérer les graines et une fois fait dois je couper le pied de kale à sa base
    Merci pour votre réponse

    • Bonjour Céline,

      ça faisait longtemps…
      Alors, les choux se croisent facilement entre eux mais également avec d’autres crucifères… donc, si les plants n’ont pas été isolés pendant la floraison (avec un voile par exemple), le risque est important d’obtenir une variété dégénérée.
      Mais sinon, lorsque les siliques (fruits secs ayant une apparence de gousse et contenant les graines – voir ici : http://entre-semnoz-et-cheran.over-blog.com/article-les-brassicacees-112724610.html) sont passés du vert au jaune (ou brun)- signe de maturité – il faut couper les tiges concernés et les mettre à sécher sur une bâche (pour récupérer facilement les graines) dans un endroit frais et aéré.
      Mieux vaut ensuite arracher le pied, car les racines de choux se décomposent très mal dans le sol et, notamment en fin de cycle, sont potentiellement vecteurs de maladies.
      Amicalement,
      Gilles

      • Bonjour Gilles
        Toujours aussi rapide et efficace merci pour la réponse !
        Mon jardin s’améliore de jour en jour un vrai bonheur par contre toujours aussi récalcitrante à l’informatique !
        Bon week end

  • bonjour,
    j’habite en Bretagne nord et j’ai mis des plants de chou kale (achetés en jardinerie) dans mon jardin il y a 3 semaines. j’ai arrosé lors de la mise en terre, et après 1 fois/semaine quand il ne pleuvait pas. je constate depuis quelques jours que les feuilles jaunissent pas mal… malgré mes recherches sur le net, je ne trouve pas de réponse à mon problème. peut être pouvez-vous m’éclairer svp ?
    merci et bonne journée

  • Bonjour Gilles, j’ai planté du kale l’année dernière avec mes fleurs et il y a 3 semaines je m’apprêtais à enlever les vieux plants quand j’ai vu qu’ils n’étaient pas tous mort!! O surprise car au Québec il fait froid l’hiver… près de la moitié a survécu et je crois qu’ils vont fleurir!! Que dois-je faire: couper les fleurs ? Est-ce que je pourrai manger les feuilles de ces plants tout au long de l’été quand même? Car j’aime ça beaucoup…
    Merci, Marise.

    • Bonjour Marise,

      Ils vont en effet fleurir puis finir par mourir… en attendant, vous pouvez profiter de la floraison (favorable à la pollinisation ) et consommer les feuilles (qui sont en général moins tendres que celles de l’année de plantation).
      Bonne journée,
      Gilles

  • Bonjour, j’ai semé du chou kale, les plants ont déjà 4 feuilles. Mais je remarque un léger duvet sur la face inférieure de ces mêmes feuilles. Est-ce normal? Les feuilles que je vois sur les diverses photos du net sont lisses semble-t-il. Ces duvets disparaissent-ils lorsque la plante grandit?
    Merci de m’ éclairer.

  • Bonjour j’ai mis du chou kale dans mon potager et sur les feuilles , il y a comme de la cendre , est ce que je peux quand même manger les feuilles en les rinçant ? Et je peux utiliser quoi comme produits bio , j’ai un chat .Merci pour votre réponse

  • Bonjour, j’ai deux pieds de chou Kale dans mon potager . Ils sont petits et n’ont rien donné cet hiver. En ce moment, ils commencent à être en fleurs. Est-ce que je dois les laisser fleurir ou je dois couper les fleurs dans l’espoir d’avoir de jeunes pousses de feuilles ?
    Merci par avance pour votre réponse.

    • Bonjour Tiffany,
      Le chou kale est une plante annuelle.
      Aussi, la floraison marque le « début de la fin » de son cycle de vie… les tiges vont durcir, les fleurs devenir des graines, et les feuilles s’abîmer et finir par tomber.
      Supprimer la floraison n’y changera rien.
      Je vous suggère plutôt de laisser un ou deux plants arriver à complète maturité pour en récolter les graines… et pouvoir ainsi ressemer de nouveaux plants.
      Bonne journée,
      Gilles

      • Salut Gilles,
        au passage, comme je m’intéresse au choux Kale, je remarque que tu préconises la « couverture » des choux avec des fougères en estimant que l’odeur éloigne les piérides.
        Je couvre les choux depuis longtemps avec des fougères et ai constaté qu’il s’agit d’une barrière mécanique et non due à l’odeur.
        Un peu comme les filets, avec l’avantage que les fougères n’emprisonnent pas d’oiseaux ni de couleuvres (tristes expériences qui m’ont fait abandonner les filets).
        Merci pour ton boulot au fil des jours, mois, années !
        Pierre

  • Bonjour ! C’est la première année que nous mettons du kale dans notre potager et malgré une terre amoureuse si trop d’eau et terriblement compact si trop sec, les six plants sont très jolis mais envahis de pucerons au point où je n’ai plus envie de les cueillir car je dois mettre des litres d’eau et de ‘l’huile de coude’ pour les nettoyer… Nous ne sommes pas végétariens mais cela ne nous donne pas trop envie … où alors toutes les vertus dont j’ai lu à leur sujet viennent peut-être des petites bêtes ;-/ !!

    • Essayez de mettre du café repassé (jus de chaussette). Vous buvez votre café et vous repassez de l’eau sur le marc. Ensuite vous pulvérisez ce deuxième jus sur les plantes : radical sur mon chèvrefeuille ; plus aucun puceron, même en cherchant bien. Et le débarrassage est rapide, ça n’attend pas huit jours.