Terre limoneuse, une chance pour le jardinier

Une terre limoneuse est en générale idéale pour les cultures potagères, les arbres fruitiers, les aromates, les fleurs…

Bref, la terre de votre jardin est limoneuse ? Vous avez de la chance.

Merci… au revoir !

Non, je plaisante, nous allons quand même développer ça.

Commençons par définir ce qu’est une terre limoneuse.

Qu’est-ce qu’un sol limoneux ?

Nous parlons ici de texture du sol, c’est à dire de granulométrie (types de particules composant le sol).

Les argiles sont les particules les plus fines (une terre majoritairement composée d’argiles est une terre argileuse) alors que les sables sont les plus grossières (une terre majoritairement composée de sables est une terre sableuse).

Les limons sont un stade intermédiaire entre le sable et les argiles.

Une terre est dite limoneuse lorsque cet élément est majoritaire dans le sol.

Mais toutes les terres limoneuses ne sont pas vraiment identiques : ça va de la terre limono-sableuse (une terre également bien pourvue en sable et donc relativement légère) à la terre limono-argileuse (pourvue en argiles et de ce fait plus lourde), en passant par la terre limoneuse (composée essentiellement de limons).

Vous trouverez, dans Mon Potager au Naturel, des tests simples à réaliser, pour déterminer de façon suffisamment précise, le type de sol de votre jardin (en clair, savoir si vous avez un sol argileux, un sol sableux ou un sol limoneux).

Avantages et inconvénients d’une terre limoneuse

Une terre limoneuse est naturellement équilibrée au niveau de la texture.

Ni trop lourde, ni trop légère, elle retient correctement les éléments nutritifs et l’eau.

Un sol limono-sableux sera plus léger et retiendra donc de ce fait moins bien eau et nutriments qu’un sol limoneux ou plus encore qu’un sol limono-argileux… mais il se réchauffera mieux.

A l’inverse, une terre limono-argileuse sera plus froide et aura plus de difficulté à se réchauffer. Mais elle retiendra très bien l’eau (donc moins d’arrosages en perspective) ainsi que les éléments nutritifs.

 

Mais bien évidemment, un sol limoneux n’a pas que des avantages (ce serait trop simple !).

En effet, les sols limoneux se tassent relativement facilement, que ce soit par piétinement ou même par la pluie.

Et elle est particulièrement sujette au phénomène de battance.

Cette battance aura pour conséquence la formation d’une croûte de surface, rendant les levées de semis directs difficiles et empêchant l’eau de s’infiltrer dans le sol.

Plus la teneur en argiles d’une terre est faible, et plus sa teneur en limons est élevée, plus le sol sera sensible à la battance.

De même, moins une terre sera pourvue en matières organiques, plus elle sera battante.

Mais en prenant soin de votre terre comme nous allons le voir maintenant, la battance ne sera plus un problème.

Comment améliorer et entretenir une terre limoneuse ?

Binez tant que le sol n’est pas couvert

Si le sol n’est pas encore couvert (soit parce qu’il est encore trop froid pour le faire, soit par manque de matériaux de paillage, ou pour une culture pour laquelle le paillage peut être problématique à cause de rongeurs ou de limaces par exemple), il sera impératif de biner régulièrement pour empêcher la formation d’une croûte de surface… ou pour casser celle-ci rapidement avant qu’elle ne durcisse trop.

Le meilleur moment pour biner se situe peu après des pluies, pas trop tôt, ni trop tard… la terre doit être encore suffisamment humide pour que l’outil puisse y pénétrer, mais pas détrempée (non seulement vous auriez du mal à travailler, mais de grosses mottes, difficiles à casser par la suite) risquent de se former.

Mais, dans la mesure du possible et du raisonnable (nous ne jardinons pas pour voir une culture entièrement dévorée par des limaces ou campagnols…), une couverture du sol sera la meilleure approche pour un sol limoneux.

 

Apportez des matières organiques pour couvrir et enrichir le sol

En couvrant la terre de votre jardin avec des matériaux divers (matériaux verts et matériaux bruns) et variés (tontes, déchets verts de la cuisine, résidus de récoltes, broyat, fumier, paille, foin, feuilles mortes…) au fil des saisons (et donc suivant la disponibilité de ces matériaux), votre terre sera non seulement enrichie (via la décomposition de ces matériaux), mais elle s’en trouvera protégée de ce fameux phénomène de battance (les gouttes de pluie sont amorties par le paillage).

Pour se faire, un paillage progressif, comme je le montre dans cette vidéo sera parfait.

 

Cultivez des engrais verts

En fin d’été, si une croûte de battance s’est formée, une culture d’engrais verts à racines traçantes (c’est à dire se développant largement à l’horizontale) permettra de décompacter et d’aérer la terre superficielle et la protégera de ce phénomène pendant l’automne et l’hiver…

Et si votre terre est tassée plus en profondeur, une culture d’engrais verts, cette fois à racines pivotantes (ou plongeantes), lui sera très bénéfique..

Bon… le mieux est de mélanger engrais verts à racines plongeantes et engrais verts à racines traçantes. Un mélange moutarde/avoine/féverole  sera parfait pour agir tant en surface qu’en profondeur.

Comment arroser en terre limoneuse ?

Un bon paillage limitera fortement les besoins en arrosage.

A titre indicatif, en terre limoneuse couverte, un arrosage copieux tous les 10 jours sera suffisant pour la plupart des cultures.

Mais les besoins en eau varient en fonction de l’espèce et du stade de développement de la plante en question (je précise cela dans Mon Potager au Naturel).

Pour peu que vous l’entreteniez correctement, une terre limoneuse vous donnera toute satisfaction et vous fournira des récoltes abondantes…

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
pascal
pascal
11 février 2022 21 h 05 min

Bonsoir
Comme toujours une source d’informations, je suis allé voir le paillage progressif très intéressant, je vais essayer cette méthode, je pense avoir une terre limoneuse à retester pour déterminer dans quelle proportion exacte, je commence un nouveau jardin après déménagement et avance dans l’inconnu mais confiant grâce à ce blog et son auteur, le nom qu’il convient, généreux. Belle année aux jardiniers assidus.

Roland
Roland
5 février 2022 9 h 16 min

J’achèterai bien votre livre mais pas par internet peut on le trouver en librairie je n’ai pas confiance en internet…merci

3
0
Participez aux discussions sur ce sujet !x